Où trouver Internet pendant mon road trip?

©© Michael DeFreitas / DanitaDeli

"Je pars 27 jours aux Etats-Unis. J’ai loué un mobile home avec la compagnie Apollo. J’aimerais utiliser mon smartphone comme GPS et avoir accès à Internet. J’ai un abonnement Proximus. Combien cela va-t-il me coûter? Avez-vous des alternatives à conseiller?"

À moins d’avoir un budget illimité, n’utilisez surtout pas vos données mobiles aux Etats-Unis! Proximus facture 14,52 euros par MB utilisé sur place. Autant dire qu’une connexion d’à peine quelques minutes aux réseaux mobiles fera littéralement exploser votre facture.

Cependant, votre opérateur télécom (quel qu’il soit) est obligé de bloquer votre connexion internet à l’étranger lorsque la consommation de vos données atteint 60 euros hors forfait. Cette limite est adaptable à la hausse ou à la baisse sur demande.

Voici quelques solutions pour limiter vos frais à l’étranger:

1. Forfait données mobiles

Proximus  ainsi que les autres opérateurs  proposent des forfaits spéciaux pour l’étranger. Ceux-ci risquent toutefois d’être insuffisants dans votre cas. Par exemple, l’option Daily Travel Passport de Proximus revient à 5 euros/jour d’utilisation. Pour ce prix, vous disposez de 80 MB/jour (en plus d’un pack SMS et appels). Vu que vous partez 27 jours, cela vous reviendra à 135 euros.

Questions de lecteurs

Vous avez une question relative à la pension, l’immobilier, les successions, les produits d’investissement ou d’épargne? Posez votre question ici >

Avec l’autre option de Proximus, Daily Travel Surf, vous disposez de 100 MB/jour à raison de 17,99 euros/jour. Soit un montant total de 485,73 euros dans votre cas. Ce qui est de fait plus cher que la location quotidienne de la tablette connectée proposée par Apollo (10 dollars/jour ou 8,65 euros/jour), soit environ 234 euros pour 27 jours.

2. Wi-Fi gratuit

Aux Etats-Unis, les possibilités de connexions gratuites sont très étendues. Elles se trouvent dans les hôtels (ce qui n’est pas intéressant dans votre cas), les campings et la plupart des restaurants. Par conséquent, il faudra souvent payer une consommation pour y avoir accès.

Par ailleurs, ce type de connexion est rarement sécurisé, ce qui vous expose à d’éventuelles tentatives de piratage.

3. Wi-Fi de poche

Des sociétés comme mywebspot se sont spécialisées dans la location d’un boîtier qui permet de bénéficier de l’internet illimité (sécurisé) et d’une connexion haut débit dans plus d’une centaine de pays à partir de 5,4 euros par jour.

Wyfibox-e

Sur le marché, il y a également Wyfibox-e. Cette solution est vendu ici en Belgique selon Frederic Witmeur, son porte-parole. "Que le road trip ait lieux aux USA, en Martinique, aux Seychelles en Nouvelle-Zélande ou en Azerbaïdjan, le coût sera toujours le même: 10 euros/jour."

Une fois la Wyfibox-e acquise, ce ne sont que les jours ou elle est utilisée qui sont facturés. "Pas d’usage, pas de facture", ajoute-t-il. "La Wyfibox-e se connecte au meilleure réseau 4G disponible, elle n’est pas liée à un seul opérateur."

Concrètement, il faut d’abord le réserver en ligne. Le boîtier vous est ensuite livré avant votre départ. A votre retour, il suffit de le renvoyer à l’aide d’une enveloppe pré-timbrée.

Une simulation sur le site de cette société donne un montant total de 255,30 euros pour 27 jours (soit 9,45 euros/jours). À ce montant, il faut ajouter les frais d’expédition (14,90 euros) et les frais de retour (9,90 euros), soit un montant total de 286,10 euros. Le chargeur voiture est en option et revient à 6 euros.

Notez que certains baroudeurs déconseillent ce type de boîtier. Sur le forum du site Routard.com, voici ce qu’indique un utilisateur: "En dehors des agglomérations, le réseau 3G/4G est peu présent, car le territoire est vaste! Il est donc utopique d’espérer se connecter avec une Wi-Fi pocket."

4. Carte prépayée

Il est possible d’acheter une carte SIM locale prépayée en arrivant aux Etats-Unis. Celle-ci pourra être utilisée dans votre téléphone à condition que celui-ci soit "désimlocké", c’est-à-dire, que votre téléphone portable soit débloqué au cas où il aurait été verrouillé par un opérateur mobile dans le cadre d’un contrat. Il faut également que votre smartphone soit compatible avec les réseaux américains.

Pour le reste, "les cartes pour recharger votre crédit de communication s’achètent facilement dans les boutiques de téléphonie mobile, supermarchés, drugstores genre CVS, stations-service, etc.", selon les experts du Routard.

C’est toutefois une formule déconseillée par Axelle Blanpain, une blogueuse lifestyle qui a déjà fait quelques road trips aux Etats-Unis. "J’avais analysé la question de la carte SIM prépayée et je ne l’ai jamais appliquée car j’ai toujours trouvé cela très compliqué, surtout que les tarifs appliqués ne sont pas les mêmes d’un État à un autre."

5. Plan hors connexion

Des applications comme Google Maps (iOS, Android) ou TomTom Go Mobile (iOS, Android) permettent d’avoir accès à des cartes routières en mode hors-ligne, à condition de les avoir préalablement téléchargées sur votre smartphone.

De fait, la fonction GPS de votre smartphone peut fonctionner sans avoir recours à l’activation des données cellulaires. Attention, les cartes sur TomTom Go Mobiles sont accessibles gratuitement pour un nombre limité de kilomètres: à savoir 75. Une fois ce cap dépassé, il faudra payer pour continuer à utiliser les cartes téléchargées: 5,99 euros pour un mois d’utilisation ou 19,99 euros pour un an. Google Maps reste 100% gratuit.

À ce propos, Axelle Blanpain recommande l’utilisation de TomTom Go Mobile plutôt que Google Maps pour un road trip aux Etats-Unis. "J’ai utilisé les deux applications à l’étranger et il me semble que la navigation via Google Maps ne fonctionne pas à tous les coups lorsque les données cellulaires ne sont pas activées sur le smartphone. J’ai donc plutôt tendance à utiliser Google Maps quand j’ai besoin de plans pour me déplacer au sein de villes comme New York ou Londres par exemple."

Publicité
Publicité
Publicité
Publicité

Contenu sponsorisé

Partner content