Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Vieillir chez soi, c'est possible!

En Belgique, 93% des plus de 65 ans et 81% des plus de 75 ans vivent à leur domicile - et la plupart d'entre eux souhaitent que ça continue. Bonne nouvelle: les pouvoirs publics les y encouragent!

(mon argent) - Le maintien à domicile coûte en effet moins cher à la collectivité que le "placement" en maison de repos et permet aux seniors de conserver leur autonomie tout en restant bien intégrés dans le tissu social. La règle d’or? Demandez de l’aide dès que vous en ressentez le besoin, sans attendre qu’une maladie ou un accident vous y oblige.

A domicile…

Livraison de repas, salon de coiffure, soins dentaires…à domicile, tout est possible! Le mieux est de vous adresser à un centre de coordination des soins et de l’aide à domicile. Il vous déléguera un(e) coordinateur/trice, qui analysera votre situation avec vous. En Communauté française, ces centres sont regroupés en trois fédérations:

  • La Fédération de l’Aide et des Soins à Domicile - FASD, 02/735 24 24, www.fasd.be
  • La Fédération des Centrales de Services à Domicile - FCSD, 02/515 02 08, www.fcsd.be
  • L’Association des Centres de COORDination de soins et services à Domicile - Accoord, 071/33 11 55, www.federation-accoord.be.

… tout est possible!

Vous pouvez également vous tourner vers votre CPAS, ou tout simplement vers votre mutualité. Si l’intervention du coordinateur est gratuite, les services proposés sont évidemment payants, mais les prix varient selon vos ressources et votre statut (BIM, OMNIO), la nature du service et le statut du prestataire.

Contact:

Fédération des CPAS de Wallonie, www.uvcw.be, 081/24.06.51

A Bruxelles: www.ocmw-info-cpas.be

Help!

Même si vous estimez ne pas (encore) avoir besoin d’aide, vous vous demandez parfois ce qui vous arriverait en cas de chute ou de malaise. Qui vous porterait secours? Et en combien de temps? La télévigilance répond à cette inquiétude: une simple pression sur le petit appareil que vous portez sur vous, au poignet, en collier ou en clip, et la centrale de surveillance entre en action. Pour profiter de ce service d'un coût moyen de 21,07 euros/mois), adressez-vous en priorité à votre mutuelle. Vous pourrez bénéficier d’une intervention dans le cadre de l’assurance complémentaire.

De nuit

Toutes ces précautions ne vous empêchent pas de sentir parfois le poids de la solitude, notamment en cas d’accroc de santé? Là encore, des solutions existent. Votre mutualité ou votre CPAS peuvent vous fournir des gardes à domicile (de 2,48 euros/h à 8 euros/h selon l’horaire — jour, nuit, wend-end ou jour férié — et votre statut BIM, OMNIO, etc.)

En Région bruxelloise, il existe même un service (actuellement unique en Belgique) de "gardes-malades itinérants de nuit", qui passent chez vous une, deux ou même trois fois par nuit, et restent chaque fois 15 à 30 minutes. Pour un passage quotidien , comptez 150 euros/mois au tarif plein, 110 EUR/mois si vous êtes BIM

Contact: Soins chez soi, 02/420 54 57, www.soinschezsoi.be.

Compagnie

Vous recherchez une présence de longue durée, susceptible de déboucher sur une véritable amitié? Grâce à l’Association Belge des Dames de Compagnie asbl, vous trouverez peut-être la perle rare (6 à 10 euros/h si elle est externe, 1.000 euros nets/mois, logée et nourrie, si elle est interne).

Le Pari Solidaire Belgium propose une autre formule: mettre en contact des jeunes à la recherche d’un logement et des seniors qui disposent d’une chambre libre et ont envie de compagnie. Le loyer est totalement ou partiellement remplacé par le partage de petites tâches quotidiennes. L'asbl 1 toit, 2 âges propose exactement le même service.  

Contact:

Dames de Compagnie asbl, 02/770 60 51, www.damedecompagnie.be

Pari Solidaire Belgium, 0477/23 69 69, www.pascalleurquin.com/pari.

Essayez l'habitat Kangourou

Version plus élaborée de cette forme de cohabitation, "l’habitat kangourou” repose sur un principe simple: une personne âgée s’installe au rez-de-chaussée d’une maison, dont un jeune ménage ou une famille occupe les autres pièces. Dans la plupart des cas, la personne âgée est la propriétaire des lieux, et un contrat précise les modalités de la relation. Pour en savoir plus, téléchargez la brochure "L’Habitat kangourou" sur le site de l’asbl Question Santé, www.questionsante.be, et/ou la brochure "Où vivre ensemble?" sur le site de la Fondation Roi Baudouin, www.kbs-frb.be, sous "Publications". Et puis… essayez! Opter pour l’ouverture au lieu de se replier sur soi-même, c’est le meilleur moyen d’"accepter de vieillir sans pour autant devenir vieux"*.

* Marie de Hennezel, Une vie pour se mettre au monde, Carnets Nord, 2010.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés