Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Cinq questions de vacances à Karel Van Eetvelt

Le patron des patrons flamands, Karel Van Eetvelt (Unizo), ne conçoit pas de passer ses vacances au bord d’une piscine. Il essaie aussi de rester raisonnable côté budget.
©rvdoc

1. Où partez-vous en vacances cet été?

Nous avons programmé quelques courts voyages. Nous allons à Paris et à Londres avec les enfants. Ils n’y sont jamais allés et j’aimerais qu’ils connaissent un peu mieux les villes européennes. C’est important qu’ils découvrent de manière agréable qu’il existe autre chose que la Flandre.

Ensuite, nous partons une semaine en Provence, avec une organisation qui soutient les femmes atteintes d’un cancer du sein, et nous irons faire cinq jours de vélo dans les Pyrénées.

2. Les vacances représentent-elles une part importante de votre budget familial?

J’essaie de rester raisonnable. Vous ne me convaincrez donc jamais de passer 10 jours au Club Med, pas parce que je n’ai pas le budget, mais parce que je n’ai pas besoin de luxe pendant mes vacances. Après deux jours, j’en ai assez. Pour moi, c’est une punition de devoir rester au bord d’une piscine. En vacances, je veux faire ce que je n’arrive pas à faire durant l’année: lire, faire du sport, découvrir des cultures différentes et visiter quelques villes ou villages intéressants.

3. Dépensez-vous beaucoup d’argent dans les restaurants gastronomiques?

Il est possible de très bien manger dans des endroits pas trop chers. J’ai des amis qui connaissent bien la Provence, et qui me donnent des adresses où l’on mange très bien sans pour autant payer le prix d’un restaurant étoilé. En vacances, je bois toujours du vin local, et je ne commande jamais les bouteilles les plus chères. Le vin de la région est toujours celui qui s’accorde le mieux avec la gastronomie locale, et c’est tout simplement plus savoureux.

4. Une assurance annulation est-elle un must à vos yeux?

Cela dépend du type de vacances. Je n’ai pas d’assurance annulation pour mes vacances en Provence: je vais chez des amis qui ont un bed & breakfast et je me déplace en voiture. Le risque financier est donc moins important en cas d’annulation. Quand je pars en avion, j’ai davantage tendance à prendre une assurance, en particulier si je risque de devoir annuler pour des raisons professionnelles. C’est déjà arrivé quelques fois dans le cadre de négociations difficiles.

5. Aimez-vous les voyages lointains?

En fait, je ne suis jamais parti en vacances très loin. On a souvent tendance à oublier qu’il y a beaucoup de belles choses à découvrir près de chez soi. Je suis heureux de pouvoir participer de temps en temps à des missions économiques. Cela me permet de découvrir d’autres régions du monde. Mais je ne ressens pas le besoin de partir trois semaines en Thaïlande. J’associe ce type de vacances à des voyages organisés ne nécessitant aucun effort physique. Or, j’aime faire du sport pendant les vacances. Je reporte donc encore ce genre de voyage, mais je sais que j’irai un jour en vacances en Amérique centrale et du sud. Je suis fasciné par la culture des Incas et j’aimerais découvrir cet héritage.

Publicité
Publicité

Messages sponsorisés