Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

8 erreurs de construction à éviter

Le chemin menant à la rénovation ou construction de la maison de vos rêves est rempli d'embûches. A quoi devez-vous faire attention?
Publicité

(mon argent) – (Faire) construire une maison représente un réel défi, surtout lorsque c'est la première fois. Pareille aventure s'accompagne souvent d'une facture salée. Mieux vaut donc éviter les erreurs… surtout qu'elles pourraient s'avérer fort onéreuses.

1. Ne pas réfléchir suffisamment à l'emprunt

Avant même de poser la première pierre de votre nouvelle habitation, vous devrez veiller à vous constituer une situation financière en béton. Pour cela, évaluez bien votre situation financière et la marge de manœuvre dont vous disposez pour emprunter. N'imaginez pas que votre banquier vous proposera automatiquement le tarif le plus avantageux. Dès lors, comparez l'offre de plusieurs banques et essayez d'économiser sur votre emprunt hypothécaire.

ASTUCE: Où trouver l'emprunt le plus intéressant? Sur Guidedestaux.be

2. Sous-estimer les frais

Les frais liés à un projet de construction peuvent augmenter très rapidement. Pour ne pas être confronté à de mauvaises surprises, veillez à évaluer de la manière la plus exacte possible le coût global des travaux. Vous pouvez réaliser ce calcul sur le site immochecker.be par exemple. Lorsque vous aurez complété le questionnaire, vous recevrez une estimation des frais liés à votre projet.

3. Choisir le premier entrepreneur disponible

L'entrepreneur joue un rôle clé dans la bonne réalisation de votre projet. Veillez à bien le choisir, et préférez les entrepreneurs enregistrés. Ceux-ci respectent les critères liés à l'exécution du métier, ainsi que leurs obligations sociales et financières. Le candidat-bâtisseur dispose ainsi d'une sécurité financière accrue. Par ailleurs: les primes à la construction et les avantages fiscaux ne sont accordés que lorsque l'entrepreneur est enregistré.

4. Oublier les primes

Lorsque vous construisez, toute aide financière est toujours la bienvenue. Ce serait bien dommage de perdre de vue toutes les primes à la construction ou les avantages fiscaux auxquels vous avez droit. Pour ne pas vous perdre dans la jungle de toutes ces mesures de soutien, jetez un oeil sur le site belgium.be. Vous y trouverez un aperçu des primes auxquelles vous pouvez prétendre.

5. Vouloir faire trop tout seul

Vous occuper des finitions de votre maison peut vous faire économiser un beau montant… si vous êtes assez bricoleur. Si ce n'est pas le cas, vous risquez de vous trouver au début d'une longue (et en fin de compte, chère) agonie. N'oubliez pas non plus que l'entrepreneur est responsable de la bonne exécution des travaux. En cas de problèmes, vous pouvez engager sa responsabilité. Vous voulez quand-même vous occuper personnellement d'une partie des travaux? Demandez l'avis de l'architecte et de l'entrepreneur et faites contrôler vos travaux.

6. Ne pas contrôler personnellement les travaux

Même si cela est tentant et plus facile de confier le suivi des travaux à votre architecte et à votre entrepreneur, mieux vaut aller jeter un œil chaque jour au chantier. C'est la seule manière de remarquer des problèmes éventuels ou des différences par rapport au plan… et d'agir à temps. En ce qui concerne la livraison de votre habitation, mieux vaut mettre les points sur les i. Contrôlez efficacement la maison et abordez tous les défauts avec l'entrepreneur. N'hésitez pas à vous faire assister par votre architecte.

7. Ne pas assurer les tiers

Si vous vous attelez à certains travaux, tout ira plus vite si vous vous faites aider par des amis ou de la famille. Mais tout le monde n'a pas le droit de vous aider. D'après le fisc, seulement "les parents jusqu'au deuxième degré" peuvent mettre la main à la pâte: les grands-parents, les parents, les frères et sœurs, les beaux-frères et belles-sœurs, les enfants, les petits-enfants, les partenaires,… Faites attention, car si vous vous faites aider par des amis ou des membres éloignés de la famille, cela peut être considéré comme du travail au noir.

Que vous fassiez appel à des amis ou a des membres de la famille, vous êtes obligé de souscrire une assurance "accidents". Si vous optez pour une police "travaux temporaires", vous pourrez également prendre une assurance séparée pour des tierces personnes non rémunérées. En cas d'accident, vous éviterez ainsi une catastrophe financière.

8. Oublier l'entretien

Lorsque vous occuperez l'habitation (enfin) achevée, vous ne pourrez pas vous reposer sur vos lauriers. Après un certain temps, quelques travaux d'entretien feront leur apparition. N'hésitez pas à élaborer, avec l'aide de votre entrepreneur, un "carnet d'entretien", où seront repris les éléments qui doivent être remplacés ou entretenus à une période donnée.

Dossier 50 conseils d'automne

Entre 2006 et 2008, le prix de l'eau a fortement augmenté. Comment pouvez-vous économiser l’eau ? Quels sont les avantages d’un "prêt vert"? Comment investir dans le vin ? Et comment investir dans les marchés émergents ? Découvrez ici les conseils d’automne pour votre argent. La suite

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés