Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

9 conseils pour éviter les pièges de l'endettement

82.000 ménages très endettés bénéficient d'un plan de règlement collectif de dettes. Voici quelques conseils pour éviter d'en arriver là.

(mon argent) - Le marasme économique des derniers mois a laissé des traces. Le consommateur qui calcule son budget un peu juste risque de connaître des problèmes. Aussi, les médiateurs de dettes tirent-ils le signal d’alarme. L’organisme flamand (Vlaams Centrum Schulbemiddeling) demande que les diverses instances du pays adoptent une approche commune.
En matière d’endettement aussi, mieux vaut prévenir que guérir. Voici neuf conseils utiles.

1. Établir son budget

Le consommateur manque souvent de capacité à budgétiser et à faire preuve de souplesse. Ne pas s’endetter vaut mieux que devoir rembourser. Chaque individu, chaque ménage doit mettre en relation ses revenus et ses dépenses. En plus des frais variables et fixes, il faut également tenir compte des charges futures. "Chose importante, le budget doit prévoir une réserve pour les dépenses imprévues ou les revers de fortune", déclare Dirk De Clerck, coordinateur du centre flamand de médiation de dettes.

2. Vos besoins sont-ils vitaux ?

La société de consommation crée de nouveaux besoins qui pèsent lourd dans les charges du ménage. "L’endettement ne touche plus uniquement les personnes de faibles revenus, explique Dirk De Clerck. Il touche également les ménages à deux revenus et, bien évidemment, ceux à revenu unique."

3. Connaître ses droits et obligations

Les contrats – en particulier les clauses en petits caractères – et les procédures créent de la confusion. Parce qu'ils ne connaissent pas leurs droits, bien des gens en viennent à accepter des choses sans aucun fondement légal. Par ailleurs, les contrats imposent des obligations, qui ne sont pas toujours expliquées avec clarté. "Il faut faire très attention, poursuit D. De Clerck, aux promotions attirantes comportant des obligations masquées".

4. Apprendre à calculer

La finance personnelle est désormais enseignée à l’école. A notre époque, on conclut de plus en plus tôt des contrats commerciaux dont les implications financières peuvent être importantes. Il faut s'y préparer. Jusqu’ici, les adultes n’ont pas eu cette opportunité. Seuls ceux qui ont transité par un réseau d’aide sociale ont bénéficié d’un accompagnement en termes de budget. "Celui qui cherche à résoudre ses problèmes financiers par lui-même trouvera des outils de planification de budget, explique D. De Clerck, mais on attend une nouvelle version plus performante, actuellement développée sous forme papier et internet."

5. Reporter n’est pas une bonne idée

Ceux qui sont vraiment dans le trou cherchent souvent un ultime recours dans le report de paiement. S’il s’agit d’un remboursement occasionnel qui dynamiterait le budget, le report peut être une solution. Mais en règle générale, les problèmes sont plus complexes et il ne sert à rien de différer la question. Boucher un trou en en creusant d’autres n’apporte rien.

6. Ne pas croire aux contes de fées

Regrouper une série d’emprunts existants en un seul, nouveau, pour tenter d’échapper à l’avalanche de contrats et d’obligations ne mène à rien. Les intérêts de ces contrats sont toujours plus élevés que ceux de chaque emprunt existant et au final, la note sera encore plus salée.

7. Négocier avec les créanciers

Généralement, les personnes qui éprouvent des difficultés à rembourser ne négocient pas avec leurs créanciers. Pourtant, on peut éviter bien des problèmes en jouant cartes sur table. Attendre la visite de l’huissier n’est pas la meilleure option.

8. Consulter un médiateur de dettes

Lorsque la situation est trop complexe, mieux vaut faire appel à un médiateur de dettes, par l’intermédiaire d’un CPAS ou d’un CAP, centre d’aides aux personnes. Ils font l’inventaire des dettes, négocient avec les créanciers et établissent un plan de remboursement, pour autant que le budget du débiteur le permette. Vous trouverez ici, pour chaque province, les adresses des services de médiation de dettes reconnus.

9. Règlement collectif de dettes

Lorsque le revenu est insuffisant pour permettre le remboursement, reste la solution du règlement collectif de dettes. Selon cette procédure, le tribunal du travail désigne un médiateur de dettes, généralement un avocat. Cette mesure protège le débiteur. Toutes ses dettes sont gelées et certaines peuvent même être effacées, pour lui permettre de rembourser petit à petit.

Testez votre santé financière
Quel est le bulletin de santé de vos finances familiales? Dans quel état sortez-vous de la crise? Avez-vous suffisamment de réserves? Êtes-vous correctement assuré? Votre plan d’épargne pension est-il judicieux? En sept courtes questions, le docteur MonArgent établira gratuitement votre bulletin de santé financière. Faites le test. Il vous dira si, question finances, vous êtes en bonne santé.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés