Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Voici toutes les mesures de soutien des opérateurs télécoms

Afin de soutenir leurs clients au cours de cette nouvelle période de confinement, les fournisseurs télécoms multiplient les gestes.
Les opérateurs suppriment les limites de téléchargement quand il y en a une. Mais pas seulement! ©Shutterstock

Il semblerait que l’appel à plus de "solidarité numérique" formulé la semaine dernière par Test Achats auprès des opérateurs télécoms (pour faire face à la forte hausse des activités en ligne) ne soit pas complètement tombé dans l’oreille d’un sourd: à l’instar de Proximus et Telenet, Orange et VOO ont annoncé à leur tour une série de mesures destinées à soutenir leurs clients dans la lutte nationale contre la pandémie de Covid-19.  

Pour rappel, l’organisation de défense des consommateurs avait demandé, la semaine dernière, une suspension des limites de téléchargement pour que les enfants qui suivent des cours à la maison ou les gens qui télétravaillent puissent le faire dans les meilleures conditions.

Les enfants qui suivent des cours à la maison ou les gens qui télétravaillent doivent pouvoir le faire dans les meilleures conditions.
Petra De Sutter
La ministre des Télécommunications

Cette demande avait été appuyée par Petra De Sutter, la ministre des Télécommunications. "Les enfants qui suivent des cours à la maison ou les gens qui télétravaillent doivent pouvoir le faire dans les meilleures conditions", avait-elle déclaré. "Les opérateurs télécoms sont d'une importance cruciale en cette période, comme ils l'étaient au printemps durant le confinement. Ils peuvent faire en sorte que les familles les plus vulnérables puissent traverser sans accroc cette période et qu'aucun élève ne souffre de retard parce que la technologie ne suit pas."

Voici en détails ce qui est prévu chez chaque opérateur.

Orange

5GB
Données mobiles
Jusqu'à la fin de l'année, Orange offre 5GB par mois de données mobiles supplémentaires à tous ses clients mobiles.

Étant donné que toutes les offres internet fixes d’Orange comprennent déjà un volume de téléchargement illimité, cet opérateur a donc décidé de faire un autre geste vis-à-vis de ses clients mobiles (résidentiels et professionnels) en leur offrant 5GB de données mobiles gratuites par mois jusqu’à la fin de l’année. "Les clients verront ce volume supplémentaire apparaître dans l'application MyOrange ou l'espace client dans les 10 prochains jours", selon un communiqué de presse.

En outre, "les clients résidentiels qui ont souscrit à une offre FlyBox recevront 50 GB d'internet gratuit en plus de leur quantité de données mobiles existante. Les clients seront informés dans les prochains jours."

Cet opérateur a également annoncé qu’au cours des prochaines semaines, il étudiera d’autres pistes pour soutenir la lutte nationale contra la pandémie de Covid-19.

VOO

Du côté du câblo-opérateur wallon, il a été décidé d’offrir - depuis le 2 novembre 2020 - un volume de téléchargement illimité pour tous les clients internet fixes jusqu’au 31 décembre 2020, "afin de leur permettre de surfer en toute tranquillité", selon sa porte-parole, Marie-Pierre Dinsart.

Les mêmes mesures d’accompagnement existent pour les clients professionnels.
Marie-Pierre Dinsart
Porte-parole de VOO

Cet opérateur avait déjà fait un geste envers ses clients TV le week-end dernier: depuis le samedi 31 octobre et jusqu’au 15 novembre inclus, les 19 chaînes de son bouquet Family Fun sont accessibles gratuitement (au lieu de 9,99 euros/mois habituellement).

Notez que VOO venait – le 19 octobre 2020 – de booster le volume de données mobiles disponibles (15GB) pour ses clients disposant d’un pack Trio ou Quatro (relax et max) et cela sans aucune augmentation de prix.  

"Les mêmes mesures d’accompagnement existent pour les clients professionnels parce qu’aujourd’hui, plus que jamais, il est essentiel d’accompagner nos clients professionnels dans leur réalité au quotidien", a-t-elle ajouté.

Proximus

À la veille du reconfinement, Guillaume Boutin, le CEO de Proximus, avait déjà annoncé différentes mesures de soutien pour faire face à un retour en force de la pandémie, à savoir:

Aucune date de fin n'a encore été prévue pour la suppression des limites de téléchargement.
Fabrice Gansbeke
Porte-parole de Proximus

1. La suppression des limites de téléchargement sur tous les produits internet fixes résidentiels. Cette mesure est en vigueur depuis le 1er novembre et aucune date limite n'a été fixée pour le moment. "Cela sera réévalué en fonction de l'évolution de la situation sanitaire et des mesures en vigueur", d'après les précision de Fabrice Gansbeke, son porte-parole.

2. La distribution de codes d'accès wi-fi gratuits (au réseau Proximus Public WiFi) aux élèves et aux étudiants qui n’ont pas internet à la maison. Ce processus avait déjà été mis en oeuvre lors de la première vague. En pratique, ces codes sont mis à disposition des écoles, des universités et des hautes écoles qui peuvent ensuite les redistribuer à leurs élèves et étudiants. La demande doit se faire exclusivement via l'adresse csr@proximus.com.

3. La fourniture de 10 GB de données mobiles supplémentaires aux travailleurs dans le secteur de la santé "pour qu'ils puissent rester connectés, l’esprit tranquille". Pour les obtenir, ils doivent s'inscrire via un formulaire en ligne. Ils recevront une confirmation de l'activation du paquet de données par SMS dans les 72 heures suivant leur demande.

4. Une suspension d'un mois d'abonnement (plafonnée à 150 euros) sur les produits télécoms inutilisés des bars et des restaurants. La suspension n'a lieu qu'à la demande du client via, ici aussi, un formulaire en ligne.

5. La mise en place de chaînes TV en direct dédiées au secteur de la culture et des médias, "afin de leur permettre d’exprimer leur créativité culturelle".

Scarlet

La suppression des limites de téléchargement pour une connexion internet fixe vaut également pour les clients Scarlet, au moins jusqu'au 13 décembre 2020.

Telenet

Pour les clients qui disposent d'une connexion internet fixe Telenet (non illimitée), cet opérateur ne facturera que la moitié de la consommation. Pour ceux qui disposent de l'internet illimité, les heures creuses seront étendues de 0h00 à 17h00 (au lieu de 0h00 à 12h00).

"Suite au premier confinement, nous avions déjà pris en mars quelques décisions afin d’offrir une sécurité à nos clients en termes de connectivité. Ces mesures sont restées d’application depuis lors et cela restera encore le cas."
Coralie Miserque
Porte-parole de Telenet

"Ce reconfinement impose à nouveau une charge supplémentaire sur notre réseau fixe, car tout le monde doit obligatoirement télétravailler", selon Coralie Miserque, sa porte-parole. "Suite au premier confinement, nous avions déjà pris en mars quelques décisions afin d’offrir une sécurité à nos clients en termes de connectivité. Ces mesures sont restées d’application depuis lors et cela restera encore le cas."

Par ailleurs, cet opérateur prolonge jusqu’à la fin de cette année scolaire (donc jusqu’en juin 2021) son action Wi-Free: à l’instar de Proximus, il s’agit de la distribution de codes d’accès Telenet aux familles défavorisées qui ont des enfants scolarisés ou des jeunes aux études. Ces codes permettent de se connecter gratuitement à l'un des plus de 1,5 million de spots Telenet Wi-Free.

"La distribution se fait par le biais des établissements scolaires et des organisations sociales telles que les CPAS", d’après les précisions de sa porte-parole. L’utilisation de ces codes est valable dans toute la zone de couverture de Telenet, à savoir la Flandre, Bruxelles et la Botte du Hainaut.

Enfin, "à partir de décembre, nous lancerons à Bruxelles et en Flandre, en collaboration avec des organisations sociales, le premier test de notre solution 'Telenet Essential Internet'", a-t-elle ajouté. Il s’agit d’une connexion internet à un tarif fixe de 5 euros/mois destinés aux groupes les plus précarisés qui ne disposent pas d'une connexion internet à domicile ou qui disposent seulement d'une connexion internet très limitée.

Quels sont les shops ouverts?

Ce vendredi 30 octobre, Proximus a annoncé que ses shops resteront fermés afin d’assurer la sécurité des membres de son personnel ainsi que celle de ses clients. Ces derniers peuvent néanmoins prendre rendez-vous ou interagir avec les vendeurs de Proximus de façon numérique.

En revanche, chez les autres opérateurs (Base, Orange, Telenet et VOO), il n'est actuellement pas question de fermer des points de vente.

Coralie Miserque, la porte-parole de Telenet tient à préciser que «les rendez-vous d'installation et de réparation auront lieu comme prévu, tandis que les clients qui rencontrent un problème technique peuvent également faire appel à l'assistance à distance, avec un technicien pour les aider de façon digitale.»

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés