Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Que faire de ses petites pièces?

Les pièces de 1 et 2 cents vont être moins utilisées, certains commerçants pratiquant désormais l’arrondi sur le montant du ticket de caisse. Où peut-on déposer ses collections de petites pièces?
Publicité
©Shutterstock

Depuis le 1er octobre, les commerçants qui le désirent sont autorisés à arrondir les tickets de caisse à la tranche de 5 centimes la plus proche du montant total. Mais s’ils optent pour cette solution, ils doivent l’appliquer à toutes les transactions. Un autocollant informera bientôt leurs clients de cette pratique.

Quant aux supermarchés, ils n’adapteront pas le ticket de caisse tant que le système exclura les paiements électroniques.

D’après l’Unizo, l’association flamande des indépendants, un tiers des commerçants ont choisi d’appliquer l’arrondi et 25% ont l’intention de le faire prochainement.

Le gouvernement entend réduire les coûts de production de ces petites pièces. D’après le SPF Économie, le prix des matières premières, de la fabrication et la distribution atteint 10 euros pour 1.000 pièces de 1 cent et 14 euros pour 1.000 pièces de 2 cents. Malgré la durée de vie assez longue de ces pièces, la Monnaie Royale doit régulièrement en produire de nouvelles car elles ne circulent pas assez. Environ 680 millions de pièces de 1 et 2 cents ont été mises en circulation en Belgique et cette année, 40 millions de pièces supplémentaires ont été produites.

Que peuvent faire les citoyens qui se sont constitué une collection de petites pièces et qui veulent s’en défaire?

Dans les magasins

Les pièces de 1 et 2 cents ne sont pas bannies. Elles peuvent toujours être écoulées, même auprès des commerçants qui pratiquent l’arrondi. Une suppression générale de ces pièces ne peut se décider qu’au niveau européen. Cela fait partie des scénarios prévus par la Commission Européenne, mais aucune décision n’a encore été prise.

Auprès des banques

Les pièces peuvent être déposées dans les banques. Le montant correspondant est alors versé sur votre compte bancaire. BNP Paribas Fortis met des coques en plastique à la disposition des particuliers. KBC a opté pour des enveloppes, et ING, pour des sacs (vrac).

Certaines banques facturent des coûts. "Si les pièces sont placées dans des coques, la reprise est gratuite, mais si un client apporte de la monnaie en vrac, il devra payer 4 euros", explique BNP Paribas Fortis. KBC facture un montant de 4,20 euros par tranche de 1.000 pièces si le titulaire du compte a plus de 25 ans. "L’agence peut décider de facturer ou non ce service, en fonction de sa relation avec le client", précise la porte-parole de KBC, Ilse De Muyer. Chez ING, l’opération est gratuite pour certains clients. "Le coût de traitement d’un sac de monnaie est normalement de 4 euros, mais ces frais ne sont pas facturés aux particuliers et aux associations caritatives", indique la banque. Chez Belfius, un client peut échanger sans frais jusqu’à 50 pièces: "Pour éviter de faire attendre les autres clients, on lui demandera simplement de les rassembler dans un sac qui coûte 3,75 euros, quel que soit le montant."

À la Banque Nationale

Chaque citoyen majeur a le droit d’échanger gratuitement 5 kilos de pièces par mois à la Banque Nationale (www.bnb.be). Le contrôle des pièces est automatique et il n’est pas nécessaire de les trier au préalable. La banque rembourse en billets ou en pièces. Il n’est pas possible de demander le versement sur votre compte bancaire.

Au-delà de 5 kg, l’échange se fait avec contrôle différé. Il faudra vous acquitter de 2% de la valeur de la transaction. La contre-valeur des pièces sera obligatoirement versée sur votre compte bancaire.

Pour des institutions caritatives, l’opération est gratuite moyennant le respect de certaines conditions.

Auprès d’associations caritatives

Ceux qui préfèrent offrir ces pièces à une bonne cause, peuvent participer à l’initiative de BNP Paribas Fortis et Fintro. Depuis 2011, ces banques organisent chaque année, pendant la période des fêtes, une collecte de "pièces rouges" via leur réseau d’agences. L’argent récolté est versé aux banques alimentaires, qui l’utilisent pour offrir des repas chauds aux personnes défavorisées durant les mois d’hiver. L’an dernier, près de 5 millions de pièces ont été collectées, pour un montant de 116.283 euros. En trois ans, ces collectes ont permis de distribuer quelque 84.000 repas chauds. La prochaine opération se déroulera entre le 19 décembre 2014 et le 16 janvier 2015. Les boîtes de collecte seront placées en agences dès le 1er décembre.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés