Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les Belges parviennent de moins en moins à rembourser leurs crédits

Les défauts de paiement restent en progression, indique la Centrale des crédits aux particuliers. Les Belges continuent par ailleurs d'avoir recours à des crédits mais de façon plus modérée.
©Ger Loeffen/Hollandse Hoogte/Hollandse Hoogte

Les Belges continuent de souscrire des crédits mais de façon plus modérée. Selon les chiffres 2016 de la Banque Nationale, la Centrale de crédits aux particuliers a recensé 11.299.140 crédits pour quelque 6,26 millions d'emprunteurs. Cela représente une progression de 0,4%.

Là où les retards de paiement se tassent (-4%), les défauts de paiement restent à la hausse (+1,5% à 555.936). Cette progression est imputable aux défauts de paiement dans les ouvertures de crédit. Le montant des arriérés, lui, régresse de 1% à 3,1 milliards d'euros, soit quelque 5.610 euros par contrat.

Les procédures en cours de règlement collectif de dettes sont aussi en baisse. Les tribunaux ont communiqué plus de 15.000 nouveaux dossiers (-3,3%).

1.627.006 nouveaux contrats

Au cours de l’année, 1.627.006 nouveaux contrats de crédit ont été enregistrés avec un recul important des nouveaux contrats de crédits hypothécaires. La Banque Nationale affirme en effet que sur les douze mois de l'année, les particuliers ont contracté quelque 15% de crédits immobiliers en moins. Le nombre reste "largement supérieur aux années précédentes", ajoute l'institution. Le ralentissement était particulièrement notable au début de l'année avec une belle reprise par la suite. Finalement, ce sont 524.893 nouveaux crédits hypothécaires qui ont été enregistrés en 2016.

"Les taux bas continuent à pousser les emprunteurs à refinancer leur crédit hypothécaire." Refinancer son crédit auprès du même emprunteur est certes considérés par la Centrale des crédits comme un nouveau contrat.

Les prêts et les ventes (où le prêteur est également le vendeur du bien) à tempérament ont également connu une hausse en terme de nouveaux contrats (respectivement +11,7% et +7,6%). Les ouvertures de crédits sont, elles, en recul de 6%.

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés