Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité
Publicité

Les fonds d'actions européennes ne connaissent pas la crise

Ces dernières années, la crise de l’euro a fait fuir de nombreux investisseurs loin des fonds d’actions européennes. Pourtant, depuis trois ans, la majorité de ces fonds affichent des rendements positifs!
Philip Dicken, gestionnaire de fonds auprès de Threadneedle

De tous les fonds d’actions, ceux qui ont investi exclusivement dans des actions européennes ces dernières années sont ceux qui ont connu le plus de défections. Selon les résultats d’une enquête du bureau Lipper, environ 22 milliards d’euros sont sortis de ces fonds en 2011. En Belgique aussi, leur popularité en a pris un coup. D’après les chiffres de l’association belge des gestionnaires d’actifs (Beama), le patrimoine géré a encore baissé de 12% au cours du deuxième trimestre de 2012. C’est la plus forte baisse de tous les fonds d’actions.

Cette baisse de popularité s’explique par la crise de l’euro. Pourtant, l’indice DJ EuroStoxx 50, qui comprend les 50 actions les plus importantes de la zone euro, a réussi à garder la tête hors de l’eau, avec une hausse de 1% au cours des trois dernières années. En dehors de la zone euro, les actions ont encore fait mieux: au cours de la même période, l’indice MSCI Europe bien qu’un peu plus large affichait un gain de 12%, tandis que l’indice mondial MSCI World montait de 18%. Il est frappant de constater que de nombreux fonds d’actions européennes ont affiché des résultats dépassant de loin leur indice de référence.

Publicité

Augmenter les prix

Le fonds affichant les meilleurs résultats sur les trois dernières années est Threadneedle Pan European Smaller Companies. Il a enregistré un rendement total supérieur à 70%, soit 19% par an. "Pour nous, le critère principal, c’est la compétitivité des entreprises. Nous nous concentrons sur celles qui disposent d’un avantage concurrentiel et d’un pouvoir de fixation des prix. C’est ce qui explique que, ces dernières années, nous ayons systématiquement privilégié le cœur de la zone euro et la Scandinavie. Les financières ont rarement fait partie de notre sélection", explique Philip Dicken, gestionnaire de fonds, qui voit là les raisons de son succès.

Autre gagnant: Share Europe Selection, un fonds proposé par la Banque Degroof mais dont la gestion est confiée au groupe français Comgest. Ces dernières années, le fonds a progressé de 14,8% sur une base annuelle. "Les entreprises sélectionnées souffrent peu de la crise car la plupart sont actives mondialement et ont le pouvoir d’augmenter leurs prix", explique Laurent Dobler de Comgest.

Les performances des fonds sont la meilleure preuve que les investisseurs ne doivent pas toujours se laisser influencer par le climat macro-économique. "Bien entendu, nous analysons l’impact de la crise de l’euro sur les modèles des entreprises. Mais même si la crise perdure, c’est par nature un phénomène temporaire. Nous investissons sur le long terme et nous recherchons la croissance structurelle qui est tenable à terme. Nous ne parions pas sur les vainqueurs temporaires de la crise de l’euro", explique Thorsten Winkelmann d’Allianz Global Investors.

Tous les fonds d’actions européennes n’affichent cependant pas la même santé. Les différences de rendement peuvent même être très importantes. Le dernier de la classe est Dexia Equities L Euro 50: en trois ans, il a perdu 12%. La différence entre les deux extrêmes dépasse les 80%. Conclusion: ouvrez bien les yeux lorsque vous choisissez votre fonds d’investissement.

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Publicité
Messages sponsorisés
Tijd Connect
Echo Connect offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.
Partnercontent
Partner Content offre aux organisations l'accès au réseau de L'Echo. Les partenaires impliqués sont responsables du contenu.