Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Le taux européen aussi à 0%?

La baisse du taux américain est impressionnante: le taux est ramené à presque 0%. Emprunter de l'argent est devenu pratiquement gratuit. En Europe, peut-on s'attendre à une telle diminution?
Publicité

(mon argent/z24) -  La Fed avait déjà marqué son intention d’employer "tous les outils disponibles" pour couper court à la récession. Mais à l’heure actuelle, le taux américain se situe à son niveau le plus bas, entre 0 et 0,25%. Il ne faut donc plus s’attendre à d’autres diminutions de taux. Cette décision a déjà eu des répercussions en bourse : le jour de l’annonce officielle, le Dow Jones a clôturé 4,2% plus haut, le Nasdaq a enregistré  5,4% de bénéfices. Mais pourra-t-on également emprunter « gratuitement » en Europe ?  N’y comptez pas trop…

L’Europe suivra-t-elle le mouvement?

Jean-Claude Trichet, de la Banque Centrale Européenne, a déjà fait savoir qu’il souhaitait marquer une pause suite aux baisses de taux survenues les semaines précédentes. Il estime qu’il y a des limites. A l’heure actuelle, le taux de la BCE se situe à 2,5%, et étant donné que l’inflation chute rapidement, il est peu probable qu’on ait droit à une autre diminution du taux. En effet, si l’argent devenait « trop » bon marché, les consommateurs auraient tendance à reporter leurs achats (dans l’espoir d’une chute des prix) et l’économie se trouverait à l’arrêt. Trichet souhaite à tout prix éviter cette situation.

Par ailleurs, les taux interbancaires (les crédits que les banques s’octroient entre elles) ne diminuent pas suffisamment, en comparaison avec les diminutions des taux de la BCE. La BCE espérait motiver la circulation de l’argent, mais le manque de confiance entre les banques reste important. La BCE a constaté qu’elle ne pouvait pas tout contrôler, et préfère attendre de voir les conséquences de la baisse du taux précédente, avant d’en appliquer une nouvelle.

Bernanke k.o.?

La banque centrale américaine a joué son dernier pion en abaissant son taux au niveau le plus bas jamais atteint. Si votre arme la plus importante (le taux) se retrouve sans munitions (taux à 0%), vous ne pouvez normalement plus agir. Ou bien... A partir de maintenant, cela devient moins orthodoxe. Voilà ce que l’on peut conclure en analysant d’anciennes notes de Bernanke. Le site hollandais z24 s’est attelé à la tâche.

Il ne fait que commencer!

Bernanke siégeait déjà au début des années 2000 dans le conseil d’administration de la Fed. A cette période, il avait publié des notes sur la possibilité d’un taux à 0%. La question vitale: Comment doit agir une banque centrale lorsque le taux ne peut plus baisser, mais que la récession continue et que l’inflation menace de devenir négative? Bernanke en conclut que dans une pareille situation, la Fed devrait pouvoir prendre des mesures non orthodoxes. En 2002, durant un discours, il a confié sa vision des choses… qui semble étonnamment contemporaine aujourd’hui :

  • "Le taux restera à 0% un certain temps"

Ce taux de 0% s’adresse aux emprunts d’un jour. Cela n’exclut pas des rentes plus élevées à long terme. Mais en tant que banquier, vous n’avez rien à y redire. Comment forcer quand-même les banques à octroyer des crédits moins chers ? Une seule phrase suffit: "Le taux restera encore longtemps à 0%.
2002: Si vous donnez au marché le signale que le taux de la Fed restera longtemps à zéro, le taux d’intérêt des emprunts à long terme évoluera aussi vers 0.
2008: Que se trouvait-il dans le communiqué d’hier soir concernant la baisse des taux? La Fed "s’attend à ce que la faiblesse de l’économie actuelle l’oblige à laisser son taux à un niveau exceptionnellement bas pendant un certain temps".

  • Acheter des obligations

2002: Si la banque centrale achète des obligations, vous maintenez la demande d’obligations à un niveau artificiellement élevé, ce qui maintient le taux à long terme également à un niveau artificiellement bas.
2008: Que se trouve-t-il aujourd’hui dans la déclaration de la baisse des taux de la Fed? La Fed va "racheter de grandes quantités de dettes émises par des organismes de prêts immobiliers».

  • Racheter des dettes

2002: En tant que banque, investissez dans d’autres banques et investisseurs, en échange de dollars fraîchement imprimés. L’argent continuera de circuler.
2008: Que contient la déclaration de la baisse des taux ? "La Fed continuera d’étudier les possibilités d’utiliser son  propre budget pour stimuler le marché du crédit et l’économie en général." D’après z24, il ne peut s’agir d’une coïncidence.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés