Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Où acheter/vendre vos actions au meilleur prix?

Alléchés par des taux attrayants et une offre toujours plus abondante, les investisseurs sont nombreux à se laisser séduire par les courtiers en ligne. Mais attention, les frais de transactions réduits ne disent pas tout!

(mon argent) - Contrairement aux clients des grandes banques traditionnelles, ces épargnants peuvent réaliser eux-mêmes leurs transactions. D’autant que, non contents de leur donner accès à une large gamme de produits, les "onlinebrokers" leur fournissent des informations pour prendre des décisions en toute connaissance de cause. Des possibilités qui ne peuvent que séduire les investisseurs sûrs d’eux et désireux de conserver le contrôle de leur portefeuille. Car il est inutile de s’adresser à ces brokers pour un conseil personnalisé. Ils ont beau offrir des renseignements, in fine l’investisseur est seul. Le site en ligne fonctionne selon le principe de l’execution-only: il ne donne aucun conseil personnel et se contente d’exécuter les décisions d’investissement du client.

Le moins cher?

La formule magique de ce système est la flexibilité. C’est la vraie différence par rapport aux grandes banques traditionnelles, qui obligent les investisseurs à passer par l’agence ou à transmettre leurs ordres par téléphone. Depuis peu, certaines offrent également la possibilité d’opérer par Internet, à moindre coût… ou non. Mais cela reste davantage une manière de transmettre des ordres que de les exécuter soi-même.

Autre atout brandi par les courtiers en ligne: les frais. Le client de la KBC qui passe un ordre portant sur des actions cotées sur Euronext pour un montant de 5.000 euros versera une commission de courtage de 1%, soit 50 euros. L’investisseur utilisant le site de la KBC pour passer son ordre bénéficiera certes d’une remise de 25%. Il paiera donc finalement 37,5 euros. Cela reste cependant bien supérieur à ce qui sera facturé au client Fortuneo. Pour le même ordre, celui-ci ne paiera que 8 euros. Chez Keytrade, cet ordre sera facturé 14,95 euros.

Alors, quel est le meilleur courtier en ligne en Belgique? Il est impossible de répondre à cette question. Les montants des ordres passés influencent également les coûts des transactions. Voici un aperçu:

Plus que les seuls frais de transactions

Un courtier en ligne offrant des frais de transactions bon marché ne convient pas toujours pour chaque profil d'investisseur. Peu importe que vous ayez un profil défensif, neutre ou actif, vous avez toujours une stratégie d'investissement déterminée et vous vous intéressez à des produits financiers bien spécifiques.

"Dans la quête d’un courtier adéquat, l’investisseur doit commencer par établir son propre profil. Ce n’est qu’ensuite qu’il peut se lancer en quête du courtier en ligne le plus adapté", explique Geert Van Campenhout, professeur à la HUB Brussel. Le spécialiste a publié l'an dernier une étude consacrée au marché belge des courtiers en ligne.

Un courtier en ligne qui ne propose que des actions et des produits dérivés ne correspond pas au profil d'un investisseur défensif. De même, un investisseur actif ne sera pas intéressé par l'offre d'un courtier en ligne proposant surtout des fonds et des produits d'épargne. Les investisseurs ont donc intérêt à ne pas comparer uniquement les frais, mais également l'offre de chaque courtier.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés