Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

"Je suis plus doué pour gérer une société que mes propres finances"

Questions d'argent à Lionel de Somer - Cofondateur de l'app Assisto (constat d'accident auto électronique) / À 31 ans, il a déjà fondé 3 start-ups / Il se dit "diplômé de l’école de la vie" mais aussi "citoyen du Monde" car il a habité dans cinq pays / C’est un passionné de parapente et de snowboard / Son leitmotiv dans la vie: "rien n’est impossible".
©Jean Dujardin

Avez-vous déjà dû utiliser votre app?

Jamais! Probablement parce que je me déplace essentiellement en transports en commun. Par contre, mon associé a déjà dû l’utiliser 3 fois…

Rêviez-vous d’être indépendant?

Je viens d’une famille d’indépendants. Je me suis donc toujours vu créer ma propre société. Je n’ai d’ailleurs jamais été employé, même pas pour un job étudiant. J’aime ma liberté et j’aime pouvoir fixer les objectifs moi-même, mais en concertation avec mon équipe bien sûr.

152: "Le nombre d’avions que j’ai pris en 2015. J’adore ça mais par contre, je déteste les aéroports."

11/09/01: "Le jour où j’ai réalisé que tout pouvait changer en une fraction de seconde."

9: "Le nombre d’employés qui travaillent pour mon associé et moi. Cette équipe est comme une seconde famille pour nous."

2016: "C’est une année importante car je vais me marier et lancer une nouvelle collecte de fonds. De grandes réalisations en perspective."

120.000: "Le nombre d’utilisateurs de l’app Assisto."

Êtes-vous choqué par le salaire de certains sportifs ou grands patrons?

Aucun des deux. Je trouve normal que les grands "performers" soient bien rémunérés vu qu’ils font aussi gagner beaucoup d’argent aux sponsors et aux organisateurs de tournois. Si j’ai un commercial qui non seulement atteint tous ses objectifs, mais va même bien au-delà, il est normal que je le rémunère à sa juste valeur.

Y a-t-il des professions qui devraient être mieux valorisées selon vous?

Les professions médicales en général et toutes ces autres professions qui travaillent avec des horaires compliqués, comme les policiers et les pompiers. Mais aussi ceux qui s’occupent des enfants: les éducateurs, les enseignants. Et il n’est pas normal de gagner un faible salaire tout au long de sa carrière.

"Je ne veux pas être l’homme avec le plus gros compte en banque du cimetière. Autrement dit, même s’il faut préparer l’avenir, il ne faut pas oublier de se faire plaisir dans la vie de tous les jours."
Le conseil

En tant qu’indépendant, êtes-vous inquiet pour votre pension?

Je trouve que le montant de la pension légale à laquelle j’aurai droit est intolérable. De la même manière, je trouve qu’il n’est pas normal qu’un indépendant ne puisse pas avoir accès au chômage alors qu’il paie des cotisations sociales. Si je veux avoir une bonne retraite, il faudra que j’arrive à revendre ma société à un très bon prix et/ou que je mette beaucoup d’argent de côté. C’est hallucinant d’être aussi peu reconnu par les pouvoirs publics alors que, sans les chefs d’entreprise, il n’y aurait pas de création d’emploi.

Quel est le petit luxe que vous vous offrez de temps à autre?

Un massage. Le fait d’être souvent assis, que ce soit au bureau ou en avion, associé à une bonne dose de stress fait que j’ai souvent le dos en compote. Donc, environ une fois par mois, je me paie un bon massage d’une heure.

À quoi ressemblent vos vacances?

La dernière fois que je suis parti en vacances, j’ai pris un billet d’avion seulement dix jours avant la date de départ (à Bali) et j’avais juste réservé une seule nuit d’hôtel. Le reste du séjour, ça été de l’improvisation. Mais nous avons toujours dormi à l’hôtel car je trouve que cela fait partie du plaisir en vacances: j’apprécie le service comme la possibilité de boire un verre au bar. J’apprécie également la formule Airbnb, mais je la réserve à mes déplacements professionnels.

Qu’est ce qui est indispensable à votre qualité de vie?

Je suis un bon vivant, j’aime "bien" manger, "bien" boire, j’achète du bio, je vais chercher quelques bons produits chez Rob ou dans des épiceries fines. Je pense que je n’ai jamais acheté de pizza surgelée. J’ai besoin d’avoir de l’authenticité, de la nourriture de qualité et qui me goûte!

"Mon portefeuille ne contient pas souvent du cash mais plutôt des tickets de transports en commun et des cartes de membre Thalys et Brussel Airlines, car je dois souvent me rendre à l’étranger. J’ai aussi un ticket de loterie non validé." ©Mediafin

Soutenez-vous une œuvre?

J’ai travaillé pendant un an comme volontaire aux Philippines pour l’ONG Life Project 4 Youth. Depuis, lorsque j’ai du temps libre, je me consacre à la collecte de fonds en Belgique. Je fais bien sûr l’une ou l’autre petite donation de temps en temps, mais ce n’est pas très significatif. Si j’avais de gros moyens financiers, je donnerais bien plus.

Justement, que feriez-vous si vous gagniez des millions à la loterie?

Honnêtement, je ne changerais rien à ma vie. Je continuerais à travailler car sinon je risque de devenir fou. Bien sûr, il y aura une pression en moins au niveau de la levée de fonds et de mes dépenses personnelles. Je redistribuerais aussi une partie de cet argent. Mais je pense que peu de gens seraient au courant de ma situation.

Utilisez-vous des apps pour la gestion de votre budget?

Que ce soit au niveau privé ou professionnel, je réalise la plupart des mes virements à partir de mes 2 apps bancaires. Il m’arrive aussi d’utiliser l’app Bancontact. Mais j’attends avec impatience l’arrivée d’Apple Pay et Google Pay en Europe.

Êtes-vous négligent pour la gestion de vos finances personnelles?

Quand j’habitais seul, il m’arrivait de recevoir des courriers d’huissiers car j’empilais toutes mes factures sur un tas au lieu de les traiter directement. Un jour ma mère a même débarqué chez moi avec un sac de courses complet contenant du courrier. Je pense que j’ai toujours été plus doué pour gérer une société que mes propres finances.

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés