Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Optimalisez vos frais professionnels et payez moins d'impôts

Pour bénéficier de la déduction des frais forfaitaires, vous n’avez rien à faire. Mais cela vaut peut-être la peine de prendre votre calculette. En effet, il peut s’avérer plus intéressant de présenter au fisc la facture de vos dépenses réelles.
©flor aguilar

Votre revenu professionnel n’est pas totalement imposable. Les frais que vous exposez pour l’acquérir ou le conserver peuvent en effet en être déduits.

Les salariés, les fonctionnaires, les dirigeants d’entreprise et les titulaires de professions libérales ont droit automatiquement à un forfait. Mais vous pouvez aussi déduire les frais professionnels réels que vous avez supportés.

Faites le calcul

A combien s'élèvent vos frais forfaitaires? Quels frais professionnels réels pouvez-vous déduire? Utilisez notre calculatrice sur www.monargent.be/fraisprofessionnels.

Celui qui veut présenter ses frais professionnels réels doit en mentionner le montant total dans sa déclaration.

Les travailleurs salariés remplissent le code 1258/2258 du cadre IV. Pour les dirigeants d’entreprise, c’est le code 1406/2406 du cadre XVII et pour les profits d’occupations lucratives, c’est le code 1606/2606 du cadre XVIII qui doit être complété. Pour les titulaires de professions libérales, c’est le code 1657/2657 du cadre XIX.

Quels sont les frais professionnels le plus souvent déduits?

Déplacements domicile-travail

Que faut-il avoir sous la main?

Les justificatifs des frais professionnels: souches TVA, factures, etc.

Le déplacement domicile-travail est le trajet que vous faites chaque jour pour aller au bureau, à l’usine ou dans le magasin où vous travaillez. Vous ne devez pas absolument prendre le chemin le plus court, mais bien le trajet "normal", compte tenu de la distance, de la densité du trafic et de la nature du chemin. Celui qui rentre chez lui le midi pour manger peut déduire ce trajet également. Ce que vous pouvez déduire va dépendre du moyen de locomotion que vous utilisez.

  • Voiture

Bien qu’il s’agisse de prouver vos frais "réels", vous devez utiliser ici un forfait de 0,15 euro par kilomètre. Seuls les frais de financement peuvent venir en supplément.

Sachez que vous ne devez pas nécessairement être propriétaire de la voiture. Vous pouvez aussi être au volant de la voiture de vos parents ou de votre partenaire avec qui vous êtes marié ou vivez en cohabitation légale.

  • Voiture de société

Pour une voiture que votre employeur ou votre société met à votre disposition, vous pouvez également déduire 0,15 euro du kilomètre. Mais dans ce cas, il y a un plafond: les frais professionnels ne peuvent jamais dépasser la valeur de l’avantage de toute nature, majoré d’une éventuelle contribution personnelle que vous acquittez pour l’usage privé de la voiture de société.

  • Moto

Celui qui va travailler à moto peut déduire l’intégralité des frais que cette moto engendre: carburant, taxe de circulation, taxe de mise en circulation, assurance, entretiens, réparations, etc. Même jusqu’à l’équipement et le casque de moto. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez opter pour un forfait de 0,15 euro du kilomètre, plafonné à 100 km par trajet simple.

  • Transports publics

Le prix d’un abonnement de train, de tram ou de bus est totalement déductible. Mais si vous le souhaitez, vous pouvez opter pour un forfait de 0,15 euro du kilomètre, plafonné à 100 km par trajet simple.

  • Carpooling

Si vous allez travailler avec un collègue ou un voisin, vous pouvez déduire un forfait de 0,15 euro du kilomètre, plafonné à 100 km par trajet simple.

  • Vélo

Vous pouvez déduire 0,22 euro par kilomètre parcouru.

  • À pied

Vous pouvez déduire 0,15 euro par kilomètre.

  • Taxi

Les frais de taxi sont déductibles à concurrence de 75%.

Déplacements professionnels

Pour les déplacements professionnels au sens strict du terme, vous pouvez déduire davantage que pour vos déplacements domicile-travail. Seul celui qui a une voiture de société à sa disposition ne peut pas déduire de frais professionnels pour ses déplacements professionnels.

  • Voiture propre

Pour les déplacements avec votre propre voiture, vous pouvez déduire 75% des frais réels. À savoir: les amortissements, les frais de carburant, d’entretien et de réparation, la taxe de circulation et la cotisation de dépannage notamment. Les intérêts payés sur un emprunt, quant à eux, sont déductibles à raison de 100%. Vous devez évidemment limiter les frais que vous déduisez à la partie de vos déplacements effectués à titre professionnel.

  • Autres moyens de transport

Vous pouvez intégralement déduire les frais d’autres moyens de transport, après les avoir limités à votre usage professionnel.

 

Bureau

Les frais d’un bâtiment que vous utilisez exclusivement pour vos activités professionnelles sont des frais professionnels. Vous pouvez aussi déduire une partie de votre habitation à titre de frais professionnels. Par exemple, le bureau d’un enseignant qui prépare ses cours chez lui ou d’un salarié qui travaille régulièrement à la maison. Vous devez scinder ces frais entre la partie privée et la partie professionnelle de votre habitation, selon le rapport entre la superficie de votre bureau et la superficie totale de votre habitation. Vous devez ensuite limiter ce résultat selon le rapport "usage professionnel/usage privé" de ce bureau.

  • Locataire

Vous pouvez déduire le loyer correspondant à vos locaux professionnels. À condition que ce soit explicitement autorisé par un bail enregistré! Sans quoi, cela engendrera un impôt important dans le chef de votre propriétaire.

  • Propriétaire

Vous pouvez déduire (en tout ou en partie) le précompte immobilier, les taxes communales et provinciales, les intérêts de votre emprunt hypothécaire. Quant au prix d’acquisition de votre habitation, vous pouvez le déduire sous forme d’amortissement en 33 ans (limité à la partie professionnelle), après avoir retiré la valeur du terrain (qui ne s’amortit jamais).

  • Autres frais

Il s’agit par exemple des primes d’assurance incendie ou vol, de frais de chauffage, d’électricité, d’eau et d’entretien (pour autant que vous puissiez justifier pour chacun de ces postes qu’il vous est utile sur le plan professionnel). Pour certains frais de sécurisation, il existe une déduction majorée de 120% (soit le montant de la facture + 20%).

Petit matériel de bureau

Le petit matériel de bureau comme le papier, des enveloppes, des produits d’entretien, des frais de téléphone et d’internet… peut être pris intégralement en déduction. Pour ce qui est d’un ordinateur, de logiciels, d’un GSM ou de mobilier, vous devez passer par un amortissement sur trois ans (soit 33% par an).

Documentation professionnelle

Le fisc n’accepte l’achat de livres, de périodiques, de magazines, etc. que si ceux-ci ont un lien direct avec votre profession. En pratique, les journaux sont rarement acceptés.

Frais d’études

Une formation complémentaire, un voyage d’étude, un congrès à l’étranger ne sont acceptés comme frais professionnels que s’ils ont un lien direct avec votre activité professionnelle actuelle. Une formation qui doit vous permettre de réorienter votre carrière sera rejetée par le fisc.

Frais de publicité

Les frais pour des stylos, des briquets, des agendas, des calendriers ou autres et des frais de sponsoring sont totalement déductibles, à condition que vous puissiez démontrer qu’ils contribuent à l’essor de votre activité professionnelle. Les frais de réception (traiteur, boissons, etc.) ou les cadeaux d’affaires (vin, pralines, etc.) ne sont déductibles qu’à 50%. En principe, des abonnements à des manifestations sportives ou culturelles sont par contre totalement déductibles.

 

Restaurant

Un dîner d’affaires n’est déductible qu’à 69%.

Frais de vêtements

Seuls des vêtements spécifiques à une profession, comme la toge d’un avocat, le tablier d’un infirmier, des chaussures de sécurité, un casque, etc. peuvent être déduits sur le plan fiscal. La déduction d’une tenue de ville n’est jamais acceptée par le fisc.

Assurance de revenu garanti

Seule la partie des primes d’une assurance de revenu garanti qui couvre l’invalidité économique peut entrer dans vos frais professionnels.

Cotisations

Les cotisations payées à une association professionnelle ou à un ordre disciplinaire, ainsi que les cotisations syndicales sont déductibles si elles ont un lien avec votre profession. Une cotisation à un service club n’est pas déductible.

Rémunérations et honoraires

Les rémunérations que vous payez à votre personnel, y compris sous contrat d’étudiant, ou à votre conjoint aidant sont des frais professionnels déductibles. Des honoraires payés à un conseil fiscal, un comptable, un expert-comptable ou un avocat sont également déductibles à condition qu’ils aient un lien avec votre activité professionnelle ou que ces dépenses soient faites pour acquérir ou conserver des revenus professionnels.

Vous êtes dans le collimateur du fisc

Chaque année, le fisc annonce des actions de contrôle ciblées. Cette année, les salariés qui déduisent leurs frais professionnels réels ont plus de chance de se voir contrôler ou de recevoir une demande de renseignements. N’en soyez pas effrayé, mais un contribuable averti en vaut deux. Veillez à disposer de tous les justificatifs des frais que vous déduisez. Même si vous n’y êtes pas obligé par la loi, si vous déclarez vos frais professionnels réels, joignez-en le détail à votre déclaration. Vous évitez déjà une (première) volée de questions et favorisez un traitement rapide de votre déclaration.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés