Financez vos travaux de rénovation au meilleur taux

©Holandse Hoogte

À l’occasion de Batibouw, certaines banques proposent des actions commerciales sur leurs crédits à la rénovation ou leurs crédits hypothécaires. Quid des prêts proposés par les Régions?

Cette année, en matière de crédits "verts", Belfius se montre particulièrement "agressive". La banque a abaissé le taux de son prêt "éco rénovation", qui sert à financer les investissements destinés à améliorer la performance énergétique d’une habitation, à 1,55%. C’est cependant toujours chez CPH Banque que l’on trouve le taux de crédit énergie le plus bas, à 1,49%. Bpost Banque et KBC — qui vient d’abaisser son taux — sont également compétitives, avec un prêt vert à 1,59%. Axa clôture ce top 5 avec une nouvelle baisse de son taux à 1,85%. "Les clients peuvent bénéficier du tarif energy@home si au moins 50 % des rénovations concerne des investissements verts", explique Lisa Pieters, la porte-parole d'Axa. "Des investissements "verts" sont des mesures économiseurs d’énergie telles que l'isolation de la maison, la pose de double vitrage, l'installation d'une pompe à chaleur, etc.

Top 5 des crédits "verts"

BanqueTaux
CPH Banque1,49%
Belfius1,55%
Bpost Banque1,59%
KBC1,59%
Axa1,85%


Crédits rénovation

La concurrence est aussi rude sur le front des taux des crédits rénovation "classiques" (pas écologiques). Ainsi, le taux le plus bas se trouve désormais chez Belfius (2,50%), suivi par Mozzeno (prêts entre particuliers, à 2,60%), Cetelem et CPH Banque (2,69%) et Axa (qui a abaissé son taux à 2,69%).

 

Top 5 des crédits "classiques"

BanqueTaux
Belfius2,50%
Mozzeno2,60%
Cetelem2,69%
CPH banque2,69%
Axa2,69%


Crédits hypothécaires

Keytrade Bank a profité de Batibouw pour abaisser ses taux hypothécaires, à contre-courant de la tendance générale. Sur 25 ans, le taux minimum passe à 1,99%, sur 20 ans à 1,78% et sur 15 ans à 1,61%. Les taux sont officiellement parmi les plus compétitifs du marché, même s’il est possible d’obtenir un peu mieux dans le circuit traditionnel.

CBC appliquera des conditions spéciales en Wallonie jusqu’à la fin du mois de mai, à savoir la suppression des frais de dossier (400 euros) et l’exonération de la commission de réservation. Sur un crédit logement de 100.000 euros, la commission de réservation (due sur la partie du montant du crédit pas encore prélevée) peut représenter un coût supérieur à 150 euros/mois.

De son côté, Belfius profite également de Batibouw pour offrir une réduction correspondant à deux mois d’assurance gratuits sur la première prime annuelle totale pour tout nouveau contrat Belfius Home & Family souscrit entre le 22 février et le 14 mai.

Enfin, Argenta octroie une réduction temporaire sur l’assurance incendie. Le client qui souscrit une nouvelle assurance incendie a droit à une réduction de 20 % pour la première année. L’action s’étend du 15 février au 31 mars inclus, et la police doit entrer en vigueur avant le 30 novembre 2018.

Prêts à 0%

©Aude Vanlathem

Mais avant de vous rendre dans les banques, jetez un oeil aux solutions de financement proposées par les Régions. À Bruxelles, le Prêt vert permet d’accéder à un financement qui oscille entre 0% et 2% pour la réalisation de travaux destinés à améliorer la performance énergétique d’une habitation. Cela concerne les travaux d’isolation et de ventilation, ceux destinés à rendre un chauffage plus performant et ceux destinés à l’installation de systèmes qui fonctionnent à l’énergie renouvelable (système photovoltaïque, pompe à chaleur chauffage et eau chaude sanitaire, et chauffe-eau solaire).

Ce prêt, d’au moins 500 euros et de maximum 25.000 euros, est destiné tant aux propriétaires qu’aux locataires. Il est disponible via deux formules. La première correspond à un crédit à la consommation auprès du Crédal (dont le taux annuel effectif global — TAEG — sera de 0% ou 1% en fonction de vos revenus) avec un remboursement sur maximum 10 ans. La seconde correspond à un emprunt hypothécaire auprès du Fonds du Logement (dont le TAEG varie de 0 à 2% en fonction de vos revenus) avec un remboursement sur maximum 30 ans.

2,50%
Belfius offre le meilleur taux pour les crédits à la rénovation à l’occasion de Batibouw.

Coté wallon, si vous ne disposez pas des fonds nécessaires pour réaliser les travaux économiseurs d’énergie et/ou les travaux de rénovation subsidiés par la Région wallonne, la Société Wallonne du crédit social (SWCS) propose deux prêts à tempérament au TAEG de 0%: l’Écopack pour les travaux destinés à économiser de l’énergie et le Rénopack pour ceux destinés à rénover votre habitation.

Dans les deux cas, le montant minimum empruntable est de 1.000 euros et le maximum 30.000 euros. Ces crédits doivent être remboursés en 15 ans maximum et avant le 81e anniversaire du sollicitant. "C’est le Comité de crédit qui délimitera la durée en fonction de la situation de l’emprunteur", indique la Région wallonne.

Il faut toutefois respecter des conditions pour avoir accès aux offres de crédit "gratuit": être propriétaire occupant avec maximum 2 enfants à charge, disposer de revenus stables et d’une capacité financière suffisante pour pouvoir rembourser le crédit.

Les propriétaires bailleurs qui ont plus de deux enfants et les locataires d’un logement doivent s’adresser au Fonds du Logement des familles nombreuses de Wallonie (FLW).

©BELGA

Avez-vous pensé à votre crédit hypothécaire ou votre épargne?

1. Si vous avez déjà un crédit hypothécaire en cours, vous pouvez demander une reprise d’encours à votre banquier. Dans ce cas, il vous "reprête" un montant que vous avez déjà remboursé. Par exemple, si vous avez déjà remboursé 35.000 euros de capital sur votre emprunt, vous pouvez demander une reprise d’encours de 20.000 euros. Ce procédé génère peu de frais (environ 400 euros de frais de dossier selon les banques). La reprise d’encours se fait aux conditions actuelles du marché, non aux conditions de l’emprunt initial.

2. Si vous avez des économies qui dorment sur un compte d’épargne, elles vous rapportent actuellement très peu (alors que votre logement est peut-être un gouffre financier en raison de sa consommation énergétique). Il serait donc opportun de financer des rénovations vertes avec une partie de vos économies. Avec la faiblesse des taux, cela peut être considéré comme un réel investissement. Selon Test-Achats, isoler son toit offre un retour sur investissements de 8% par an au bout de sept années. L’isolation des murs creux, 8% après six ans. 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content