mon argent

Statut et congé rémunéré pour les aidants proches

©BELGAIMAGE

A partir du 1er octobre, les aidants proches qui assurent les soins les plus lourds bénéficieront enfin d’un statut officiel qui leur ouvrira l’accès à un congé pour assistance médicale (progressivement) élargi.

Aujourd’hui en Belgique, environ 800.000 personnes sacrifient leur activité professionnelle, leur vie privé et leurs loisirs pour s’occuper d’un proche (famille, ami, connaissance) nécessitant des soins lourds (malade chronique, personne handicapée, fortement dépendante, en fin de vie…), sans obtenir la moindre aide ni indemnisation.

"Ces personnes qui fournissent une aide d'une valeur inestimable doivent pouvoir compter sur la sécurité sociale."
Maggie De Block
Ministre de la Santé

D’ici peu, ils bénéficieront enfin d’une reconnaissance officielle et d’un statut grâce auquel ils pourront enfin compter sur un réel soutien.  La Commission des Affaires sociales est en effet parvenue le 3 avril dernier à un accord sur ce sujet. "Les aidants proches fournissent un travail d’une valeur inestimable. Ils doivent dès lors pouvoir compter sur la sécurité sociale", a commenté la ministre de la Santé, Maggie De Block.

Cette réalité est d'autant plus importante alors que le vieillissement est l'un des principaux défis pour la gestion des soins de santé, et que le maintien à domicile (tant que c'est possible) est clairement l'option qui est privilégiée tant par les personnes concernées que par les autorités.

Les aidants proches bénéficieront donc d’un statut officiel à partir du 1er octobre. Concrètement, ils pourront ainsi prétendre à un congé indemnisé. Ce ne sera pas du luxe. Une étude menée par l’Université de Namur a en effet révélé qu’un aidant-proche preste, en moyenne, 80 heures par mois.

Reconnaissance

Pour être reconnu, l’aidant proche devra introduire une demande à sa mutuelle et respecter les conditions suivantes : avoir sa résidence principale en Belgique et prester au minimum 50 heures par mois ou 600 heures par an.

Les aidants proches reconnus auront accès à un congé thématique pour assistance médicale qui était jusqu'ici réservée à la famille proche et  sera progressivement étendu d’ici 2024. Il sera porté de 12 à 18 mois pour l’aidant proche qui souhaite prendre un congé à temps plein et de 24 à 36 mois pour celui qui poursuit son activité professionnelle à mi-temps. Un mois sera ajouté chaque année (pour le plein temps) et deux mois par année (pour le mi-temps).

Maggie De Block a également décidé d’autoriser les malades de longue durée qui perçoivent une indemnité maladie à exercer l’activité d’aidant proche, à condition d’avoir obtenu l’accord du médecin conseil.  

A l’avenir, les indépendants devraient également avoir la possibilité de prendre un congé indemnisé.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect