mon argent

Le Belge a eu en 2019 plus que jamais une brique dans le ventre

La persistance des taux bas et la disparition annoncée du "woonbonus" en Flandre ont entraîné une hausse de 16% des demandes de crédits hypothécaires en 2019. ©Photo News

L'année 2019 sera à nouveau à marquer d'une pierre blanche au niveau des crédits hypothécaires octroyés. Ils se sont affichés en hausse de 17%, en termes de montants, suite aux taux bas et à la suppression du woonbonus en Flandre.

Après la Centrale des crédits, c'est au tour de Febelfin et de l'UPC de sortir ses chiffres sur les crédits hypothécaires. Et il s'avère que 2019 s'impose comme une année record. 

Près de 310.000 contrats de crédits hypothécaires ont ainsi été conclus pour un montant total de quelque 42 milliards d'euros (hors refinancements). Il s'agit d'une hausse de 16% de la demande et de 17% des montants. Cette hausse se retrouve tant dans les crédits destinés à la construction que dans ceux pour la transformation ou l'achat avec transformation.

Le boom a été spectaculaire au cours du dernier trimestre (toujours hors refinancement): +32% de la demande (108.000 contrats), + 30% des montants (14,7 milliards d'euros).

Comment expliquer une telle progression?

Ce niveau de crédits sans précédent s'explique par différents facteurs.

> Des taux sont toujours très bas. Au mois d'août, ces taux se situaient entre 1,61% (pour les crédits à taux variable assortis d’une période initiale de fixité du taux d’une durée supérieure à 10 ans) et 2,05% (pour les crédits assortis d’une période initiale de fixité du taux d’une durée supérieure à 1 an et jusqu'à 5 ans).

> L'annonce de la suppression du woonbonus en Flandre a également fortement joué.

Enfin, Febelfin indique que, malgré ces résultats records, les banques continuent à faire preuve de prudence dans l'octroi des crédits "en tenant compte de la capacité de remboursement".  Le taux de défaillance reste toutefois inférieur à 1%.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect