Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Le patrimoine personnel

Le pilier-ci regroupe le patrimoine financier et/ou immobilier que vous élaborez indépendamment des autres piliers. Vaste domaine puisqu'il englobe ce que vous allez construire au fil de votre vie. Il s'agit donc des briques (habitation personnelle, seconde résidence, immeuble en location…) que vous pourrez louer ou revendre plus tard, mais aussi du portefeuille financier résultant de votre épargne personnelle (actions, obligations, fonds…). Un patron de PME considère d’ailleurs souvent la vente de son entreprise comme la base de son quatrième pilier de retraite.

Quels avantages fiscaux?
La caractéristique principale de cette forme d’épargne est qu’elle ne bénéficie d'aucun encouragement fiscal direct, du moins dans une optique de pension. Il n'empêche que certains des avoirs que vous allez constituer peuvent en bénéficier (aides fiscales à l'achat de son habitation, à la création d'entreprise, etc).
Existe-t-il des produits sur mesure?
La notion de 4è pilier est cependant relativement récente et non dénuée de connotation commerciale. Ce sont surtout les institutions financières qui mettent ce concept en avant. En insistant sur l'insuffisance des trois piliers précédents, elles s'empressent de proposer d'autres placements «maison». On pense notamment aux produits dérivés. Les assureurs commencent à développer des produits spécifiques (Twinstar Axa, Planning for pension Fortis, etc.).


Conseil:
Contrairement aux produits des autres piliers, qui impliquent certaines obligations légales (durée de détention, limites d'âge, etc), vous gérez votre quatrième pilier comme vous l'entendez. Cette gestion implique néanmoins le respect des deux règles d'or de l'investisseur:

  • Plus l'horizon de placement se raccourcit, plus vous réduirez le pourcentage d'actifs risqués. On n'arrive pas au seuil de sa pension avec un patrimoine constitué quasi exclusivement d'actions. L'état actuel des marchés boursiers suffit à démontrer le bien-fondé de l'affirmation !  
  • La diversification restera, à tout moment, votre priorité : au fil des ans, et sans que l’on en prenne toujours conscience, la part d'immobilier peut déséquilibrer votre répartition patrimoniale.
  • Commencez toujours à épargner le plus tôt possible. A 30 ans, la pension paraît bien lointaine. Et pourtant, plus la distance sera longue, moins l'effort mensuel sera pénible.

 


Démonstration:
Pour pour vous constituer un capital de 100.000 euros, vous devrez épargner 274 euros par mois (à 4%) pendant 20 ans, mais seulement 145 euros par mois (à 4%) pendant 30 ans ; Si vous épargnez 100 euros par mois (à 4%), vous obtiendrez 24.545 euros en 15 ans. Mais 25 ans (et pas 30) suffiront pour obtenir le double (51.000 euros)!

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés