Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Le Salon de l'auto, c'est aussi des promos sur les crédits vélo

Baisser le taux des crédits vélo en même temps que ceux des autos, ça devient une tradition pour plusieurs banques. Aperçu des offres et des conditions à respecter pour en profiter.
©Shutterstock

Comme c’est le cas pour les voitures, le meilleur taux pour financer votre nouveau vélo se trouve chez Beobank et se chiffre à 0,65%. Cependant, ce financement est uniquement destiné à l’achat d’un vélo neuf à assistance électrique et pour un montant d’au moins 1.250 euros.

Celui qui ne veut pas forcément un vélo à assistance électrique mais bien un vélo cargo, un vélo de course, un vélo tout-terrain ou encore un vélo pliable peut trouver le taux le plus bas du marché auprès de Belfius, BNP Paribas Fortis (BNPPF), CBC et KBC (0,80%), avec quelques différences en matière de conditions. Auprès de Belfius, le montant minimum du financement doit s’élever à 1.000 euros.

Si le vélo que vous souhaitez financer n’atteint pas un tel montant, les offres de financement de BNP Paribas Fortis ou de KBC (Brussels) devraient vous convenir: elles sont accessibles pour les financements à partir de 500 euros.

Attention, pour une fois, les offres des banques CBC et KBC ne sont pas similaires. CBC offre un taux de 0,80% mais uniquement pour financer un montant d’au moins 2.500 euros (soit le double de Beobank).

©Mediafin

Quotité d’emprunt

Autre différence notable: Beobank offre la quotité d’emprunt la plus élevée du marché, à savoir 120% (contre 110% pour les autres banques). Cela signifie que le consommateur peut emprunter plus que le montant du vélo à financer afin d’avoir des liquidités pour financer, en fonction de ses besoins, une ou plusieurs assurances, des équipements pour augmenter sa visibilité ou assurer une meilleure protection, un cadenas, etc.

Pour rappel, celui qui achète un speed pedelec, c’est-à-dire un vélo dont l’assistance électrique peut grimper jusqu’à 45 km/h (soit 20 km/h de plus que les vélos à assistance électrique classique), doit obligatoirement porter un casque.

En revanche, depuis le 1er juin 2019, il n’est légalement plus tenu d’avoir une assurance RC. "L’assurance RC familiale reste toutefois vivement recommandée, car tout dommage causé à un tiers doit être indemnisé", prévient le Gracq, le groupe de défense des intérêts des cyclistes francophones en Belgique.

En chiffres

D’après les statistiques fournies par BNPPF, ses clients empruntent généralement un montant moyen de 3.333 euros pour une durée moyenne de 27 mois (pour le financement d’un vélo électrique), soit un remboursement mensuel d’environ 120 euros.

Depuis cette année, le taux de BNPPF peut aussi servir à financer d’autres engins de mobilité douce.

Plus concrètement, celui qui emprunte 3.000 euros pour une durée de 2 ans remboursera une mensualité de 126,04 euros, soit un montant total de 3.024,97 euros. Ce qui signifie que ce crédit lui coûtera, en arrondissant, 25 euros. Pour un montant plus important (5.000 euros) sur une durée plus longue (3 ans), la mensualité est de 140,60 euros, soit un coût total de 5.061,68 euros (et un coût du crédit de 62 euros à la grosse louche).

Notez que par rapport à l’année dernière, cette banque a changé les conditions de son crédit-vélo en baissant le montant minimum à financer de 1.250 euros à 500 euros et en ne se limitant plus uniquement aux vélos électriques.

D’ailleurs, BNPPF permet de financer, depuis cette année, d’autres types d’engins destinés à la mobilité douce avec ce prêt: trottinette électrique, gyropode, hoveboard, skateboard électrique, etc. Cette décision a été prise pour accompagner ses clients dans la transition vers des solutions énergétiques plus écologiques, d’après un communiqué de la banque.

Lire également

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés