L'octroi de crédits hypothécaires ne se tarit pas

©Photo News

Au cours des trois premiers mois de l'année, quelque 62.000 contrats de crédits hypothécaires ont été conclus pour environ 8,3 milliards d'euros.

Forte progression de la production des crédits hypothécaires au cours du premier trimestre. La fédération financière Febelfin fait état d'une croissance de 6,5% de la demande (hors refinancement) pour des montants en hausse de plus de 11%. Au cours des trois premiers mois de l'année, quelque 62.000 contrats ont été conclus pour environ 8,3 milliards d'euros. L'octroi s'élève donc de 4,3%.

→ Évolution de la demande

La plus forte progression est notée pour les demandes de crédit pour l'achat et la rénovation d'un logement (+27,6%). Les demandes de contrats pour un achat simple augmentent de 8%. A contrario, la construction a moins la cote (-3,7% de la demande de crédit) tout comme la rénovation (-0,8%).

Si on se penche sur les demandes de refinancements externes, on observe un recul de 7,9%.

→ Évolution de l'octroi

Avec une hausse de plus de 7%, le montant total des crédits octroyés atteint une fois de plus un plus haut niveau. Cette tendance haussière est observée depuis plusieurs trimestres.

Les crédits octroyés sont destinés tant à l'achat avec rénovation (+26%) qu'à l'achat (+4,4%), qu'à la construction (+2,3%) ou la rénovation (+1,7%).  

→ Évolution des montants

Le montant moyen emprunté pour l’achat d’un logement s’élève aux environs de 160.000 euros. Il progresse à 195.000 euros dans le cas d'un crédit pour achat et rénovation, mais se tasse à 168.000 euros pour les crédits à la construction.

©Febelfin/UPC

→ À quels taux empruntent les consommateurs?

Au cours du premier trimestre 2019, 3/4 emprunteurs ont opté pour un taux d’intérêt fixe ou variable assorti d’une période initiale de fixité des taux de minimum 10 ans. Le taux d’intérêt variable assorti d’une période initiale de fixité des taux entre 3 et 10 ans n'a séduit que quelque 17,5% des emprunteurs alors qu'ils sont de moins en moins nombreux (6%) à choisir un taux variable annuellement.

Enfin, Febelfin souligne de rôle des banques dans le soutien financier à la réalisation des objectifs climatiques. Avec la Fédération hypothécaire européenne, elles participent à l'élaboration d'un cadre dans lequel les acteurs financiers pourront développer des produits de crédit visant à encourager les citoyens européens à réaliser les travaux économiseurs d'énergie nécessaires.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect