Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Avez-vous tout compris à votre prêt hypothécaire?

Selon une étude, le Belge considère le processus de souscription à un prêt hypothécaire trop complexe et peu transparent.
©rv

Que coûte exactement un prêt hypothécaire? Pourquoi autant de conditions à l'obtention du taux le plus bas? Le Belge a peut-être une brique dans le ventre mais quand vient l'heure de contracter un prêt hypothécaire, il s'arrache les cheveux.

Selon une étude de l’institut de sondage iVox pour le compte de bpost banque, les Belges trouvent que signer un prêt hypothécaire est trop compliqué. Ils dénoncent le manque de clarté et de transparence dans les contrats.

-> La question "d'indemnité de remploi" est ainsi une notion inconnue pour 47% des sondés qui viennent d'acquérir un bien immobilier. Il s'agit du coût facturé par la banque en cas de remboursement anticipé du prêt, afin de compenser la perte des intérêts perçus par l'institution financière.

-> Seuls 14% des sondés récemment devenus propriétaires estiment correctement le coût total d'un prêt hypothécaire

Et "64% des sondés ont même l’impression que les banques rendent les prêts hypothécaires intentionnellement compliqués, histoire de limiter ainsi les possibilités de comparaison entre les banques", apprend-on à la lecture de l'étude.

En matière de démarche, une majorité des sondés (81%) consulte d'abord sa banque. Ils sont toutefois 48% à s'informer auprès d'autres enseignes. "Un entretien personnel dans une agence bancaire a de loin la préférence par rapport à la recherche d’informations sur les sites web des banques (23%), les conseils d’amis ou de famille (19%), des sites de comparaison tarifaire (17%) ou un bureau de comparaison (12%)."

Enfin, dernier point souligné par l'étude: la liberté de choisir. Six Belges sur dix mentionnent la liberté de choisir comme priorité. Concrètement, ils acceptent peu le fait de se voir imposer d'autres produits pour obtenir un taux plus bas lors des négociations. En ligne de mire: l’assurance solde restant dû, un compte à vue, une assurance habitation et la condition de devoir verser le salaire sur un compte à la banque avec laquelle on a contracté le prêt.

Ils sont toutefois nombreux à se plier à ces conditions.

 

©bpost Banque

L'étude a été réalisée entre le 8 et le 15 décembre. Les données ont été collectées en ligne auprès de 1.000 Belges représentatifs qui ont acheté un bien immobilier ces 5 dernières années ou ont l'intention de le faire dans les 5 ans.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés