Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les loyers vont suivre les prix de l'immobilier à la hausse

Le marché locatif restait à la traîne depuis des années. C’en est fini, selon les experts.
©Aude Vanlathem

Pendant des années, les loyers n’ont pas suivi l’augmentation des prix de l’immobilier en Belgique. Mais les choses sont en train de changer. Les experts en immobilier interrogés dans le cadre de l’enquête bisannuelle de L’Echo et De Tijd en sont convaincus. Deux experts sur trois estiment que les loyers arriveront désormais à suivre la hausse des prix des logements. Un tiers d’entre eux estime même que les loyers augmenteront plus rapidement que les prix des habitations.

Guide Immobilier

50 questions sur la (mise en) location 

+ Mise à jour des prix de l'immobilier dans les 589 communes belges

Le 'Guide Immobilier' est paru le 2 septembre. Cliquez ici pour le lire au format PDF.

Certes, les prix des habitations ne sont pas appelés à croître de manière démesurée. Pour les maisons et appartements, les experts s’attendent à une augmentation de 2% en 2017, comparable à l’inflation attendue. Mais pour la première fois depuis plusieurs années, les loyers parviendront à suivre la cadence, voire à progresser davantage encore. "Tout dépend du type de logement et de la classe de prix, mais nous nous attendons à ce que la hausse des loyers soit d’un demi-pour-cent supérieure à l’inflation annuelle", estime Peter Decelle, du service d’études de CIB Vlaanderen, interrogé dans le cadre de notre Guide immobilier sur le marché de la location et le prix des habitations, à paraître ce samedi.

Pour les cinq prochaines années, les experts s’attendent à un rendement locatif annuel net de 2,7% pour les maisons, et de 2,5% pour les appartements. C’est clairement plus que pour le livret d’épargne, qui ne rapporte généralement guère plus que le minimum légal de 0,11%.

Quant aux prix des habitations, ils devraient continuer de grimper au cours des cinq années à venir, alors que l’on s’attend à une forte hausse des taux. Les experts estiment qu’une correction d’au moins 5% à très court terme des prix des logements est hautement improbable. L’augmentation des prix attendue devrait toucher les trois régions du pays, avec de plus fortes hausses dans le segment des maisons clé en main et dans les villes. En haut du classement des villes les plus intéressantes (y compris pour la location), on trouve Anvers, suivie par Bruxelles, Gand, Malines et Ostende. On ne trouve aucune ville wallonne dans le top 10.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés