Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Votre pouvoir d'achat a-t-il baissé?

Les statistiques sont sans équivoque: les Belges s'enrichissent. Certains plus que d'autres. L'inflation repartant à la hausse, leurs salaires seront-ils en outre prochainement indexés?

(mon argent/l’écho) - Certaines études valent le détour. Même quand la période couverte par l’analyse date un peu. Prenez celle-ci, tout juste publiée par le Conseil central de l’économie. Elle évoque les années 1996-2006. Pour épingler deux choses.

Le pouvoir d’achat augmente …

D’abord,  le pouvoir d’achat de tous les travailleurs a augmenté davantage que ce que les fiches de paie avaient laissé supposer. En effet, toute une série de mesures fiscales et parafiscales ont été prises pour favoriser le pouvoir d’achat: réindexation des barèmes à l’IPP, impôt de crise réduit, bonus à l’emploi, réduction des cotisations sociales, etc.

Traduction: il est possible d’augmenter le salaire poche d’un travailleur sans relever son salaire brut. Une conclusion importante à un moment où le niveau élevé des coûts salariaux fait toujours débat (voyez la polémique sur la restructuration chez Carrefour).

… inéquitablement

Ensuite, tous les travailleurs n’ont pas profité de la même manière de cette hausse du pouvoir d’achat. Et contrairement aux idées reçues, les bas salaires ont été les mieux lotis. Les salaires moyens ont été les moins bien servis, alors que les plus riches s’en sont sortis (un peu) mieux. 

Prenons, en guise d’exemple, un travailleur célibataire. S’il gagne 50% du salaire moyen, les changements (para)fiscaux ont conduit à une augmentation du salaire net de 10,3%. A 75% du salaire moyen, la hausse n’est plus que de 4,1%. S’il gagne le salaire moyen ou 150% du salaire moyen, l’augmentation tombe respectivement à 2,6% et 2,7%. Et s’il gagne 200% du salaire moyen, la hausse remonte à 2,9%. 

Le Belge s’enrichit

D’autres chiffres constatent également une augmentation du revenu des Belges. D’après les résultats de l’exercice fiscal 2008 publié par le Service Public Fédéral Economie, le montant net imposable moyen par habitant a évolué d’environ 2,9%, passant de 24.949 euros à 25.680 euros. La progression la plus sensible a été enregistrée en Flandre. Mais compte tenu de l’inflation de 1,8% en 2007, le revenu moyen réel des Belges s’est donc apprécié de 1,1%. 

En outre, le revenu net imposable total a atteint 156,1 milliards d’euros, contre 149,5 milliards d’euros l’année précédente, soit une hausse globale de 4,4%. La progression est plus sensible à Bruxelles (+4,7%) qu’en Flandre (+4,5%) et en Wallonie (+4,1%). Lisez aussi : "Où habitent les Belges les plus riches?".

Quid en 2008 et 2009 ?

A quand la fin
de la récession?
En savoir plus

Et malgré la crise économique et la récession, le Belge serait actuellement quasiment "aussi riche" qu’en 2007. En effet, la reprise boursière de 2009 et un taux d’épargne accru, lui ont permis d’atteindre un patrimoine net moyen de 157.000 euros. En y ajoutant le patrimoine immobilier, une famille moyenne est même à la tête d’une richesse de 365.000 euros. Plus de détails dans "Etes-vous plus riche que le Belge moyen?".

D’un point de vue salarial cette fois , et non plus patrimonial, la situation est relativement la même. Malgré la crise, les revenus disponibles réels des belges ont à peine régressé cette année-là, de 0,3%.En 2009, ils ont très légèrement progressé. En clair, en termes réels, la situation a à peine évolué (+0,2% d’après les premières estimations)

Perspectives pour 2010

D’après les prévisions mensuelles établies par le Bureau fédéral du Plan, le taux d’inflation annuel devrait s’élever à 1,7% en 2010, contre -0,05% en 2009 et 4,49% en 2008. L’augmentation de l’indice santé serait de 1,3% en 2010, contre 0,59% en 2009 et 4,22% en 2008.

Pour rappel cet indice correspond à l’indice des prix à la consommation expurgé des tabacs, de l’alcool et des carburants. Il sert entre autres au calcul de l’indexation des salaires, des allocations sociales et des loyers via l’indice lissé. Cet indice correspond à la valeur moyenne de l’indice santé au cours des 4 derniers mois.

S’il dépasse l’indice-pivot  (une certaine valeur fixée préalablement), les salaires et les allocations sociales du secteur public sont normalement automatiquement indexés, c'est-à-dire, majorés de 2%.

Mais "selon nos prévisions mensuelles de l'indice santé, l'indice pivot (qui s'élève actuellement à 112,72) ne devrait pas être dépassé en 2010", précise le Bureau fédéral du Plan. Cela dit, avec la hausse du chômage qui s’accélère, mécaniquement, les revenus moyens auront tendance à baisser en 2009. Si des mesures fiscales et parafiscales sont en outre prises pour combler le déficit important de la Belgique (près de 25 milliards d’euros en 2010), il y a fort à parier que la baisse attendue du niveau de vie attendue en 2008 ou 2009, en pleine crise, se produira en réalité… après la crise, puisqu’on annonce l’embellie économique dans les prochains mois!

Comment protéger son revenu?

Malgré les efforts consentis pour renforcer la couverture sociale des indépendants, il revient tout de même à ces derniers d’assurer en grande partie le risque de perte de revenus. Ce risque peut être couvert par une assurance "Revenu garanti". En savoir plus.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés