Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Un très grand écran dans votre salon à moindre coût

Pour un prix moins élevé qu'une grande télévision haut de gamme, vous pouvez disposer d'une image de bonne qualité, avec une diagonale bien plus grande.
The Premiere est un projecteur à ultra-courte focale qui lui permet d’être posé sur un meuble, à seulement 11 cm du mur sur lequel il projettera une image de 120 ou 130 pouces ©Samsung

Et si vous remplaciez votre TV par un vidéoprojecteur 4K? C’est la proposition faite par Samsung qui a dévoilé le mois dernier "The Premiere", son nouveau projecteur laser à "ultra-courte focale" qui permet d’afficher une image de 130 pouces. Autrement dit, celui-ci permet d’obtenir une image d’une diagonale de près de 3 mètres de long en étant juste posé sur un meuble placé à seulement 11 cm du mur (voir photo)! "Cette technologie simplifie radicalement l’installation du produit vu qu’il n’est plus nécessaire de le fixer au plafond derrière le canapé, par exemple, ni de tirer des câbles à travers la pièce", selon les explications du fabricant sud-coréen.

De plus, celui-ci intègre les mêmes fonctionnalités qu’une télévision connectée ainsi qu’une barre de son qui permet de l’amplifier et de le répartir dans toute la pièce via des haut-parleurs multicanaux. "The Premiere est également le premier projecteur au monde certifié HDR10+», ajoute Samsung. Dans les grandes lignes, cela signifie des couleurs et un contraste plus poussés "qui ajoutent de la profondeur pour des détails toujours plus précis lorsqu’on passe de scènes claires à des scènes sombres et inversement".

©Samsung

Et comme ce vidéoprojecteur dispose d’un démarrage quasi instantané, il peut clairement remplacer la télévision du salon. À condition d’avoir l’équivalent de 5.500 euros à dépenser dans cette technologie. Le prix belge de The Premiere n’est pas encore connu, mais il est actuellement vendu 6.500 dollars aux États-Unis. Il sera disponible d’ici la fin de l’année. Il devrait également y avoir une version 120 pouces dont le prix de vente peut déjà être estimé à près de 3.000 euros.

On n’achète pas un projecteur de la même manière qu’on achète une télévision. Il faut prendre différents paramètres en compte comme l'espace disponible et surtout la luminosité.

Cela reste cher! Plus cher qu’une grande télévision 4K UHD, alors qu’il existe sur le marché des projecteurs qui offrent une diagonale d’image bien plus grande que celle des grandes télévisions haut de gamme (85 pouces) et à des prix bien inférieurs. Il y a déjà moyen de trouver un bon projecteur pour moins de 1.000 euros.

Cela dit, on n’achète pas un projecteur de la même manière qu’on achète une télévision. Avant de choisir l’appareil qui pourrait convenir, il y a quelques notions de base à connaître, ainsi que différents paramètres à prendre en compte, comme l’espace disponible ou la luminosité de la pièce où il sera placé.

Guide d'achat

Technologies. Sur le marché, vous allez trouver des projecteurs LED et des projecteurs laser. Actuellement, les trois technologies les plus répandues pour le LED sont: le LCD, le DLP et le LCOS.

Les projecteurs LCD sont les moins chers. Ils ont, dans l’ensemble, une bonne définition de l’image (qui est plus douce) et ont le mérite d’afficher des couleurs plus naturelles, même s’ils réussissent moins bien à afficher les parties sombres d’une image.

Gare à l'effet arc-en-ciel avec un projecteur DLP ©Shutterstock

Les projecteurs DLP sont plus chers que les LCD, car ils préservent mieux l’intensité des couleurs, offrant des couleurs vives et rendant également mieux les noirs. Leur inconvénient: l’effet arc-en-ciel. Si vous y êtes sensible, vous risquez de voir apparaître des éclairs colorés à l’image (ce qui peut causer des maux de tête).

De son côté, le LCOS est de meilleure qualité que le LCD ou que le DLP. Pour faire simple, c’est le haut de gamme de la technologie LED. Par conséquent, les projecteurs LCOS sont encore plus chers. Mais pas autant que la technologie laser (qui offre bien plus de luminosité que le LED, tout en conservant un contraste très élevé, ainsi qu’une colorimétrie plus stable et plus homogène). Peu importe votre choix, optez au minimum pour un projecteur qui prend en charge la résolution full HD.

Optez au minimum pour un projecteur qui prend en charge la résolution full HD.

Luminosité. L’intensité lumineuse d’un projecteur se mesure en lumens ANSI. Si la pièce dans laquelle sera placé votre projecteur est lumineuse (par exemple votre salon), il faudra choisir un appareil d’une intensité d’au moins 1.500 à 1.800 lumens ANSI, car la lumière a tendance à délaver l’image et à lui faire perdre ses détails. Si celle-ci est très lumineuse, il faudra au moins du 3.000 lumens ANSI. En revanche, si vous disposez d’une pièce qui peut être placée dans le noir complet, 1.000 ANSI seront suffisants.

Si la pièce dans laquelle sera placé votre projecteur est lumineuse , il faudra choisir un appareil d’une intensité d’au moins 1.500 à 1.800 lumens ANSI. ©Shutterstock

Attention, la luminosité d’un projecteur diminue à mesure que celui-ci est éloigné de l’écran. En outre, plus la taille de l’image est grande, plus la luminosité ambiante sera élevée et plus le projecteur devra être lumineux.

Espace. En général, la plupart des projecteurs disposent d’une focale fixe. Cela signifie qu’en fonction de la taille voulue pour l’image, il faut éloigner ou rapprocher le projecteur. Pour une image d’une diagonale de 2,50 m, au format 16:9, il faut compter sur une distance moyenne de 2 à 3 mètres entre le mur et le projecteur. Si la pièce n’est pas très grande, il faudra idéalement choisir un projecteur équipé d’une focale courte ou ultra-courte, ce qui coûte plus cher.

Connectique. Comme pour une télévision, privilégiez l’existence de nombreux ports HDMI. Ou mieux: un appareil qui permet la diffusion sans fil afin d’éviter des câbles. Privilégiez aussi une connexion Bluetooth (et/ou un port jack) afin de pouvoir associer un système audio à votre projecteur (l’audio est souvent le point faible de la plupart des projecteurs).

Écran de projection. Disposer d’un écran pour projeter l’image est préférable pour un rendu optimal. Mais ce n’est pas non plus indispensable, tant que vous avez un mur blanc (ou gris) mat et sans imperfection. Et c’est surtout moins cher.

Disposer d’un écran pour projeter l’image est préférable pour un rendu optimal. ©Shutterstock

Par ailleurs, un drap blanc bien tendu peut aussi faire l’affaire. Notez qu’il existe des peintures «home cinema» spécialement destinées à la vidéoprojection et qui permettent d’obtenir un meilleur résultat au niveau de la réflexion de la lumière.

Contraste. Pour assurer de beaux noirs et une profondeur d’image satisfaisante, au moment de faire votre choix, gardez également à l’œil le taux de contraste. Plus ce taux est élevé, plus la différence entre les images claires et les images sombres est grande, ce qui est mieux. La base, c’est un taux de 800:1, mais pour profiter d’un rendu proche de celui du cinéma, optez pour un taux de contraste d’au moins 2000:1.

2000:1
Contraste
Optez pour un taux de contraste d'au moins 2.000:1 pour un rendu plus proche du cinéma.

En conclusion, vous êtes désormais mieux armé pour choisir un vidéoprojecteur... en théorie. Car il y a souvent un monde entre la théorie et la pratique, et rien ne peut remplacer un test grandeur nature.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés