Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

Cinq questions de vacances à Wim Delvoye

L’artiste Wim Delvoye aime voyager pour découvrir de ses propres yeux la façon dont le monde évolue. Et il préfère sacrifier un peu de luxe pour pouvoir être accompagné.
Publicité
©RV-DOC

1. Avez-vous besoin de luxe pendant vos vacances?

Je renonce au luxe pour pouvoir voyager avec un membre de mon équipe. Cela rend le voyage plus supportable. Je préfère donc acheter deux billets de seconde classe plutôt qu’un de première classe. Pour les mêmes raisons, je préfère réserver deux chambres dans un hôtel trois étoiles qu’une seule chambre dans un cinq étoiles. Pour moi, le grand luxe, c’est de ne pas être obligé de tout planifier à l’avance.

2. Dépensez-vous beaucoup d’argent en voyage ou en vacances?

Le plus souvent, je suis invité, donc cela ne me coûte pas grand-chose. Mais je vais rarement en vacances, et je voyage surtout pour mon travail. Voyager est stressant. Le plus loin que je sois allé, c’est en Tasmanie, et pour moi, ce fut un véritable supplice: le voyage en avion dure une éternité, et il faut au moins trois bons bouquins pour occuper tout ce temps. Lors de tels voyages, à mi-chemin, je commence généralement à me demander si c’était une bonne idée et si j’avais vraiment besoin d’aller là-bas. De plus, je trouve que l’avion est oppressant. Lorsque je suis sur place, je ne reste jamais longtemps au même endroit et je ne reste pas un jour de plus que nécessaire.

3. Faites-vous vous même vos réservations ou faites-vous appel à une agence de voyage?

Mon propre bureau s’occupe de tout, jusque dans les moindres détails. Je ne dois me préoccuper de rien. Je suis transbahuté d’un point à un autre comme un colis, et tout est toujours réglé comme du papier à musique. Sinon, je ne pourrais pas le supporter. Faire ma valise me stresse déjà suffisamment. Lorsque je suis sur place, je suis très content, mais je ne trouve pas que voyager est facile. Je ne comprends pas que des gens partent en voyage pour leurs vacances. Si l’objectif est de se reposer, je préfère rester chez moi. Je trouve qu’il faut surtout voyager pour découvrir de ses propres yeux la vitesse à laquelle le monde change. C’est intéressant d’aller à l’étranger, parce qu’on découvre presque toujours des endroits où on est mieux qu’en Belgique.

4. Prenez-vous systématiquement une assurance annulation?

Je ne sais pas: il faudrait le demander à mon équipe. Mais vu que je peux être assez versatile et que j’annule souvent des voyages, je suppose qu’ils prennent leurs précautions. J’ai besoin d’une bonne dose d’improvisation et je veux pouvoir changer d’avis à tout moment.

5. Aimez-vous faire des escapades touristiques pendant vos voyages?

Je n’aime pas le tourisme. Je suis très actif en Chine, et c’est en fait la seule destination où je reste plus d’une semaine. J’ai des collaborateurs partout dans le pays — de Shanghai au Yunnan — qui viennent m’accueillir à mon arrivée. Pourtant, je n’ai jamais vu la Grande Muraille. Je vais en Chine pour travailler. C’est seulement en collaborant avec les gens sur place que l’on apprend à connaître un pays et sa culture. Vous pouvez ainsi vous rendre dans un pays et vous y sentir un peu comme chez vous.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés