Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Quel est l'intérêt de surfer jusqu'à 400 Mbps?

Orange a lancé une option de vitesse de 400 Mbps à 15 euros/mois. Bon ou mauvais plan? Quid auprès de la concurrence?
Actuellement, les offres Love d’Orange sont dotées d’une connexion internet qui, par défaut, peut atteindre une vitesse jusqu’à 100 Mbps. ©BELGA

Afin de s’adapter aux changements observés sur le marché (suite au recours massif au télétravail), Orange Belgium a décidé de renouveler son offre Love: depuis le 15 juin, ses clients peuvent opter pour un service "Internet Boost" remanié qui offre des vitesses de téléchargement ("download") jusqu’à 400 Mbps (Mégabits par seconde).

15%
Téléchargement
Le recours massif au télétravail a dopé le téléchargement de 15% en moyenne depuis février chez les clients d’Orange.

Ça ne vous parle pas trop? Reprenons au début: actuellement, les offres Love d’Orange sont dotées d’une connexion internet qui – par défaut – peut atteindre une vitesse jusqu’à 100 Mbps (voir le tableau comparatif).

Cependant, en fonction des usages d’un ménage, cette vitesse peut être considérée comme insuffisante. C’est le cas, par exemple, d’une famille avec enfants où il y a une grosse consommation de données en simultané.

En effet, comme chaque membre dispose au moins d’un appareil connecté, il arrive qu’ils se mettent tous à surfer et à streamer (de la vidéo ou de la musique) en même temps (pendant que la télé du salon est allumée). Ce qui peut rendre la connexion instable et provoquer des conflits familiaux (surtout avec celui qui joue en ligne).

Grâce à une connexion internet haut débit, plus de problème! Tout le monde peut surfer ou streamer à grande vitesse, sans subir de coupure ou de lenteur, tout en profitant d’une qualité d’image irréprochable sur chaque appareil connecté.

Avant le 15 juin, les clients d’Orange avaient déjà la possibilité de souscrire à une option "Internet Boost", moyennant un supplément de 15 euros/mois sur leur facture. Celle-ci permettait d’augmenter la vitesse de téléchargement jusqu’à 200 Mbps. Désormais, cette vitesse "boostée" peut atteindre 400 Mbps. De fait, il s'agit d'une vitesse maximale théorique. "Elle peut être influencée par la quantité de trafic sur le réseau ainsi que d’autres facteurs techniques", d'après Orange.

Téléchargement d’un film d’une taille de 1,6 GB
VitesseDurée
Jusqu'à 100 Mbps2 min et 11 secondes
Jusqu'à 150 Mbps1 min et 27 secondes
Jusqu'à 300 Mbps43 secondes
Jusqu'à 1 Gbps13 secondes

Source: Telenet

Vitesse de chargement

En outre, les vitesses de chargement ("upload") ont elles aussi été accélérées via l’option. Par défaut, la vitesse de chargement d’une connexion internet Orange va jusqu’à 5 Mbps.

Pour ceux qui ont déjà souscrit à l’option "Internet Boost" et qui habitent en Wallonie, à Ixelles, Evere, Saint-Gilles, Woluwe-Saint-Pierre, Auderghem ou Uccle, cette vitesse allait jusqu’à 10 Mbps.

Pour ceux qui habitent la Flandre ou dans les autres communes bruxelloises (que celles mentionnées ci-dessus), cette vitesse de chargement allait jusqu’à 20 Mbps.

50%
Chargement
En moyenne, c'est la hausse du volume de données envoyées depuis février vers internet par les clients d’Orange.

Depuis le 15 juin, ces vitesses sont passées respectivement de 10 à 20 Mbps pour le premier groupe (c’est-à-dire pour les clients tributaires du réseau de VOO) et de 20 à 40 Mbps pour le deuxième groupe (les clients tributaires du réseau de Telenet).  

La fibre

Toutes ces augmentations de vitesse sont dues au développement de la fibre aux quatre coins du pays. Dans ce domaine-là, Telenet a eu une longueur d’avance sur la concurrence: depuis fin septembre, cet opérateur offre la possibilité à ses trois millions de clients flamands et bruxellois de surfer à des vitesses jusqu’à 1 Gbps (pour 1 gigabit par seconde, ce qui correspond à 1.000 Mbps), moyennant ici aussi un supplément. C’est de loin l’internet le plus rapide disponible actuellement en Belgique (jusque-là, cet opérateur permettait déjà d’atteindre depuis longtemps une vitesse de surf jusqu’à 400 Mbps).

Cette vitesse est aussi déjà accessible pour une partie de la clientèle de Proximus. De fait, une grande partie de son réseau est déjà équipée de fibres optiques, mais le dernier tronçon, entre la rue et la majorité des constructions existantes, reste encore constitué de câbles en cuivre. Des travaux sont en cours dans plusieurs grandes villes dont Anvers, Bruxelles (Anspach), La Louvière, Louvain, Liège, Namur, Ostende ou encore Uccle.

Quid au niveau du prix? "Les prix de nos packs restent les mêmes, qu’ils soient livrés en cuivre ou en fibre", répond Haroun Fenaux, son porte-parole. Cependant, les clients déjà branchés à la fibre peuvent souscrire à une option (Fiber Boost) qui permet d’augmenter la vitesse de téléchargement standard de la fibre de 220 Mbps à 1Gbps. Celle-ci coûte 15 euros/mois."

Le fournisseur Edpent (qui utilise l'infrastructure de Proximus) propose également une offre ultrarapide grâce à la fibre (à condition d'avoir déjà accès à cette technologie à votre domicile): moyennant 44,95 euros/mois (ou 39,95 euros/mois pendant un an) la connexion internet illimitée proposée permet de surfer jusqu'à 500 Mpbs (et d'avoir une vitesse de chargement jusqu'à 100 Mbps). 

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés