Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Quel ordinateur portable vous convient le mieux?

Le choix d'ordinateurs portables n'a jamais été aussi vaste qu'aujourd'hui. Comment séparer le bon grain de l'ivraie et choisir, dès lors, celui qui vous convient le mieux?

(mon argent) - C’est la crise, même dans le secteur informatique. Alors que les ventes d’ordinateurs baissent, les ordinateurs portables remportent beaucoup de succès. Conséquence: les fabricants injectent énormément d’argent dans le développement de nouveaux ordinateurs portables innovants. Parallèlement, la concurrence exerce une pression à la baisse sur les prix. Dès lors, en 2010, on ne paiera plus que la moitié tout au plus du prix encore affiché il y a deux ou trois ans. Sans compter, grâce à l’essor des netbooks l’arrivée sur le marché de plusieurs modèles très bon marché

Aujourd’hui, on peut donc acquérir un « mini laptop » pour moins de 275 euros, certes avec quelques limitations. Le prix final et la liste des fonctionnalités dépendent étroitement de la catégorie de produits. Voici comment se répartissent aujourd’hui les portables :

Le costaud ultrafin: 2.000 euros

Un design chic sans trop de compromis pour ceux qui peuvent se le permettre. Les utilisateurs professionnels, surtout, sont encore disposés à dépenser 2.000 euros, voire plus, pour un portable fin et ultraléger.  Les acheteurs sont surtout des professionnels qui considèrent leur portable comme un représentant de leur statut. Il faut en effet au moins 2.000 euros pour acquérir un ordinateur fin et léger. En fonction de la mesure dans laquelle vous pouvez autoriser la miniaturisation de votre machine, vous ne pourrez peut-être pas espérer qu’il soit équipé d’un lecteur dvd.

Les prestations de ce type de machines sont bonnes, sans plus, et le fait que l’appareil pèse moins de 2 kilos dans de nombreux cas est évidemment un avantage pour les personnes souvent en déplacement. En revanche, la batterie est également sacrifiée, de sorte que ce type d’appareils n’ pas une autonomie de plus d’une heure ou deux.

Heureusement, cette catégorie est en plein mouvement et vous pouvez espérer dans ces prochains mois le lancement de modèles bon marché équipés d’une batterie d’une autonomie de cinq heures.

L’"all rounder": entre 500 et 1.000 euros

C’est encore la catégorie de portables la plus vendue, même si ce n’est pas la plus sexy. Elle regroupe les machines ayant un écran de 15 ou 17 pouces, qui les rend à la fois facilement transportables et installables sur un bureau. Sous le capot, on trouve la technologie la plus courante, garante de prestations « moyennes ». Vous pouvez à peu près espérer la même puissance que celle d’un PC fixe il y a deux ou trois ans.

Ils sont parfaits pour les utilisateurs qui préfèrent travailler dans un divan plutôt qu’assis sur la chaise du vieux bureau du grenier où est installé le PC fixe. Seul point faible : la batterie : dans la mesure où ces appareils passent le plus clair de leur temps sur secteur, la batterie s’use rapidement. Avant l’achat, renseignez-vous donc sur le prix d’une batterie et suivez nos conseils pour garder votre batterie le plus longtemps possible.

Le laborieux économe: au moins 700 euros

Il existe cependant aussi une catégorie intermédiaire : équipées d’un écran de 13 pouces, ces machines ont cependant une puissance confortable et une batterie d’une autonomie allant jusque douze heures selon les fabricants. Evidemment, cette affirmation est à nuancer, mais vous pouvez tout de même espérer jusque huit heures de travail autonome. Le poids de cet appareil (grâce notamment au petit écran) est inférieur à 2 kilos et souvent, vous devrez sacrifier le lecteur ou graveur de DVD. Cependant, vous avez presque toujours droit à un disque dur de grande capacité et suffisamment de mémoire pour travailler efficacement.

Ce compromis parfait a été rendu possible par les puces CULV, des processeurs d’Intel basés sur les exemplaires se trouvant dans la plupart des PC fixes mais qui tournent à un plus faible voltage et donc usent moins la batterie. Actuellement, la gamme disponible est encore réduite mais on peut espérer que cette catégorie de machines s’étoffe rapidement. L’inconvénient est leur prix : au minimum 700 euros.

Le portable bon marché: à partir de 275 euros

L’arrivée de cette catégorie de machines est à première vue une mauvaise nouvelle pour le marché des mini-laptops, les netbooks. Le prix faible et la grande maniabilité de ces appareils sont possibles moyennant une longue liste de compromis, notamment un écran très petit et un processeur chétif. 

Ces appareils n’en sont pas moins parfaits pour envoyer et recevoir des e-mails, ou naviguer sur la toile lorsque vous êtes en déplacement. Ce que les fabricants ne vous diront pas, c’est qu’en termes de performances, les différences entre les modèles sont ténues, car ils utilisent presque tous le même processeur d’Intel. Ce producteur américain de puces renouvelle sa gamme ce printemps. On peut donc espérer la commercialisation prochaine de modèles plus rapides.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés