mon argent

Voici comment la fibre va booster votre connexion Internet

©BELGAIMAGE

Jusqu’à 1GB par seconde! C'est désormais la vitesse de téléchargement qu’il est possible d’obtenir en Belgique. Quel est l’intérêt de la fibre et son prix?

Souvenez-vous: en 1996, il fallait environ 30 minutes pour télécharger une chanson et un peu plus de 24 heures pour un film. De nos jours, le téléchargement d’une musique est instantané, et le téléchargement d’un film dure à peine 13 secondes, selon Telenet. De fait, depuis la fin du mois de septembre, cet opérateur offre la possibilité à ses trois millions de clients flamands et bruxellois de surfer à des vitesses jusqu’à 1 Gbps (pour 1 gigabit par seconde, ce qui correspond à 1.000 Mbps).

C’est de loin l’internet le plus rapide disponible actuellement en Belgique (jusque-là, cet opérateur permettait d’atteindre une vitesse de surf jusqu’à 400 Mbps). Pour une partie de ses clients (ceux qui bénéficient déjà de l’option "speedboost"), cette vitesse sera disponible d’ici à fin octobre sans la moindre augmentation de prix.

La fibre permet de surfer à une très grande vitesse tout en réduisant la latence et en offrant plus de stabilité.
Proximus

Internet haut débit

Pour atteindre une telle vitesse, Telenet utilise la technologie Hybrid Fibre Coax (voir ci-dessous). Comme son nom l’indique, il s’agit d’une technologie hybride qui allie le câble et la fibre optique. Pour bien comprendre, sachez qu’il existe trois technologies fixes pour avoir accès à une connexion internet rapide.

1. La DSL. Cette technologie (aussi appelée ADSL ou VDSL en fonction de ses évolutions) fait passer des données numériques via une ligne téléphonique et permet de surfer jusqu’à 100 Mbps. C’est le réseau historique en cuivre de Proximus (aussi utilisé par Scarlet et Edpnet).

Problème: avec cette technologie, votre connexion peut être moins rapide que les vitesses annoncées par votre opérateur ou rencontrer des problèmes si votre habitation est éloignée de la boîte de distribution de votre quartier. Mais aussi si cette même boîte de distribution est éloignée de la centrale. Si c’est le cas, vous aurez sans doute intérêt à changer d’opérateur et à passer chez un concurrent qui dispose de la technologie du câble (voir point 2) ou à attendre l’arrivée de la fibre jusqu’à votre domicile (point 3).

De plus, avec la DSL, surfer et regarder simultanément la télévision (qui utilise une partie de la bande passante) ne font pas toujours bon ménage.

2. Le câble coaxial. Utilisée à l’origine pour la télévision, cette technologie se retrouve sur les réseaux de VOO et Telenet (et donc d’Orange). Celle-ci permet de surfer jusqu’à 400 Mbps (même lorsque vous regardez simultanément la télévision). Ce câble (qui est en cuivre, comme le câble téléphonique de la DSL) permet donc de transférer de plus grandes quantités de données.

Cela dit, le câble coaxial a aussi ses imperfections: si une partie de vos voisins l’utilisent aussi, il se pourrait que vous subissiez un ralentissement aux heures de pointe.

Sur ce point, VOO précise que lorsqu’un quartier (nœud) se partage un même câble et que ce nœud est proche de la saturation, il est très facile et rapide de procéder à un "split de nœud" qui aura pour effet de doubler la capacité disponible pour tous les habitants du quartier.

3. La fibre optique. Cette technologie utilise la lumière pour transporter des signaux. Elle permet donc de transmettre des données de manière beaucoup plus rapide que la DSL et le câble, sans perte de qualité, et ce quel que soit le nombre de personnes ou d’appareils connectés en même temps.

Une grande partie du réseau Proximus est déjà équipée de fibres optiques (il existe d'ailleurs déjà une offre "fibre" chez Edpnet également), mais le dernier tronçon, entre la rue et la majorité des constructions existantes, reste encore constitué de câbles en cuivre. Cependant, l’opérateur est occupé à changer progressivement ses connexions: "Nous déployons actuellement la fibre auprès des habitants de 12 villes, à savoir Hasselt, Anvers, Charleroi, Gand, Liège, Namur, Bruxelles, Roulers, Louvain, Alost, Vilvorde et enfin Knokke depuis mercredi dernier", selon Haroun Fenaux, porte-parole de Proximus.

Quid au niveau du prix? "Les prix de nos packs restent les mêmes qu’ils soient livrés en cuivre ou en fibre. Cependant, les clients déjà branchés à la fibre peuvent souscrire à une option qui permet d’augmenter la vitesse de téléchargement standard de la fibre (de 220 Mbps à 400 Mbps). Celle-ci coûte 15 euros/mois."

Pour se démarquer de la concurrence, Proximus tient à ajouter que la vitesse n’est pas le seul critère à prendre en compte pour comparer ces trois technologies. "La fibre est la technologie la plus évolutive. Elle offre non seulement une très grande vitesse mais aussi moins de latence et plus de stabilité et, par conséquent, plus de qualité."

Latence? Ce terme désigne le temps nécessaire à un paquet de données pour passer de la source à la destination à travers un réseau.

Hybrid Fibre Coax

Pour en revenir au cas de Telenet, qui utilise une technologie hybride, "cela signifie que le câble entrant dans le domicile du client est un câble coaxial, mais que la majeure partie de la distance entre l’emplacement central (c’est-à-dire le centre de données de la tête de réseau) et le client se fait en fibre optique, selon les explications de Coralie Miserque, porte-parole de Telenet. En moyenne, 95% de la distance est en fibre optique et 5% en câble coaxial."

De son côté, VOO est aussi passé au réseau hybride. "Celui-ci est composé de la fibre optique dans notre cœur de réseau et du câble coaxial historiquement utilisé pour la TV dans notre réseau de distribution, c’est-à-dire entre la borne de quartier et le domicile", d’après Marie-Pierre Dinsart, sa porte-parole.

Grâce à cette technologie, VOO pourra à son tour (comme Telenet) proposer un jour à ses clients des vitesses jusqu’à 1Gbps (et donc similaires à celle d’une connexion constituée à 100% de fibre optique) et cela sans devoir recâbler la Belgique ou reconnecter les habitations.

Maison Connectée | L'intérêt d'une connexion internet ultrarapide

Disposer d’une connexion ultrarapide à domicile n’a de sens, actuellement, que pour ceux qui ont une grosse consommation de données en simultané. C’est le cas, par exemple, d’une famille avec enfants.

Chaque membre dispose au moins d’un appareil connecté et il arrive parfois qu’ils se mettent tous à surfer et à streamer (de la vidéo ou de la musique) en même temps (pendant que la télé du salon est allumée). Ce qui peut rendre la connexion instable et provoquer des conflits familiaux (surtout avec celui qui joue en ligne).

Grâce à une connexion internet haut débit, tout le monde peut surfer ou streamer à grande vitesse, sans subir de coupure ou de lenteur, tout en profitant d’une qualité d’image irréprochable sur chaque appareil connecté.

Cela dit, à l’avenir, n’importe quel ménage sera concerné par l’opportunité d’avoir une connexion ultrarapide vu que notre consommation de données augmente chaque année et que de plus en plus d’appareils domestiques se commanderont via Internet. C’est déjà le cas pour le système d’alarme, l’éclairage, le thermostat, le détecteur de fumée ou l’assistant vocal.

 

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect