mon argent

3 stratégies pour doper votre salaire

©iStock

Fini le temps où l'âge du travailleur était pris en compte pour augmenter son salaire, il va falloir jouer sur d'autres tableaux. Lesquels?

(mon argent) - Pendant des années, le salaire du Belge a été en partie déterminé par son âge. Mais depuis 2009, cette pratique est assimilée à une forme de discrimination et est donc interdite par la législation européenne. Dorénavant, l’évolution salariale est donc essentiellement déterminée par l’ancienneté et la performance. Dès lors, quelles stratégies devez-vous adopter pour augmenter vos revenus?

1. La validation des compétences

Pour espérer gagner un salaire plus élevé, un travailleur aura toujours intérêt à mettre en avant ses compétences. Bien souvent, il en acquière de nouvelles via des formations supplémentaires ou surtout grâce à son expérience au sein d’une entreprise.

Problème: comment peut-il valoriser ses compétences auprès d’un nouvel employeur? Comment un diplômé en psychologie qui a travaillé 15 ans dans le marketing peut par exemple justifier des connaissances similaires à celle d’un diplômé de cette branche? "Dans certains milieux, c’est une nouvelle tendance, on plaide pour l’existence d’un label qui reconnaît les compétences développés au cours d’une carrière", répond Pieter Timmermans, le directeur général de la Féderation des Entreprises Belges (FEB).

Justement, un tel système existe déjà. En Wallonie et en Région Bruxelloise, ce service est assuré par le Centre de Validation Des Compétences. Il permet aux employés de valoriser les compétences et l’expérience acquises en passant des épreuves. Leurs acquis peuvent alors être officiellement reconnus par les employeurs. "Le travailleur peut ainsi être valorisé autrement que par le système de base. En quelque sorte, on déconstruit le mythe du diplôme universitaire. Mais muni d’une telle reconnaissance, l’employé est surtout mieux armé pour négocier son salaire et prétendre au moins à la rémunération prévue par le système barémique d’un secteur", commente Anh Thuong Huynh de la CSC.

En Flandre, un dispositif similaire a été mis en place: Het Ervaringsbewijs. La validation des compétences constitue donc un bon moyen de s’assurer une augmentation.

2. La mobilité

La mobilité se pratique énormément durant les premières années d’une carrière. Selon Joël Poilvache, directeur chez Robert Half, "changer d’entreprise tous les 3 ou 4 ans peut être une stratégie bénéfique si elle permet au travailleur d’acquérir des compétences et de l’expérience supplémentaires. C’est en outre une manière d’augmenter sa rémunération de façon significative. Cela dit, il ne faut pas forcément changer d’entreprise pour être sûr d’effectuer un saut salarial".

3. La promotion interne

Certaines sociétés permettent et encouragent l’évolution en interne. C’est parfois un  moyen de réaliser au saut salarial considérable. Cela dit, dans certaines fonctions, les marges de progression verticale sont assez limitées.

Par conséquent, comment un travailleur peut-il s’assurer une évolution salariale correcte tout au long de sa carrière? Tout simplement via la négociation salariale. Mais quel genre d’augmentation privilégier entre les avantages extra-légaux, les bonus ou une hausse du salaire brut? Vous le saurez en lisant Mon Argent ce week-end dans l’Echo.

Samedi 18/9, gratuit avec L'Echo

Epicez votre salaire

Quels ingrédients relèveront votre rémunération? Comment booster votre salaire? Retrouvez nos conseils.

Par ailleurs:

  • Marc Faber: "achetez des actions de dividende asiatiques"
  • Comptes à terme: épargnez à long terme a-t-il du sens?
  • Multimédias: les meilleures affaires du net en toute sécurité
Publicité
Publicité

Echo Connect