Aller vers L'Echo ×
×

mai l.2

07:41 - 04 septembre 2017

Même si je ne suis pas de son bord, je partage les mêmes passions: la lecture, la marche .... et les merveilles naturelles de notre si belle région, la Wallonie. Très chouette interview. Merci. PS: l'interview du samedi est la page du WE de l'Echo que je lis en premier. C'est toujours très intéressant ! ;o)))

Frédéric Cauderlier: "Pour respecter strictement le budget des vacances, j'utilise une carte prépayée"

1
Réagir
 © Anthony Dehez
4 Temps de lecture

Jean-Luc Crucke: "J'ai un petit côté radin, mais je l'assume"

  • 03 septembre 2017 08:00

54 ans / Ministre wallon des Finances, du Budget, de l’Énergie, du Climat et des Aéroports depuis juillet / Membre du MR / Licencié en droit (ULg) / Bourgmestre (empêché) de Frasnes-lez-Anvaing depuis 1997 / Il a dirigé un cabinet d’avocats à Frasnes-lez-Anvaing / Il a joué au hockey en équipe nationale militaire / Ses passions sont la marche à pied et la lecture. Il possède de très nombreux livres.

Publicité

Publicité

Publicité

Faites-vous des économies d’énergie?

Je suis un malade de l’interrupteur. Quand je vois une pièce allumée et personne dedans, j’éteins, que ce soit chez moi ou au cabinet.

Et au niveau de votre mobilité?

Quand j’étais parlementaire, je prenais régulièrement le train même si j’avais droit à un chauffeur. Je trouve que si l’on n’a pas besoin de son véhicule de manière permanente en journée, le train est une bonne alternative, même pour ceux qui doivent travailler pendant le trajet. Désormais, je ne le fais plus car je dois profiter de l’heure et demie de trajet, à l’aller comme au retour, pour travailler mais surtout téléphoner, ce qui n’est pas possible dans le train. Mais quand je suis à Namur, je me rends quasiment partout à pied.

En chiffres

850
"C’est environ le nombre de km que j’ai parcourus à pied pour traverser la Wallonie, d’Eupen à Comines, en revenant dans le pays des Collines, en 24 jours avec mon ami Vincent Duchâteau. La Wallonie est vraiment magnifique. Même dans les coins les plus durs. Il y a un potentiel qui ne demande qu’à être réveillé."

35
"Ce serait le nombre de titres d’Anderlecht si on était ‘champion’ cette année. Je fais partie de ces Wallons qui sont des drogués de foot mais surtout des mordus de cette équipe."

31
"Le nombre de collaborateurs, tous profils confondus, dans le cabinet! On est donc loin des cabinets pléthoriques du passé. Ça veut aussi dire que le travail avec l’administration est incontournable."

12.000
"Durant l’année 2018, la commune de Frasnes-Lez-Anvaing va sans doute dépasser le nombre de 12.000 habitants pour 11.000 hectares! C’est vraiment une commune rurale."

2024
"L’année pour laquelle la Wallonie doit avoir retrouvé tous ses équilibres sur le plan budgétaire et même ses marges pour l’avenir. Ce sera le bout d’une phase transitoire des transferts Nord-Sud."

Vous arrive-t-il de voyager via des compagnies low cost?

Bien sûr! Ça ne me pose aucun problème. Contrairement à ce que pensent beaucoup de gens, on ne sort pas cassé d’un vol de 3 heures à bord d’un avion d’une compagnie low cost. Et quand on voit les prix, le jeu en vaut vraiment la chandelle.

Quels sont les postes de votre budget que vous essayez de limiter?

Je ne suis pas un grand dépensier. Je fais toujours attention quand je dois payer. J’ai un petit côté radin, mais j’assume. Je ne suis pas non plus dans le style inverse qui consiste à être heureux en ayant un compte en banque plein à craquer. Disons que je suis très attentif à mes dépenses.

Avez-vous des loisirs coûteux?

Non mais pour rebondir sur la question précédente, je n’ai par contre aucun problème à payer une tournée à mes copains et je ne suis pas non plus regardant à la dépense quand je vais faire un bon resto avec eux. C’est du plaisir et ce n’est pas ce genre de dépenses qui font exploser le budget.

Êtes-vous passé au 100% local et/ou au 100% bio?

Comme nous vivons dans une commune rurale, on essaie d’acheter local. D’ailleurs, on est abonné à "La ruche qui dit oui", une coopérative de produits locaux, qui permet de commander très facilement via internet. Les produits changent de semaine en semaine. Mais je ne suis pas spécialement un fétichiste du bio pour autant.

Si vous gagniez à la loterie, dans quoi investiriez-vous?

Impossible, je ne joue jamais. Je n’aime pas le jeu et encore moins les jeux d’argent!

Et si vous héritiez alors?

Je m’accorderais un long délai de réflexion mais il n’y aurait aucun agissement dans la précipitation.

Dans quoi êtes-vous prêt à mettre le prix pour votre qualité de vie personnelle?

La ruralité. J’ai vraiment besoin de vivre à la campagne. C’est plein de plaisirs même s’il y a des inconvénients liés à la distance. Je dois être assis dans une voiture trois heures par jour mais je continuerai à le faire même si je dois terminer ma journée à 3 heures du matin. Je veux voir les vaches quand je marche. D’ailleurs, au cours de chacune de mes promenades, je fais au moins une photo de vache.

Que collectionnez-vous d’autre?

Rien, je ne suis pas matérialiste. Ça fait trois semaines que je suis dans mon nouveau bureau et je n’ai encore rien ajouté au mobilier de base. Par contre, j’aime les bouquins. Il y en a partout chez moi. J’ai beaucoup de mal à résister à en acheter. Si je passe devant une librairie, je vais d’office entrer et m’acheter un livre. Je dois avouer qu’il y’en a beaucoup que je n’ai pas encore lus. Mais il m’arrive de temps en temps d’en prendre un au hasard et de lire une quinzaine de pages.

Lors d’un achat, vous arrive-t-il de négocier?

Tout le temps et ça fonctionne très souvent! Par exemple, si j’achète un canapé, je demande d’office si on peut me faire un prix si j’en prends finalement deux.

Y a-t-il des produits dont le prix vous étonne en Belgique?

Le prix de la boule de glace à la Côte: 3 euros! C’est un prix exorbitant alors que ce n’est jamais que du lait. Quand je vois ce que les fermiers gagnent dessus, je me dis que le circuit intermédiaire s’en met plein les poches! Du coup, je ne mange pas de glace à la mer.

Quel était votre premier job?

Quand j’avais 17 ans, je suis parti faire les vendanges en Californie une quinzaine de jours pour parfaire mon anglais. J’ai plutôt appris l’espagnol. J’ai dépensé tout ce que j’avais gagné en visitant pendant une semaine cet état et Disneyland. C’était super chouette.

Dans son portefeuille:
"Je n’en ai pas. Je préfère me contenter d’un porte-cartes! Cela dit, il ne contient pas grand-chose: ma carte de train, ma carte d’identité, ma carte de banque et le badge d’entrée du cabinet." © Anthony Dehez Dans son portefeuille: "Je n’en ai pas. Je préfère me contenter d’un porte-cartes! Cela dit, il ne contient pas grand-chose: ma carte de train, ma carte d’identité, ma carte de banque et le badge d’entrée du cabinet." © Anthony Dehez
Source: L'Echo

Publicité

Publicité
× Fermer