Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les mauvais payeurs seront privés de crédit à la consommation

Le renforcement de la législation pourrait coûter 1.000 emplois au secteur du crédit.
©Photo News

Pour lutter contre les défauts de paiement qui touchent plus de 5% des emprunteurs en Belgique, le gouvernement propose, dans un avant-projet de loi, une série de mesures qui renforcent les règles de l’octroi de crédits à la consommation. Moins de publicité des institutions de crédit, plus de recherches sur la solvabilité de l’emprunteur et plus d’informations à disposition de ce dernier devraient limiter les octrois exagérés de crédits. En clair, les mauvais payeurs seront privés de crédit à la consommation. 

Fait marquant, ces règles visent également, pour la plupart, le crédit hypothécaire. Ce que l’Union professionnelle du crédit (UPC), au sein de Febelfin, dénonce. Pour ce type de crédits en particulier, le gouvernement s’est attaqué aux offres conjointes, qui permettent au client d’obtenir un meilleur taux à condition qu’il souscrive, en plus, à des produits accessoires, comme une assurance incendie. La disparition de ce système se fera au détriment du consommateur, estiment les professionnels du crédit. 

Enfin, selon l’UPC, l’instauration de ces nouvelles règles – qui devraient être votées avant la fin de la législature –, pourrait coûter 1.000 emplois au secteur du crédit, et toucher cinq institutions spécialisées dans le crédit à la consommation. Car, outre les contraintes administratives, les règles vont décourager l’octroi de crédits, prévient l’UPC, "sans plus-value pour la protection du consommateur". 

Lire également

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés