Nouveau record pour l'octroi de crédits hypothécaires

©BELGA

Les chiffres annuels du crédit hypothécaire montrent que l'activité reste porteuse en Belgique. Febelfin fait état d'une production annuelle record.

Quelque 34 milliards d'euros ont été accordés l'an dernier en crédits hypothécaires par les banques belges. Ce montant ne prend toutefois pas en compte les refinancements, lit-on dans un communiqué de Febelfin.

"Une hausse de l’octroi de crédit a surtout été perçue au deuxième semestre. Au cours de la première moitié de 2018, le nombre de crédits octroyés avait encore connu une baisse de 2,65 %, mais dans la deuxième moitié de 2018, il a noté une progression de 11,6 % par rapport à la deuxième moitié de 2017."

Passons les chiffres en revue:

253.000
crédits accordés
253.000 nouveaux crédits ont été accordés en 2018, pour 356.000 demandes. Montant total: près de 51,5 milliards.

→ La demande: Les banques ont comptabilisé sur douze mois une croissance des demandes (+6%). Environ 356.000 demandes de crédit ont ainsi été introduites pour un montant total de près de 51,5 milliards.

Au final, près de 253.000 nouveaux crédits ont été accordés. Un record.

©document Febelfin

10%
de plus
Le montant moyen des demandes de crédit a crû de près de 10% en 2018.

→ Les montants octroyés: Le montant moyen des demandes a pour sa part crû de près de 10%.
• Pour un achat, les montants atteignaient quelque 160.000 euros 
• Pour la construction, ils ressortaient à 172.000 euros
• Pour la rénovation, les montants sont de quelque 55.000 euros  
• Pour l'achat et la rénovation, ils portent sur plus de 195.000 euros

Les refinancements: Le nombre de refinancements externes a continué de diminuer. On note ainsi un recul de près de 18% sur base annuelle. Entre 2016 et 2017, la baisse était de 44%.
Néanmoins, plus de 26.000 refinancements externes ont encore été enregistrés pour un montant total de 3,3 milliards.

→ Les taux choisis: De plus en plus d'emprunteurs optent pour un taux variable, mais le taux fixe ou le taux variable assorti d'une période initiale de fixité des taux minimum 10 ans restent les plus plébiscités: 71,5%.

"Prudence"

Febelfin conclut son communiqué par un point sur la prudence du secteur. "Compte tenu de l'augmentation progressive du taux d'endettement des ménages belges, lequel est supérieur à la moyenne de la zone euro, le secteur du crédit est conscient qu’une grande prudence doit présider à l’octroi de crédit hypothécaire." La fédération rappelle que le secteur ne fait que répondre à la volonté des autorités de contrôle: "Faire preuve de toute la prudence afin d'éviter au maximum que les emprunteurs individuels ne contractent des prêts excessifs".

Autre point soulevé par les autorités: préserver la stabilité financière. La trop forte exposition des banques belges aux crédits hypothécaires a déjà fait couler beaucoup d'encre. La Banque Nationale avait d'ailleurs pris des mesures pour réduire les risques. En juin dernier, elle avait aussi exigé que les banques constituent un coussin de capital supplémentaire en fonction de leurs portefeuilles de crédits hypothécaires.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect