Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

(Ré)intégrez rapidement le marché du travail

Vous venez de perdre votre emploi? Si oui, avez-vous déjà pensé à une reconversion professionnelle? Ou alors, vous ignorez encore dans quel secteur vous lancer? Les centres pour l'emploi peuvent vous aider.
Publicité
A la recherche
d'un premier job?
Lisez notre dossier
  • Avec 100% d'insertion : agent administratif en assurances, assistant ouvrier gros œuvre, commis de cuisine, galvanoplastie, gestionnaire d'entrepôt, opérateur de production, industrie chimique et pontier ;

  • Avec 91%: délégué médical ;

  • Avec 90%: planificateur logistique ;

  • Avec 89%: opérateur d'entrepôt ;

  • Avec 87,50%: électricien monteur câbleur.

Avec 100% d'insertion : agent administratif en assurances, assistant ouvrier gros œuvre, commis de cuisine, galvanoplastie, gestionnaire d'entrepôt, opérateur de production, industrie chimique et pontier ;

Avec 91%: délégué médical ;

Avec 90%: planificateur logistique ;

Avec 89%: opérateur d'entrepôt ;

Avec 87,50%: électricien monteur câbleur.

Toutes les offres des 11 domaines de formation dispensés dans les centres du Forem sont disponibles ici et vous donnent rapidement accès à plus de 150 métiers.

Partout en Belgique

Bien entendu, de nombreuses autres formations sont accessibles partout en Belgique auprès de Bruxelles Formation et du VDAB pour la Région Flamande. Ces organismes permettent "d'aider les demandeurs d'emploi et les travailleurs à se qualifier dans un métier, se perfectionner dans une fonction ou se reconvertir dans une autre profession", explique le portail de Bruxelles Formation. Ils vous permettent également de découvrir des métiers moins connus ou oubliés mais affichant un taux d'insertion remarquable. Par exemple: bûcheron (100%), laveur de vitres (100%), fontainier (91%), technicien du froid (83%), poseur routier (76%), plaquiste (75%) et vendeur de flotte automobile (75%).

Pénurie annoncée

Malgré la crise, de nombreux secteurs sont en pénurie permanente et continuent de recruter. En outre, certains annoncent également des pénuries futures. C'est notamment le cas du secteur de la chimie. Dans une interview accordée à La Libre Belgique, Yves Verschueren, administrateur délégué d'Essencia, la Fédération des industries chimiques et des sciences de la vie évoque le constat suivant: "pour compenser le flux de travailleurs qui partiront à la retraite, les entreprises qui occupent 95.000 personnes en Belgique, devront engager 10.000 jeunes talents dans les cinq ans à venir". Le nouveau président d'Essencia, Wouter de Geest ajoute: "le secteur tire sa légitimité des réponses qu'il apporte aux grands défis que constituent l'approvisionnement en nourriture, l'eau, la santé, les changements climatiques, les économies d'énergie et l'exploitation des ressources naturelles alternatives". Des propos qui confirment une nouvelle tendance: les métiers liés au secteur du développement durable et des économies d'énergie vont être de plus en plus porteurs au fil des années. Découvrez "10 jobs pour travailler dans l'environnement".

Ce samedi 25/04 dans Mon Argent, gratuit dans L'Echo

Cette pénurie annoncée n'est pas la seule. Mon Argent a mené l'enquête. Lisez notre dossier "Votre Job en tenue de combat" et découvrez les diplômes qui résistent à la crise, tous les métiers traditionnellement en pénurie et les secteurs porteurs en matière d'emploi.

Mais aussi:

  • Tax-on-Web: 10 arguments pour vous convaincre
  • Budget: les achats groupés paient!
  • Immobilier: habiter sous un toit vert
Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés