Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les nouveaux profils que les entreprises s'arrachent

Quelles sont les fonctions dont les salaires ont le plus augmenté ces dernières années? Dans quels secteurs postuler? Les réponses des experts en recrutement.
Le campus de Google à Londres ©rv

Certaines études concernant l’emploi sont alarmistes. Du fait des progrès de la numérisation et de la robotisation de l’économie, elles anticipent la disparition de nombreuses fonctions dans les années à venir. "Mais l’histoire regorge d’exemples de destructions créatrices, réagit Yves-Etienne Massart, marketing et communication manager à l’Union Wallonne des Entreprises (UWE). Nous ne sommes qu’à l’aube d’un profond changement sociétal avec l’essor du numérique et des emplois différents sont et seront créés."

Il ajoute que ces emplois ne se limiteront pas aux secteurs de haute technologie, ils concerneront aussi des activités moins pointues. "Les gains de productivité générés par l’innovation technologique produiront des revenus plus élevés pour la majorité des travailleurs et/ou des bénéfices plus élevés pour les entreprises. Revenus qui seront ensuite consacrés à plus de consommation ou d’investissements."

"L’offre de Compliance managers est rare car il n’existe pas de formation spécifiquement dédiée à cette fonction."
gilles klass
expert en ressources humaines

Une enquête menée par la société Robert Half auprès de 200 Chief Financial Officers (CFO) va dans le même sens. Elle indique que contrairement à l’hypothèse généralement admise, l’automatisation des processus d’entreprise ne mène pas nécessairement à des pertes d’emploi. Dans les départements financiers, elle entraînerait même une croissance. "Cette évolution amènera toutefois un glissement au niveau des profils requis", explique Joël Poilvache, directeur chez Robert Half. Nous remarquons d’un côté que des fonctions existantes telles que les Business analysts, Finance managers et CFO ont vu leur rôle fortement évoluer ces 10 dernières annéesCes profils doivent être plus formés en technologies numériques qu’auparavant. En effet, le lien entre Finance et IT n’a jamais été aussi étroit. D’autre part, nous constatons que de nouvelles fonctions connaissent un succès grandissant."

Les nouveaux profils

1. Business intelligence analyst: son rôle consiste à analyser la situation d’une enseigne ainsi que les difficultés auxquelles font face ses décideurs. Il doit comprendre leurs besoins et apporter une solution répondant à leur problématique.

2. Compliance manager: littéralement, c’est le gestionnaire de conformité. Cette fonction est devenue capitale au sein du secteur bancaire et des assurances. En effet, ces dix dernières années, le cadre réglementaire dans lequel ces entreprises doivent opérer est devenu beaucoup plus complexe.

Cela dit, tous les secteurs vont avoir besoin tôt ou tard de ce type de profil. PricewaterhouseCoopers prévoit qu’en 2025, l’éthique professionnelle occupera le devant de la scène pour de nombreux entreprises. "L’avenir de la compliance est considéré comme essentiel en matière de responsabilité, lorsqu’il faut prendre des risques sur le plan commercial et des décisions. De plus, l’implémentation du Règlement général sur la protection des données (RGPD) signifie que de nouvelles régulations vont également faire de la compliance une nécessité commerciale dans le futur."

Guide Salaires

Êtes-vous bien rémunéré?

→ Avantages extralégaux: Bénéficiez-vous déjà d'une aide-ménagère, d'un logement gratuit, de places de concert ou de jours de congé supplémentaires?

→ Le bonus: Est-ce bien un cadeau?

Le 'Guide Salaires' est paru le 21 octobre. Cliquez ici pour le lire au format PDF.

Un avis que partagent d’autres spécialistes du marché du recrutement. "Le RGDP, d’application d’ici mi-2018, sera hyper strict et je vois que les sociétés ne se préparent pas, prévient Gilles Klass, expert en ressources humaines. Ça va être la panique et on va voir débarquer de nombreuses offres de recrutement pour cette fonction qui est devenue capitale. Or, l’offre est rare car il n’existe pas de formation spécifiquement dédiée à cette fonction."

Les compliance managers sont généralement des professionnels avec de l’expérience en droit ou en finance, qui se sont spécialisés sur le terrain et/ou grâce à des formations supplémentaires.

3. Robert Half note aussi que de plus en plus d’entreprises font appel à des Managers Intérimaires. Selon leur analyse, "il y a 10 ou 15 ans, les entreprises faisaient exceptionnellement appel à l’intérim management pour les cadres supérieurs. Elles recouraient à des personnes qui intervenaient à la fin de leur carrière afin de partager leur expertise sur une base intérimaire. A présent, les entreprises intègrent ce service dans leur palette de choix afin de trouver des solutions temporaires ou de gérer des projets au niveau senior." Ces managers ne sont donc désormais plus des "managers de crise."

4. Sans surprise, toutes les fonctions liées au digital et plus particulièrement au marketing digital sont en plein essor: Webmaster, Webdesigner, e-Commerce Manager, Digital Manager, User-experience Manager, etc. "La plupart de ces fonctions ont pour mission de générer du trafic sur les sites web afin de le transformer en acte d’achat," explique Paul-Etienne Siegrist, manager auprès du cabinet de recrutement Hudson. "Il est en effet important de recruter des profils capables de positionner les entreprises sur les réseaux sociaux, de faire de la promotion et d’attirer une nouvelle clientèle", ajoute Jean-François Art d’Hays, National Director chez Hays.

D’autres profils digitaux sont engagés pour veiller sur la communication digitale (répondre aux remarques et aux questions sur les réseaux sociaux) ou pour s’occuper de la transformation digitale des entreprises (comme cela s’est récemment observé dans le secteur bancaire).

5. Même topo pour les profils liés à l’IT (Technologies de l’information). Il est question désormais de Data Scientist ou Data Specialist. Il s’agit des profils qui sont chargés de la compilation, de l’analyse et de l’interprétation des données, explique Nathalie Mazy, Country Manager chez Mercuri Urval. "C’est entre autres grâce à l’analyse de ces données que le service marketing va pouvoir réaliser de la publicité ciblée, ce qui est capital pour une entreprise aujourd’hui", déclare Jean-François Art.

6. Nathalie Mazy prédit également l’arrivée des Reputations managers. "Ils seront nécessaires dans ce monde transparent où tout se sait et où chaque employé peut poster des commentaires sur les managers, les salaires et la culture d’entreprise."

Les plus fortes augmentations salariales

Très logiquement, vu la demande énorme pour les profils de Compliance Manager et la pénurie de l’offre, cette fonction est en plein boom. "Ces profils peuvent facilement obtenir une augmentation de 25 à 30% de leur salaire brut en une seule année, affirme Gregory Renardy, Executive Director chez Michael Page. D’ailleurs certains deals de recrutement ne se font pas car l’employeur actuel d’un compliance manager a tendance à s’aligner sur l’offre d’un concurrent."

TENDANCES
  • Au-delà des nouveaux profils, "une grande partie du marché de l’emploi porte encore sur des profils commerciaux (pour lesquels le bilinguisme est capital) ou de marketing classique", nuance Paul-Etienne Siegrist. Il y a aussi encore de la place pour des fonctions plus classiques comme les Key Account Managers.
  • L’écart de salaire entre les personnes qui évoluent beaucoup dans leur carrière (et changent d’employeur) est estimé à 15-20% par rapport aux employés qui restent dans la même entreprise. "Les compétences d’adaptabilité et relationnelles paient donc", déclare Nathalie Mazy.
  • D’ici dix ans, on devrait vivre un renversement de la relation classique entre l’employeur et l’employé. "Cela va devenir plutôt une sorte de partenariat entre des entrepreneurs et des entreprises", explique Gregory Renard. "Ces dernières vont les soutenir financièrement et prendre des parts dans les affaires qu’ils développent. C’est la nouvelle forme d’entreprise émergente."

Dans un autre genre, cet expert note que tous les profils IT liés à la digitalisation — dont notamment les programmeurs capable de créer des applications — ont pu aussi négocier ces dernières années de fortes augmentations salariales. "Cette évolution pourra encore être importante dans les mois et les années à venir car les candidats ne sont pas assez nombreux, explique Jean-François Art. Or, même si les grandes entreprises sont déjà en plein dans la révolution digitale, ce n’est pas encore les cas de toutes les PME. Et elles ne pourront pas y échapper."

Un avis partagé par sa collègue Nathalie Alhadeff, National Director Hays Experts. "Il y a quelques années, les profils ‘digital’, étaient surtout demandés dans la région de Bruxelles, maintenant c’est partout en Belgique."

En revanche la demande élevée pour les profils en marketing digital ne permet pas forcément d’être en position de force pour négocier des salaires plus élevés, tant l’offre sur le marché est devenue abondante. "Quand je poste une annonce de recrutement pour un profil digital, je reçois une centaine de candidatures dans la journée", témoigne Gilles Klass.

De leur côté, les experts de Robert Half notent de fortes évolutions salariales pour les comptables: + 9% ces six dernières années. Pareil pour les contrôleurs et les collecteurs de crédit (+ 8%) ou pour les experts au sein du secteur public et de la consultance (senior accountants, senior tax consultants, tax managers et business advisory managers). Leurs salaires ont enregistré des hausses allant jusqu’à 9%.

Et comme, ils sont toujours en pénurie, les ingénieurs aussi ont pu faire pression sur le marché et obtenir de meilleurs salaires. Plus particulièrement les ingénieurs industriels et civils. Cela dit, d’un secteur à l’autre, ces salaires peuvent encore fortement varier.

Les secteurs en croissance

Pour Paul-Etienne Siegrist d’Hudson, c’est essentiellement le cas des secteurs pharmaceutique et chimique. "Il y a énormément de demande, ce qui pousse les salaires à la hausse. Mais ces entreprises ont de toute façon les moyens de faire jouer cette concurrence sur les salaires." Il note aussi une grosse pression depuis dix ans sur les salaires dans la construction et le conseil.

Du côté de Michael Page, on penche davantage pour les startups liés au monde du web – et par conséquent à la création d’applications. "C’est un secteur extrêmement fort", déclare Grégory Renardy. Une forte croissance est aussi observée dans les fintechs, les sociétés qui déploient la technologie pour améliorer les activités financières.

Jean-François Art ne fait pas de différenciation entre les secteurs pour ce qui concerne les profils IT car pour lui, ils seront de toute façon tous impactés par la transformation digitale.

Robert Half note que les plus fortes intentions de recrutement à Bruxelles concernent les secteurs financier, immobilier, technologique, juridique, fintech et, celui des biens de consommation et de l’alimentation.

Côté wallon, l’attention se porte sur les bureaux de comptabilité et sur les secteurs de la production/industrie, de la logistique, pharmaceutique/BioTech et de l’aéronautique. Tandis qu’en Flandre, les besoins d’embauche sont davantage dans le pharmaceutique, les soins de santé, les bureaux de comptabilité et les biens de consommation et alimentation.

Mercuri Urval termine cet aperçu du marché de l’emploi avec le secteur de la robotisation.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés