Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Tout ce qui change pour votre argent en octobre

Tarif prosumer, augmentation tarifaire chez VOO, mesures corona… Découvrez les nouveautés et les changements susceptibles d’impacter votre budget.
©Shutterstock

Augmentation tarifaire chez VOO

À partir du 1er octobre 2020, la facture mensuelle d’une partie des clients de VOO sera plus élevée. L’abonnement à la télédistribution passera de 20,50 à 21,50 euros, soit 12 euros d’augmentation sur une base annuelle. "Cette hausse ne concerne pas nos packs les plus récents, à savoir Relax et Max", selon Marie-Pierre Dinsart, la porte-parole de VOO.

1 à 2€
par mois
Les hausses tarifaires prévues par VOO oscillent entre 1 et 2 euros/mois.

En ce qui concerne la location du décodeur, il y aura également une augmentation de 1 euro/mois, mais à nouveau, cette hausse a uniquement trait à d’anciennes offres (DUO et TRIO).

D’ailleurs, cet opérateur a prévu quinze autres augmentations tarifaires qui concernent toutes des offres qui ne sont plus du tout commercialisées. La différence oscille entre 1 et 2 euros/mois. C’est donc peut-être bien le moment de changer de pack chez cet opérateur.

Le couloir de secours intègre le Code de la route

À partir du 1er octobre, en cas de passage de véhicules prioritaires dans un trafic encombré, les usagers de la route devront former un couloir de secours. En pratique: sur une voie à deux bandes, les conducteurs circulant sur la bande de gauche doivent serrer le plus possible à gauche et ceux circulant sur la bande de droite le plus possible à droite.

Si la chaussée comporte plus de deux bandes de circulation, les conducteurs qui circulent sur la bande de gauche serrent à gauche tandis que ceux qui circulent sur les autres bandes serrent à droite, de manière à créer un couloir de secours entre la bande de gauche et les autres.

Si vous circulez à moto dans les conditions prévues par le Code de la route (vitesse maximum de 50 km/h avec une différence de vitesse de maximum 20km/h par rapport aux autres véhicules), vous pouvez emprunter le couloir de secours, mais à condition qu’aucun véhicule prioritaire n’approche par l’arrière. Si c’est le cas, vous devez immédiatement vous rangez sur le côté pour le laisser passer.

Le couloir de secours en pratique

Attention, le non-respect de cette nouvelle disposition constitue une infraction du premier degré et elle expose donc le contrevenant à une amende de 58 euros.

Entrée en vigueur du tarif prosumer en Wallonie

La redevance imposée aux détenteurs wallons de panneaux photovoltaïques pour leur utilisation du réseau électrique, le fameux tarif prosumer, sera d’application à partir du 1er octobre 2020.

En moyenne, cette redevance destinée à faire financer les frais de réseaux également par les propriétaires de panneaux devrait représenter un coût moyen supplémentaire de 450 euros par an pour les ménages wallons en possession d’une installation photovoltaïque.

"En 2020 et 2021, une prime sera versée aux prosumers et elle compensera entièrement les effets de la redevance."
Philippe Henry
Ministre du Climat, de l'Énergie, des Infrastructures et de la Mobilité de la Wallonie

Cependant, le gouvernement wallon a annoncé qu’il allait compenser cette redevance. «En 2020 et 2021, une prime sera versée aux prosumers et elle compensera entièrement les effets de la redevance», explique Philippe Henry. «Les deux années qui suivent, la compensation tombera à 54%.»

Le gouvernement va par ailleurs distribuer gratuitement les compteurs intelligents aux prosumers qui en feraient la demande. «Et une prime pouvant aller jusqu’à 400 euros par ménage sera prévue pour les prosumers et autres ménages qui désirent installer du matériel domotique (de mesurage et de pilotage) leur permettant d’augmenter l’autoconsommation d’électricité quand celle-ci est moins cher.» Attention, cette prime doit être demandée avant le 31 décembre 2020.

Un montant de 150 euros est par ailleurs accordé pour installer un compteur double flux ou communicant, ici aussi tant pour les clients prosumers que pour les autres ménages.

Enfin, la proposition de décret prévoit que les ménages qui s'équipent en photovoltaïque avant le 31 décembre 2023, pourront toujours bénéficier d'un compteur qui tourne à l'envers jusqu'en 2030.

Fin du report des paiements des crédits hypothécaires

Ceux qui ont mis le paiement de leur crédit hypothécaire sur pause jusqu’à fin septembre et n’ont pas demandé la prolongation de cette mesure devront recommencer à le rembourser normalement à partir du mois d’octobre. Attention cependant: il est possible que le montant mensuel à rembourser soit augmenté, car il peut y avoir une différence au niveau du calcul des intérêts.

Attention cependant: il est possible que le montant mensuel à rembourser soit augmenté, car il peut y avoir une différence au niveau du calcul des intérêts.

Les ménages dont le revenu mensuel net est inférieur ou égal à 1.700 euros paieront le même montant qu’auparavant au moment de la reprise des remboursements de leur crédit hypothécaire. Pour ceux dont le revenu mensuel net – c’est-à-dire le revenu de février 2020 incluant les pensions alimentaires et les revenus locatifs, mais hors allocations familiales et après déduction éventuelle des crédits à la consommation et crédit hypothécaire – est supérieur à 1.700 euros, les remboursements reprendront, mais avec un montant légèrement supérieur. Cette hausse s’explique par les intérêts différés, qui seront calculés sur la durée restante du crédit.

Rappel: les emprunteurs en difficulté à cause de la crise du coronavirus – soit parce qu’ils ont dû fermer leur établissement ou parce qu’ils ont été placés en chômage temporaire – pouvaient interrompre leur remboursement hypothécaire pendant un maximum de six mois, période pendant laquelle ils n’ont remboursé ni intérêts ni capital. Pour ceux qui ont pu bénéficier de cette mesure à partir d’avril, la mesure s’applique jusqu’à fin septembre, et les remboursements mensuels reprennent à partir du 1er octobre.

Pour ceux dont le report de paiement n’a pris cours qu’à partir du mois de mai, la date limite a été fixée au 31 octobre. Ceux qui sont toujours en difficulté peuvent demander une prolongation de cette mesure jusqu’au 31 décembre 2020.

D’après un sondage auprès de quelques banques, celles-ci indiquent que seul un nombre limité d’emprunteurs ont demandé un report. Chez Belfius, cela concerne environ 5% des clients et un peu moins de 8% chez BNP Paribas Fortis. KBC n’a pas fourni de chiffres. La fédération des banques Febelfin communiquera ultérieurement à ce sujet.

La carte verte sur papier reste la norme

Cependant, le gouvernement vient de préciser que ce format ne peut pas être imposé et qu’en l’absence du choix précis du preneur d’assurance, la carte verte doit être délivrée au format papier. Cette précision entrera en vigueur le 1er octobre.

Bruxelles étend son arrêté interdisant la consommation d'alcool dans la rue

À partir du 5 octobre (et pendant une année entière), il sera interdit de boire de l'alcool dans l'espace public sur une bonne partie de l'hypercentre-ville bruxellois 24 heures sur 24, selon une annonce du bourgmestre de Bruxelles Philippe Close (PS) dans La Dernière Heure.

Philippe Close, le bourgmestre de Bruxelles.

Le périmètre soumis à cette nouvelle réglementation est largement étendu par rapport à la première interdiction lancée le 1er février dernier sur le seul piétonnier bruxellois. Ce périmètre englobera à l'avenir une bonne partie de l'hypercentre de la capitale sans pour autant s'étendre jusqu'à la Grand-Place. Les contrevenants se verront saisir leur boisson alcoolisée et devront s'acquitter d'une amende pouvant grimper jusqu'à 350 euros.

Néanmoins, il sera toujours autorisé d'acheter de l'alcool dans les magasins et de consommer de l'alcool en terrasse.

Proximus va lancer la eSIM pour les particuliers

L’opérateur a fait cette annonce sur Twitter le 25 septembre 2020. Pour en savoir plus sur cette technologie, lisez notre article : Orange prend désormais en charge l’eSIM.

Le TEC lancera son réseau Express

Ce 1er octobre, le TEC lancera son nouveau réseau structurant composé de 17 lignes Express. Celles-ci doivent permettre de relier rapidement les villes entre elles. Parmi les 17 lignes proposées, trois sont nouvelles. L'une reliera Waremme et Namur, l'autre Péruwelz à Ath, et la dernière Malmedy à Verviers. En matière de tarification, c'est le tarif Horizon+ qui sera appliqué à toutes ces lignes.

©BELGA

Le réseau Express sera principalement desservi par "des véhicules confortables, reconnaissables à leur habillage jaune monochrome et équipés au fur et à mesure du wifi et de ports USB", a précisé le TEC. Par ailleurs, ces bus seront actifs toute la journée et toute l'année, afin de faciliter les déplacements des travailleurs et étudiants.

Moins de trains Thalys circuleront à partir du 1er octobre

Confrontée au passage d'une grande partie des Pays-Bas et de Paris en zone rouge, ainsi qu'à d'autres mesures de restriction de voyage des autres pays où circule Thalys, l'entreprise a décidé de réduire les trains en circulation pour atteindre 40% de son offre habituelle dès octobre.

En moyenne, huit trains par jour circuleront entre Bruxelles et Paris, cinq entre Bruxelles et les Pays-Bas, et deux entre Bruxelles et l'Allemagne.

Les liaisons low cost "IZY" entre Bruxelles et Paris sont maintenues, avec un aller-retour lundi, vendredi, samedi et dimanche.

Zalando se lance sur le marché de la seconde main

À partir du mois d'octobre, les Belges auront accès 'Pre-owned', la nouvelle offre de la plateforme d’e-commerce allemande. Ils pourront ainsi acheter des articles de mode d'occasion ou les échanger tout en bénéficiant d’une livraison gratuite. Ils pourront ensuite choisir de recevoir une carte cadeau de la valeur de la vente ou de soutenir la Croix-Rouge ou WeForest. La qualité de tous les articles de seconde main sera contrôlée, assure Zalando.

©REUTERS

Les tarifs sociaux de l'énergie repartent à la hausse

Les tarifs sociaux de l'énergie augmenteront à nouveau le 1er octobre, après la forte baisse du trimestre précédent. Celui de l'électricité augmentera d'environ 2,5% à partir du mois prochain (monohoraires et bihoraires) et le gaz naturel sera même 15% plus cher, selon la Creg, l'organisme de surveillance de l'énergie, qui en fixe les montants.

Prolongation de l’offre "Park + Bike"

À la levée du confinement, la Région bruxelloise a annoncé la mise en place de l'offre "Park+Bike", soit la possibilité pour les automobilistes de se garer gratuitement dans l'un des parkings de dissuasion afin de poursuivre leur trajet à vélo dans la capitale. Cette offre est prolongée jusqu'au 15 octobre.

Pour rappel, les navetteurs peuvent garer leur voiture sur le parking Basilix Shopping Center, celui de Brussels Expo (avec un voucher à télécharger), à Crainhem ou encore au Ceria. D'autres parkings, libres d'accès et gratuits se trouvent à Roodebeek, Herrmann-Debroux, Delta, Lennik-Erasme et Stalle.

Brussels Airlines va boucler les dossiers de remboursement

Brussels Airlines s'est engagé à conclure d'ici fin octobre les dossiers de remboursement liés aux annulations en masse dans le contexte de crise sanitaire. La compagnie aérienne se donne toutefois plus de marge pour des demandes plus complexes, "telles que les réservations comprenant des vols avec plusieurs compagnies aériennes", a-t-elle précisé.

©Photo News

"Nous souhaitons exprimer nos sincères excuses pour les désagréments causés par un centre d'appel surchargé et des retards en termes de temps de réponse, notamment pour le traitement des remboursements. Nous pouvons rassurer nos clients: chaque passager qui a droit à un remboursement et qui en a fait la demande sera remboursé dans les prochaines semaines", selon son CEO, Dieter Vranckx.

L’indemnisation de 3.500 euros en Wallonie accessible jusqu’au 15 octobre

La plateforme wallonne permettant aux secteurs toujours lésés par la crise du coronavirus d'introduire une demande d'indemnisation complémentaire de 3.500 euros est en ligne depuis le 9 septembre. Mais attention, les demandes peuvent être adressées jusqu'au 15 octobre sur le site.

Les avantages extra-légaux pour les chômeurs temporaires ne sont plus systématiquement garantis.

Jusqu’à fin septembre, le chômage temporaire n’a aucun impact sur les avantages liés à une assurance groupe ou plan de pension. Il s’agit entre autres de la constitution d’un capital pension ou d’une couverture décès ou invalidité.

En cas de chômage (temporaire), le contrat de travail est suspendu, et aucun salaire ni avantage extra-légal – comme les primes d’assurance groupe – ne doivent être payés.

Une législation avait d’ailleurs été mise en place à cet effet. Les pouvoirs publics s’étaient mis d’accord avec le secteur des assurances pour que toutes les garanties et avantages extra-légaux continuent à s’appliquer normalement. L’employeur continuait à payer les primes, éventuellement avec report. Les employeurs qui ne souhaitaient pas bénéficier de cette mesure devaient y renoncer explicitement. Au plan fiscal, une certaine tolérance était aussi d’application, en d’autres termes les employeurs pouvaient déclarer comme frais professionnels les primes payées pendant la période de chômage temporaire.

A partir du 1er octobre, les règles habituelles seront à nouveau d’application pour les chômeurs: les avantages extra-légaux liés à une assurance de groupe ou fonds de pension ne seront plus garantis. La raison ? En cas de chômage (temporaire), le contrat de travail est suspendu, et aucun salaire ni avantage extra-légal – comme les primes d’assurance groupe – ne doivent être payés.

Entre-temps, certains assureurs dont le leader du marché AG Insurance, Allianz et NN ont déclaré qu’ils avaient décidé – de leur propre initiative et en concertation avec les employeurs – de continuer à garantir ces avantages extra-légaux.

Le masque ne sera plus obligatoire en extérieur

250€
amende
Le non-respect de l’obligation du port du masque peut être sanctionné par une amende de 250 euros.

À partir du 1er octobre, il ne sera plus obligatoire de porter un masque à l'extérieur, sauf dans les lieux très fréquentés et dans les endroits où la distance de sécurité de 1,5 mètre ne peut être garantie.

Le masque reste cependant obligatoire dans les transports publics, dans les magasins et dans les cinémas. Le non-respect de l’obligation du port du masque peut être sanctionné par une amende de 250 euros.

Bruxelles-Ville, Etterbeek et Evere délimitent le port du masque

À partir du 1er octobre, le port du masque restera obligatoire sept jours sur sept et 24h/24h dans les rues commerçantes de Bruxelles fortement fréquentées dans lesquelles les autorités locales estiment que les mesures de distanciation ne peuvent être respectées.

Ces zones (voir la carte) sont celles de l'hypercentre, du boulevard Anspach d'Annessens à De Brouckère, le boulevard Lemonnier, la place Ste Catherine et ses alentours, les rues Blaes et Haute et leurs perpendiculaires, la rue Neuve et ses perpendiculaires, la rue Marie-Christine, le rue De Wand, l'avenue Louise des places Stéphanie à Louise, la rue du Bailli et le Boulevard de Waterloo.

Les zones de l'hypercentre de Bruxelles conserve l'obligation du port du masque. ©Photo News

Il sera permis de ne pas porter le masque lors de la pratique d'un sport, de l'accomplissement d'un travail physique intensif sur la voie publique, pour les personnes porteuses d'un handicap qui ne leur permet pas le port d'un masque ou d'un écran facial, pour les cyclistes et les usagers de trottinettes (lorsque ceux-ci circulent sur la voie publique et que les distances sociales peuvent être respectées, chaque cycliste doit en permanence disposer d'un masque à portée de main et doit le porter si la situation le nécessite).

A Etterbeek, il faudra porter un masque dans les zones commerçantes de la Chasse, Tongres et Jourdan, ainsi que sur les terrasses situées dans ces zones (à l'exception des personnes assises à table). Le port du masque sera également obligatoire dans un rayon de 15 mètres autour de l'entrée de tout établissement scolaire.
Toute personne devra en permanence se munir d'un masque sur le territoire de la commune.

Du côté d'Evere, porter un masque sera obligatoire dans les quartiers Paix, Haut-Evere et Centre, lors des marchés communaux (Deknoop et cimetière de Bruxelles) et dans un rayon de 20 mètres à l'entrée d'un établissement scolaire.

Des mesures additionnelles (mais temporaires) en Brabant wallon

Du 1er au 22 octobre, une série de mesures additionnelles, mais temporaires, pour lutter contre la propagation du coronavirus, dont un élargissement de l'obligation du port du masque, seront d'application (au moyen d'un arrêté de police pris par le gouverneur et qui s'appliquera à tout le territoire du Brabant wallon).

Il vise à rendre obligatoire le port du masque une heure avant et une heure après les heures d'entrée et de sortie habituelles des écoles, à proximité immédiate de toute entrée d'établissement scolaire maternel, primaire, secondaire, supérieur ou universitaire.

Le port du masque sera également obligatoire sur les marchés et assimilés (brocantes, etc), pour toutes les activités sportives pratiquées en club (entrainements, compétitions et matchs), itinérants et fixes.

La consommation d'alcool sera aussi interdite dans l'espace public entre 01h00 et 06h00.

©Photo News

L'arrêté de police rendra encore obligatoire la désignation d'un responsable Covid-19 pour toute infrastructure et toute structure formelle, ou informelle (ASBL, association de fait, etc.), dans les secteurs du loisir, des sports, de l'éducation, de la culture. Cette personne sera chargée de veiller à l'application stricte des protocoles existants dans son secteur et de l'arrêté du ministre de l'Intérieur. Toutes les activités réalisées sans responsable Covid-19, ou en l'absence d'un mandataire désigné par écrit, seront interdites.

La province prévoit enfin de renforcer le contrôle de l'interdiction des rassemblements de maximum dix personnes (sur la voie publique), en particulier à partir de la fermeture des débits de boissons, et du respect de l'enregistrement obligatoire des clients dans les établissements Horeca.

Le gouverneur et les bourgmestres ont par ailleurs décidé de maintenir l'heure de fermeture des débits de boissons à 01h00, soit l'horaire prévu par l'arrêté ministériel, mais de sensibiliser le secteur à la nécessité absolue de respecter les règles actuelles.

La quarantaine est réduite à 7 jours

Un nouveau système de quarantaine sera mis en place à partir du 1er octobre, La période d'isolement sera réduite de quatorze à sept jours. En pratique, si vous avez des symptômes du Covid-19, contactez votre médecin, qui vous mettra immédiatement en isolement pendant une semaine.

Si vous êtes testé positif, la quarantaine d'une semaine reste de mise. Si le test est négatif, vous pouvez immédiatement suspendre la quarantaine, si votre santé le permet.

Il sera possible d’éviter la quarantaine au retour d’une zone rouge

La quarantaine et le dépistage restent obligatoires au retour d'une zone rouge. Cela dit, à partir du 1er octobre, les voyageurs de retour de zone rouge devront désormais remplir un formulaire d'autoévaluation afin de déterminer s'ils peuvent se soustraire à l'obligation de quarantaine et de testing.

Les pass touristiques wallons seront offerts dès le 5 octobre

Les 60.000 pass touristiques offrant un budget de 80 euros en Wallonie seront mis à disposition du public à partir du 5 octobre, selon une communication de la ministre wallonne compétente, Valérie De Bue (MR). Ce sont 20.000 pass qui seront attribués par mois jusqu'en décembre avec l'objectif de relancer le tourisme après l'été. La mesure vise Belges et étrangers, qui peuvent solliciter un pass nominatif par ménage.

"Comme la quantité de pass est limitée, il ne faudra pas traîner, d'autant plus qu'il n'y aura pas de liste d'attente", a souligné Etienne Claude, directeur général de Wallonie Belgique Tourisme, qui pilote l'opération. "Par contre, il est certain que tout a été mis en place pour qu'une même personne ne puisse demander deux fois un pass. Par ailleurs, les personnes n'ayant pas accès à internet pourront appeler le 081/84.41.00."

Comme la quantité de pass est limitée, il ne faudra pas traîner, d'autant plus qu'il n'y aura pas de liste d'attente.
Etienne Claude
Directeur général de Wallonie Belgique Tourisme

Le budget de 80 euros n'implique pas d'obligation d'achat. Le pass n'est donc pas un bon de réduction, mais bien un montant à dépenser en une ou plusieurs fois dans un réseau de partenaires. A l'heure actuelle, quelque 400 hébergements, attraction, musées et autres autocaristes sont impliqués dans l'action, a encore précisé Wallonie Belgique Tourisme.

Fin du congé parental corona

Alors que des classes ferment tous les jours à cause de cas de Covid, le congé parental corona disparaîtra le 1er octobre. Mais les parents d'enfants dont la crèche ou l'école ferme pour cause de Covid-19 auront une alternative.

©AltoPress / Maxppp

Flandre: Plus de report de paiement pour ceux qui ont bénéficié d’un héritage ou qui achètent un bien immobilier

Des taxes sont dues en cas d’héritage ou d’achat d’un bien immobilier. À cause de la crise du coronavirus, la Flandre a accordé un report de paiement de deux mois pour les droits de succession et les droits d’enregistrement. Cette mesure prend fin le 30 septembre. A partir du 1er octobre, le délai habituel de quatre mois sera à nouveau en vigueur.

L’assouplissement des mesures pour ceux qui héritent d’actions prend également fin le 30 septembre.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés