Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

"Pour moi le luxe, c'est pouvoir couper avec son quotidien"

Membre des équipes de la Police judiciaire fédérale spécialisées en nouvelles technologies, Olivier Bogaert est aussi chroniqueur pour divers médias. Il vient de sortir un second recueil de conseils pour un Internet en toute sécurité: "Surfons tranquille 2.0!"
D'autres interviews sur www.monargent.be/ questionsdargent

1. Quelle est la principale leçon d’argent que votre métier vous a inspirée?

La sécurité absolue n’existe pas. Dès le début de ma carrière, j’ai été confronté à des arnaques en tout genre, dont notamment celle des chèques. Cela m’a amené à me dire que rien n’est jamais sûr. On a beau mettre des précautions et faire attention, il faut systématiquement être sur ses gardes et avoir un œil dans le dos car il y aura toujours des gens pour trouver les failles d’un système.

2. Avez-vous des loisirs ou une passion pour lesquels vous dépensez sans compter?

Incontestablement, je dois me contenir pour tout ce qui touche à l’informatique et au numérique. Surtout que j’adore tester les nouveautés. Je me suis donc fixé un budget mensuel. Je mets un point d’honneur à ne jamais le dépasser sinon ça deviendrait ingérable. Par contre si c’est nécessaire, je revends l’un ou l’autre objet de ma collection pour en acquérir d’autres.

3. Quel est votre pire achat?

Une voiture neuve avec laquelle je n’ai eu que des problèmes. Malgré la garantie, j’ai littéralement dû me battre contre la marque pour obtenir la reconnaissance des difficultés que je rencontrais.

4. Parlez-vous d’argent avec votre famille?

J’essaie d’aborder souvent le sujet avec mon fils par rapport aux nombreuses tentations de sorties qui lui sont proposées. Quand il a des loisirs un peu plus coûteux, je le fais participer aux frais pour qu’il se rende compte de la valeur des choses. Par ailleurs, comme il prendra bientôt son envol, je m’efforce dès maintenant de lui faire comprendre que la vie n’est pas bon marché et qu’il faudra payer des factures en fin de mois.

5. Avez-vous déjà investi en Bourse?

À une époque, j’ai eu quelques actions. Mais les circonstances tragiques de la vie et la situation financière catastrophique de 2008 ont fait que je m’en suis complètement désintéressé.

6. Avez-vous, à un moment de votre vie, eu des difficultés à nouer les deux bouts?

Honnêtement, peut-être un peu au tout début de ma carrière professionnelle car j’ai connu des statuts particuliers chômeur mis au travail, cadre spécial temporaire qui n’offraient ni la sécurité de l’emploi, ni des revenus très confortables. Mais malgré ça, je parvenais à "fonctionner".

7. Aimez-vous le luxe?

J’aime bien mais pas tout le temps. Ce qui est plaisant dans le luxe, c’est le côté exceptionnel. Quand je pars en vacances, j’ai besoin d’en profiter au maximum et je n’hésite pas à casser ma tirelire. D’ailleurs, je vais de temps en temps au Club Med car j’apprécie tout le service qui accompagne ce type de séjour. Pour moi le luxe, c’est couper avec mon quotidien. Je ne dois m’occuper de rien car tout est pris en charge.

8. Faites-vous des achats sur Internet?

En ligne, j’achète surtout des biens qui touchent à ma passion (le numérique et l’informatique) et de la musique. Cependant, iTunes n’est pas mon unique canal d’achat. Il m’arrive encore d’acheter des albums en magasin car j’aime avoir l’objet en main, parcourir la pochette, voir ce que l’artiste a voulu partager. Pareil pour les livres.

9. Avez-vous déjà aidé financièrement un ami ou un proche?

Il m’est déjà arrivé de prêter de l’argent à un ami en difficulté. Mais je donne surtout au monde associatif via des ordres permanents. Je reverse l’intégralité de mes droits d’auteur à la Fondation contre le Cancer.

10. Epargnez-vous en vue de votre pension?

Même si je fais partie d’une catégorie de personnes préservées, je ne sais pas de quoi sera fait l’avenir en matière des pensions. Il faut donc dans la mesure des ses moyens mettre de l’argent de côte. J’ai une épargne-pension et j’essaie d’épargner mensuellement une partie de mon salaire pour m’assurer un revenu complémentaire quand je serai pensionné.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés