Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Pourquoi le sexe détermine votre salaire

Le fait d’être un homme (ou une femme) influence-t-il votre carrière (et votre salaire) ? Il semblerait que oui. Un peu trop, même… Dès qu’il s’agit de carrière, le genre est un facteur décisif !
Publicité

(mon argent) – Une récente enquête sur le sexisme au travail a une fois de plus remis l’écart salarial entre hommes et femmes sur la table. L'hebdomadaire Flair et l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes ont donc voulu attirer l'attention sur la recrudescence de ce phénomène. Non sans raison... Septante-neuf pour-cent des lectrices de Flair déclarent subir des comportements sexistes en rue, au travail ou dans leur couple. Voilà ce qui ressort entre autres de l'enquête menée par l'Institut pour l'égalité entre les femmes et les hommes. Les raisons de cette enquête ? Notre pays est récemment descendu de la 18e à la 33e place dans le classement mondial des disparités hommes/femmes… D'après le Forum économique mondial, cette chute de 15 places est surtout due à l'écart salarial entre les deux sexes.

Le marché du travail belge

Selon le Forum économique mondial, à fonction égale, les femmes gagnent entre 11 et 25 % de moins que les hommes et travaillent souvent dans des secteurs moins valorisés mais pourtant tout aussi importants. Selon l'Institut pour l'égalité des femmes et des hommes, elles sont également employées plus fréquemment sous contrat à durée déterminée ou à temps partiel que leurs homologues masculins.

Volontairement en temps partiel ?

Les femmes ont souvent un contrat de travail de durée déterminée ou travaillent plus souvent à temps partiel. L’accès au temps plein est-il identique ? Trop souvent encore, ce sont en effet les mamans qui s’occupent des enfants. « Légalement, on ne peut pas refuser d’emploi (à temps plein) pour une raison liée à la garde des enfants », explique la parlementaire Anne van Lancker. « Mais la plupart des organismes d’accueil d’enfants ont des horaires de bureau… »

Professions féminines

Les femmes continuent de privilégier les professions typiquement féminines. Et ce, alors que  travailler dans un environnement masculin ou à tout le moins mixte leur offrirait davantage d’opportunités. Les secteurs féminins ont souvent un statut moins élevé : soins de santé, administration, beauté, enseignement, soins infirmiers ou réception. Les femmes comptent moins souvent parmi les membres d'une direction. Les femmes ayant de l’ancienneté gagnent beaucoup moins que les hommes ayant de l’ancienneté. Car une partie des femmes travaille seulement à temps partiel pendant une période, avant de reprendre le travail.

Promotion?

Au terme d’une formation complémentaire, les hommes bénéficient plus rapidement d’une augmentation salariale que les femmes. Cela commence très tôt. Les femmes occupent souvent des fonctions inférieures, où les opportunités de promotion sont du reste limitées. De même, les femmes sont moins considérées comme des candidates à la promotion.

Et à l’avenir ?

Le ministre de l’Egalité des chances Joëlle Milquet a l’intention de définir plus clairement la notion de sexisme du point de vue juridique. Elle espère ainsi réduire le fossé salarial entre hommes et femmes à l’horizon 2019. C’est dans ce cadre qu’elle a demandé au Conseil National du Travail d’établir, par secteur, un plan d’action visant à atteindre cet objectif dans un délai maximal de dix années. Elle entend exposer ce problème aux entreprises, mais aussi ses causes et la répartition des avantages extralégaux en fonction du sexe. Les directeurs des commissions paritaires ont reçu la mission de définir, d’ici juillet 2010, une série de propositions concrètes permettant de combler le fossé. Affaire à suivre...

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés