mon argent

Top 5 des hospitalisations les plus coûteuses en chambre individuelle

©IMAGEGLOBE

Alors que les coûts des soins de santé, ainsi que les dépenses à charge du patient, ne cessent d’augmenter, seulement 59% des Belges disposent d’une assurance hospitalisation complémentaire. Comment en dénicher une à un prix raisonnable?

Nouvelles technologies de pointe, augmentation de l’espérance de vie, plafonnement des dépenses publiques en soins de santé, … de nombreux facteurs contribuent à faire augmenter un peu plus chaque année le coût des soins de santé pour les particuliers.

D’après les chiffres publiés par Ethias (qui lance aujourd’hui un nouveau produit d’assurance hospitalisation), seulement 17,6% des dépenses en soins de santé (hospitalisation et soins ambulatoires) sont à charge du patient (après intervention de la sécurité sociale). Cependant, celles-ci ont presque doublé (+48%) en à peine une décennie (de 2004 à 2015).

En outre, Ethias prévoit une augmentation des coûts de près de 12% pour les séjours hospitaliers d’ici 2025. Alors bien sûr, les hôpitaux facturent des suppléments d'honoraires importants dans le cas des chambres individuelles. Mais c’est un critère dont un Belge sur deux ne veut pas se passer, selon une étude d’Ethias. "Les répondants à l’enquête estiment qu’une chambre individuelle est indispensable dans les cas de maladie grave ou de naissance.

Mais à combien revient en moyenne un tel séjour en chambre individuelle ?

Top 5 des hospitalisations les plus coûteuses en chambre individuelle
Type
d'intervention
% des
dépenses totales
Coût moyen restant
à charge du patient
Médecine interne23%1.795€
Orthopédie20%3.009€
Maladies cardiaques12%3.207€
Maladies graves (cancer, diabète, ...)11%3.328€
Accouchement10%1.935€

Source: Ethias

Une assurance à prix raisonnable

Souscrire une assurance hospitalisation n’est peut-être pas un souci majeur aussi longtemps qu’on est jeune et actif. Pourtant, c’est une police d’assurance qu'il vaut mieux envisager tôt, même lorsque les frais d’hospitalisation sont couverts via une police de l’employeur.

Car une fois atteint l’âge de 65 ans, le montant des primes grimpe en flèche. Une solution avantageuse consiste à poursuivre l’assurance hospitalisation de l’employeur ou à souscrire une police d’attente. Même logique du côté de l’assurance soins dentaires: plus on est âgé, plus les primes sont élevées, au point que la couverture perde parfois de son intérêt. Plus de détails.

La couverture plutôt que le prix

Notez que le prix et la couverture sont des critères qui sont aussi importants l’un que l’autre pour la souscription d’une assurance hospitalisation, selon Ethias. "Les répondant à notre enquête recherchent le meilleure compromis entre bénéficier d’une couverture assez large et ne pas payer trop cher leur assurance, à l’exception des personnes qui ont déjà fait l’objet d’une intervention dans le cadre d’une hospitalisation." De fait, ces dernières considèrent la couverture comme un critère bien plus important que le prix.  

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect