Que risquez-vous si vous avez "piscine" le 26 mai?

©Photo News

Si vous ne votez pas le 26 mai et que vous n'avez pas de raison valable, vous ne risquez pas grand chose en termes de poursuites et d'amendes. En revanche, si vous avez été convoqué en tant qu'assesseur, mieux vaut avoir de solides arguments si vous ne pouvez/voulez pas être présent le jour J. Les poursuites sont bien réelles et les amendes sont bien salées.

Pas envie, pas le temps ou pas d'inspiration: ces raisons ne sont pas valables pour ne pas remplir votre devoir civique le 26 mai prochain. Toutefois, si le vote est obligatoire, les poursuites sont rares, voire inexistantes, pour ceux qui ne vont pas voter. En revanche, si vous avez reçu une convocation pour être assesseur ou président d'un bureau de vote, il va falloir présenter de sérieux arguments pour justifier votre absence sans craindre une amende!

Si vous êtes assesseur

De fait, le refus d’exercer sa fonction d’assesseur est puni. En vous soustrayant à cette tâche, vous vous exposez à une amende. Si vous n'avez pas la possibilité de remplir votre fonction, vous disposez de 48 heures pour informer le président du canton électoral de votre empêchement. Vous pouvez invoquer des raisons de vacances, de travail, d'obligations scolaires: c'est de toute façon le président qui décidera, de manière indépendante, si votre excuse est valable - ou pas.

Élections 2019

Le 26 mai, la Belgique se rend aux urnes pour renouveller les parlements régionaux, fédéraux et européens. Comment va se dérouler le duel PS / N-VA? Les écologistes vont-ils intégrer le gouvernement bruxellois? Les europhobes feront-ils une poussée au Parlement européen? Notre dossier >

Si vous devez normalement travailler le 26 mai, vous avez le droit de vous absenter de votre travail durant le temps nécessaire, et cela vous ouvre le droit au "petit chômage" avec paiement de votre rémunération normale.

Si vous désertez le jour J, vous pouvez être poursuivi. Si vous n'avez aucune raison valable (ou jugée comme telle), l'amende peut grimper jusqu’à 1.000 euros selon l’appréciation du juge de paix. Et contrairement aux citoyens qui ne viennent pas voter, cette sanction est effective.

Ainsi, des centaines d'assesseurs qui ne se sont pas présentés lors des dernières élections ont été poursuivis. La majeure partie ont accepté une transaction à l'amiable de 250 euros, mais ceux qui l'ont refusée ont reçu une amende de 600 euros

Sachez que si vous avez déjà bien donné en tant qu'assesseur, cela ne constitue pas une excuse. De fait, même si vous avez déjà siégé à plusieurs reprises, vous pouvez quand même être à nouveau convoqué comme membre d’un bureau électoral. Vous ne pouvez donc pas ignorer cette convocation mais vous pouvez toujours avancer ces arguments auprès du bureau principal de canton pour être déchargé de la tâche qui vous a été confiée.

Si vous êtes (simple) électeur

Le vote est obligatoire et vous pouvez être poursuivi si vous ne remplissez pas votre devoir civique, mais en réalité, si vous "oubliez" de venir voter le 26 mai, vous ne risquez pas grand chose.

En théorie, vous pouvez être poursuivi par le juge de paix de votre commune, qui peut estimer que votre excuse n'était pas valable. Dans ce cas, le Tribunal de Police doit vous infliger une amende, dont le montant oscille entre 40 et 80 euros (jusqu'à 200 euros en cas de récidive). Si vous ne votez pas plus de quatre fois en quinze ans, vous risquez d'être rayé des registres électoraux pendant dix ans

Dans les faits, les poursuites sont rares, voire inexistantes. Poursuivre les citoyens qui ne vont pas voter, sans raison valable, n'est clairement pas la priorité de la justice, et plusieurs ministres de la Justice l'ont déjà successivement affirmé.

Cependant, si vous craignez l'amende, ou si vous avez bien envie de voter mais que vous êtes dans l'incapacité de le faire, vous pouvez donner procuration à n'importe quel autre électeur. Vous pouvez lui donner procuration jusqu'à la veille du scrutin en cas de vacances à l'étranger et jusqu'au jour de l'élection pour les autres motifs (études, travail, maladie ou infirmité, etc.)

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect