Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Trouvez l'assurance-vie sur mesure

L'assurance-vie peut être contractée à diverses fins. A titre de couverture de votre crédit hypothécaire sous la forme d'une assurance de solde restant dû. Ou comme investissement, une "poire pour la soif" lorsque l'heure de la pension aura sonné. Ou encore comme moyen de planifier la distribution de votre patrimoine à vos proches après votre décès.

(mon argent) - Mais il existe autant de types d’assurances-vie que de compagnies d’assurance. Une étude approfondie de la gamme est donc recommandée. Grâce à la check-list suivante, nous vous aidons à choisir l’assurance-vie qui répond le mieux à vos besoins.

  • Dans quels cas votre assureur reverse-t-il un capital ? Si vous êtes encore en vie à l’échéance de votre vie ? Si vous décédez avant la date ?

  • Si vous décédez avant l’échéance de la police, quel capital est alors versé au bénéficiaire mentionné dans le contrat ?

  • Si vous êtes encore relativement jeune, êtes marié et avez des enfants, votre époux(se) et vos enfants auront-ils suffisamment de certitudes dans l’hypothèse où vous décédiez subitement ?

  • Votre police prévoit-elle un capital complémentaire dans l’hypothèse où vous décédiez dans un accident ?

  • Votre assurance offre-t-elle également une rente en cas d’incapacité de travail ?

  • Votre police fournit-elle un avantage fiscal ? Exploitez-vous toutes les possibilités à cet égard ?

  • Si un crédit hypothécaire est souscrit, la probabilité existe que votre assurance-vie ou de solde restant dû ne produise plus d’avantage fiscal. Voyez avec votre courtier s’il existe des solutions alternatives pour bénéficier malgré tout d’un bonus fiscal.

  • Bénéficiez-vous d’un rendement garanti sur votre contrat ? Dans le cas contraire, comment l’assureur investit-il vos primes ? Investit-il dans des titres risqués (par exemple : 100% d’actions) ou pas? Est-ce que ces investissements correspondent à votre profil d’investissement ?

  • Si vous êtes indépendant et travaillez en société, voyez avec votre courtier ou agent si vous avez choisi la meilleure solution fiscale.

  • Pouvez-vous demander avant l’échéance du contrat une avance sur le capital en vue d’acquérir un bien immeuble ?

Dans quels cas votre assureur reverse-t-il un capital ? Si vous êtes encore en vie à l’échéance de votre vie ? Si vous décédez avant la date ?

Si vous décédez avant l’échéance de la police, quel capital est alors versé au bénéficiaire mentionné dans le contrat ?

Si vous êtes encore relativement jeune, êtes marié et avez des enfants, votre époux(se) et vos enfants auront-ils suffisamment de certitudes dans l’hypothèse où vous décédiez subitement ?

Votre police prévoit-elle un capital complémentaire dans l’hypothèse où vous décédiez dans un accident ?

Votre assurance offre-t-elle également une rente en cas d’incapacité de travail ?

Votre police fournit-elle un avantage fiscal ? Exploitez-vous toutes les possibilités à cet égard ?

Si un crédit hypothécaire est souscrit, la probabilité existe que votre assurance-vie ou de solde restant dû ne produise plus d’avantage fiscal. Voyez avec votre courtier s’il existe des solutions alternatives pour bénéficier malgré tout d’un bonus fiscal.

Bénéficiez-vous d’un rendement garanti sur votre contrat ? Dans le cas contraire, comment l’assureur investit-il vos primes ? Investit-il dans des titres risqués (par exemple : 100% d’actions) ou pas? Est-ce que ces investissements correspondent à votre profil d’investissement ?

Si vous êtes indépendant et travaillez en société, voyez avec votre courtier ou agent si vous avez choisi la meilleure solution fiscale.

Pouvez-vous demander avant l’échéance du contrat une avance sur le capital en vue d’acquérir un bien immeuble ?

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés