Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Jean-Philippe Watteyne: "Ce n'est pas parce qu'on s'achète une voiture qu'on est plein aux as"

Bio express: À 2 ans, il avait déjà décidé de devenir cuisiner /Sa grand-mère lui a transmis cette passion/Il a servi en salle avant de passer en cuisine/Il a ouvert son restaurant, iCook à Mons/Sa place de demi-finaliste à "Top Chef" lui a donné des ailes mais il garde la tête froide.
©RV DOC

Avez-vous eu un jour des difficultés à nouer les deux bouts? Quelles leçons avez-vous retenu de ces épisodes?

Je n’ai jamais reçu d’aide de mes parents. J’ai tout fait tout seul. Et évidemment, à certains moments, oui, j’ai eu du mal à nouer les deux bouts. La leçon que j’ai retenue, c’est qu’il faut toujours "y croire". Après mon passage dans l’émission Top Chef, j’ai investi dans un nouveau restaurant. C’était à double tranchant. La notoriété m’a évidemment considérablement facilité les choses: j’ai gagné 10 ans minimum en un coup, cela m’a ouvert des portes partout… Aujourd’hui, je vais participer au Salon "Culinaria" aux côtés de grands chefs. Par contre, il ne faut pas se louper car on est évidemment attendu au tournant!

Suivez-vous vos finances et votre administration de près?

Pas assez, faute de temps! Le paiement de toutes les factures est déjà un boulot en soi. Nous nous faisons désormais aider pour la gestion du personnel et nous avons fait appel à un expert-comptable. Nous avons été contrôlés six fois sur un an. Nous payons aujourd’hui (très cher) les pots cassés d’une erreur de débutant, alors que nous pensions être dans notre bon droit. Il faut absolument bien s’entourer quand on lance une affaire!

Discutez-vous volontiers de questions d’argent entre amis, en famille?

Avec mon épouse, oui, car il faut "faire tourner la boîte" et donc suivre certaines choses. Par contre, avec des tierces personnes, ce n’est pas une question de tabou, mais à mes yeux, ce genre de discussion n’a pas d’intérêt. Cela ne les regarde pas.

Quelles sont les choses essentielles à votre qualité de vie, et pour lesquelles vous êtes prêt à mettre le prix?

L’alimentation, bien sûr, mais également tout ce qui va me permettre de profiter au mieux de mes trop rares moments de vie de famille. Nous faisons appel à une aide ménagère… C’est du domaine du nécessaire. Et puis les vacances, aussi!

Avez-vous des loisirs coûteux?

Je n’ai pas de loisirs. Mon travail est ma passion. Avant, je faisais régulièrement du sport. Cela fait six ans que j’ai arrêté, je n’ai plus le temps.

Y a-t-il des comportements relatifs à l’argent qui vous insupportent?

Les remarques et réflexions des gens sur ce qui ne les regarde pas. Ce n’est pas parce qu’on s’achète une nouvelle voiture qu’on est plein aux as. Pas plus que quelqu’un qui est mal habillé est pour autant à la rue!

©RV-DOC

Avez-vous déjà songé à changer complètement de cap dans votre carrière ou accepté un travail pour des considérations purement financières?

Oui! J’ai accepté de faire des publicités ou des prestations que je n’avais pas forcément envie de faire. Pour booster son affaire, il faut parfois être prêt à faire un petit effort, à prendre sur soi. Et j’avoue qu’à plusieurs reprises, j’ai déjà rêvé d’une vie dans laquelle je serais employé. Quand je travaillais comme un fou pour ne rien gagner, ou presque rien. Heureusement, aujourd’hui je ne suis plus dans cet état d’esprit.

Vous arrive-t-il déjà de vous projeter dans l’avenir (lointain). Préparez-vous déjà votre pension?

Je n’y pense pas plus que cela. Pour l’instant, avec tout ce qui m’est tombé dessus, je vis assez au jour le jour. J’ai une épargne-pension. Pour un indépendant, c’est essentiel. Et en cas de coup dur, j’aurai toujours une maison. Nous avons d’ailleurs créé une société immobilière pour le bâtiment que nous avons acheté, et nous louons à la société.

Quelle définition donneriez-vous d’une personne "riche"?

D’un point de vue matériel, c’est assez difficilement quantifiable. Disons, avoir quelques millions à disposition. Plus prosaïquement, être en mesure de subvenir à ses besoins et profiter sans devoir faire attention. Se faire plaisir quand on en a envie, avec ou sans excès (rires)…

Si vous deviez héritier d’une grosse somme, à quoi la consacreriez-vous?

Tout dépend de l’ampleur de la grosse somme en question. Si c’est un vrai beau magot, je revends le restaurant et j’arrête de travailler… Mais pas de cuisiner! Je pourrais ainsi m’exprimer dans ma passion, juste pour faire plaisir à ma femme et à mes enfants.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés