Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Temps pourri: Walibi au rabais!

Alors que la grisaille s’est emparée du ciel belge, le parc d’attractions Walibi a décidé de ne pas se laisser abattre par ce mauvais temps. En plein milieu de la saison estivale, le parc a même décidé de prendre le taureau par les cornes en lançant une campagne nationale du "Non! au mauvais temps".
©Photo News

Le principe est le suivant : le visiteur achète son ticket sur Internet, appelé "Non !", et cela pour la journée de son choix. Le billet coûte 5€. Le matin de sa visite, le client verra le prix de son billet majoré du nombre de degrés qu’il fait à l’entrée du parc à 10h.

Exemples:

• Il fait 15° à 10h à Wavre, le client paiera sa visite 20€.

• Il fait 12°, son ticket lui reviendra à 17€, etc.

Le prix normal du ticket est fixé à 36 euros pour un adulte et à 31 euros pour un enfant. La démarche a donc de quoi motiver les foules afin de braver une météo maussade, voire une pluie battante. Tout ça pour s’envoler sur des attractions de folie à prix réduit.

Une journée annoncée pas très bonne sera donc la journée à ne pas rater. Quel jour, d’ici la fin des vacances scolaires, coutera donc le moins? That is the

Jean-Christophe Parent, directeur général de Walibi

question.

"C’est osé, certes. Mais c’est un défi qu’on relève avec plaisir pour que cet été ait sa dose de rire, de sensations et de temps passé en famille.  En plus cela change l’approche qu’on a  de la météo, même si cette dernière n’a pas l’air d’être bonne… on en fait un jeu et on s’(en) amusera même plus!" a commenté Jean-Christophe Parent, Directeur Général de Walibi.

Les Speedy Pass: payer pour dépasser

La démarche de Walibi fait écho à une autre de leur campagne qui avait fait polémique l'été dernier. Mais dans ce cas-là, on pouvait payer plus pour accéder plus vite aux attractions.

Les clients qui étaient prêts à débourser de 15 à 35 euros supplémentaires pour leur ticket d'entrée pouvaient en effet passer devant tout le monde grâce à ce pass magique, le Speedy Pass.

Cette offre spéciale avait fait polémique l’été dernier. "Comment expliquer à un enfant que vous devez faire une file interminable alors que d'autres gamins peuvent passer devant uniquement parce que leurs parents sont plus riches? ", s’interrogeait la pédagogue Marijke Bisschop.

 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés