Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Pour remplir son bar au meilleur prix, direction Luxembourg

De passage au Grand-duché ou en France? Profitez de l’occasion pour faire vos réserves de boissons alcoolisées. Dans un pays, comme dans l’autre, vous serez de toute façon gagnant par rapport aux prix pratiqués en Belgique. Les économies réalisables oscillent entre 17 et 47%... à consommer avec modération.
©AFP

Le refrain est connu: pour être sûr d’acheter des boissons alcoolisées au meilleur prix, il faut d’office faire son shopping au Luxembourg. C’est encore plus vrai depuis le 1er novembre dernier: les accises sur les boissons alcoolisées ont été augmentées de 6 cents pour une bouteille de bière et de 19,5 cents pour une bouteille de vin, mais surtout de 2,6 euros pour les bouteilles d’alcool fort. Cette mesure du tax shift a donc eu pour effet de creuser davantage le fossé qui sépare les prix affichés en Belgique de ceux du Grand-duché.

©Mediafin

Dans notre comparatif (voir tableau ci-dessous), la différence entre le prix le plus élevé relevé en Belgique le 17 décembre, et le prix le plus bas relevé au Luxembourg le même jour pour exactement les mêmes produits peut aller jusqu’à 47%. C’est notamment le cas pour une bouteille de 70 cl d’Absolut vodka et une bouteille de rhum blanc 3 ans d’âge d’Havana Club (voir illustration ci-contre). Pour d’autres produits, cette différence est limitée à 22%, mais à ce prix-là, ça vaut quand même la peine de ramener une caisse de champagne brut Piper-Heidsieck: 119,34 euros pour les 6 bouteilles au Luxembourg contre 153,30 euros en Belgique, soit une différence d’environ 34 euros.

Cette économie représente plus ou moins le coût d’un aller-retour entre Bruxelles et Martelange pour une petite voiture citadine roulant à l’essence. Faire le déplacement au Luxembourg pour économiser une dizaine d’euros ne vaut donc évidemment pas le coup pour tout le monde.

À moins bien sûr d’y aller pour une grosse commande groupée (attention aux limites – voir encadré plus bas) ou d’être frontalier et/ou d’avoir une voiture de société. "Un Belge sur deux réside en effet à moins de 50 km de l’une de nos frontières et nous battons tous les records en matière de voitures de société, neutralisant les coûts de déplacement", déplore Dominique Michel, le CEO de Comeos, la fédération belge du commerce. "Ces achats transfrontaliers nous coûtent déjà 2,5 milliards d’euros par an. Sans compter les achats en ligne. La hausse des accises aura pour effet d’aggraver la situation."

©Mediafin

17% de TVA

Le niveau des accises belges n’est pas le seul responsable de cette situation. Intervient également la TVA, qui est nettement moins élevée au Luxembourg (17%) qu’en Belgique (21%). Dans ce domaine-là, les Français sont également un petit peu mieux lotis que les Belges avec un taux à 19%. Cela explique en partie pourquoi les prix y sont dans l’ensemble également moins chers qu’en Belgique, sans pour autant égaler le niveau d’économies du Luxembourg.

En effet, si l’on exclut le cas extrême de l’amaretto (qui ne coûte que 7 centimes de moins en France dans notre exemple), les différences de prix entre la Belgique et la France oscillent généralement entre 12% et 26%, avec une pointe à 31% pour une bouteille de whisky.

Au Luxembourg, la différence de prix minimum est de 24% pour les alcools forts. Notez que le cocktail "Mojito" de Bacardi (14,9°) n’a pas été pris en compte dans cette fourchette luxembourgeoise (24-47%) car cette boisson n’appartient pas à la catégorie des alcools forts (plus de 18°). Pareil pour le champagne (12°).

Si vous achetez des boissons alcoolisées et/ou du tabac dans un pays membre de l’Union européenne, les quantités que vous pouvez ramener librement en Belgique pour votre usage personnel sont plafonnées. Au-delà des limites indiquées ci-dessous (et valables par personne), vous risquez de devoir payer des accises.

  • 110 litres de bière;
  • 90 litres de vin, dont 60 de mousseux;
  • 20 litres de sherry, porto ou autres apéritifs;
  • 10 litres de spiritueux
  • 800 cigarettes;
  • 400 cigarillos;
  • 200 cigares;
  • 1 kg de tabac à fumer.

Évitez les Pays-Bas

Notre tableau comparatif permet de tirer d’autres enseignements pour être sûr de remplir son bar aux meilleurs prix.

Pour ceux qui n’ont pas l’occasion de se rendre en dehors de nos frontières, il vaut mieux dans l’ensemble faire ses courses chez Colruyt. Attention, notre comparatif se base sur l’achat d’une bouteille unique et ne tient donc pas compte des promotions à l’achat de deux ou plusieurs bouteilles. Par ailleurs, les différences entre distributeurs pour une majorité de boissons sont infimes. C’est le cas par exemple pour l’amaretto, le rhum blanc, le champagne ou le cognac. Néanmoins, cette différence est nettement plus marquée pour le whisky et le rhum blanc.

Si vous faites vos emplettes au Luxembourg, il vaut par contre mieux privilégier l’enseigne Delhaize qui est un peu moins chère qu’Auchan. Seuls deux alcools de notre comparatif y sont meilleur marché: le gin (-40 cents) et le rhum blanc (-50 cents). Mais à nouveau, comme pour la Belgique, les différences de prix ne sont pas gigantesques.

Même conclusion pour la France. Les différences de prix entre Auchan et Carrefour ne sont pas énormes. Il vaut donc faire preuve de bon sens et privilégier le supermarché le plus proche ou sur votre route. De toute façon, vous serez gagnant par rapport aux prix belges. Ceci dit, il y a d’autres distributeurs en France comme E.Leclerc ou Intermarché par exemple.

Enfin, il faut éviter de s’approvisionner en alcool aux Pays-Bas: 7 des 12 boissons comparées y sont plus chères. Cette différence est très flagrante pour le champagne: 35,99 euros contre 25 euros actuellement dans la plupart des enseignes belges, soit + 44%.

Quid pour les cigarettes?

D’ici une quinzaine de jours, le tabac sera à son tour impacté par le tax shift. Le 1er janvier, le supplément par paquet de cigarettes sera de 13 centimes. Pour le paquet de tabac à rouler, l’augmentation sera de 70 cents.

Actuellement, le prix d’une farde standard de 10 paquets revient à 58 euros contre 51 euros au Luxembourg (où le paquet contient en outre 20 cigarettes au lieu de 19). En janvier cette farde belge coûtera donc 59,30 euros.

Pour ce qui est du tabac à rouler, un pot de 190 grammes d’une marque standard coûte 22,90 euros en Belgique et 22 euros tout rond au Luxembourg. La différence n’est pas énorme mais elle finira par compter d’ici 2018 quand le tabac à rouler coûtera 2,88 euros de plus que maintenant et le paquet de cigarette 70 cents de plus. C’est donc un fossé de plus qui se creusera au fil du temps, à moins que le Luxembourg n’augmente lui aussi un jour ses accises ou ses taxes…

[Suivez Caroline Sury sur Twitter en cliquant ici]

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés