Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Hakima Darhmouch: "Le principe de solidarité m'est essentiel, il faut pouvoir aider ceux qui en ont besoin"

Hakima Darhmouch/39 ans/Diplômée en communication (ISFSC)/Journaliste/Rédactrice en chef adjointe de RTL Info/Présentatrice du JT/Elle a fait ses débuts grâce à des stages en radio sur Nostalgie et Bel RTL/Son arrivée officielle à la rédaction de RTL date de 1999, année où elle présentait sur Bel RTL les infos trafic et la météo. Elle était aussi reporter pour le JT/En 2014, parallèlement à sa carrière professionnelle, elle a décroché un Executive Master en Management (Solvay).
©© Copyright RTL TVI

Fan de musique et de cinéma, avez-vous des abonnements illimités?

Oui, mais il m’arrive quand même d’acheter encore des CD ou des grands classiques du cinéma comme Casablanca ou les films des frères Coen. Ce sont des œuvres que je garde précieusement. J’adore aussi les VHS, j’ai encore un magnétoscope pour revoir tous les vieux films familiaux.

Soutenez-vous une œuvre en dehors du Télévie?

"Je suis très mal à l’aise vis-à-vis du partage de l’addition au restaurant. Je déteste ces comptes d’apothicaires."

Je fais souvent des dons à la Croix-Rouge et à l’Unicef. Mais il y a d’autres formes de soutien que l’on peut faire qui ne sont pas forcément humanitaires. Bien que ce soit le contraire en général, j’ai demandé aux trois jeunes fondateurs de "Young Change Maker" de devenir leur marraine car j’ai été bluffée par ce qu’ils ont créé: un espace de rencontre pour les jeunes talents. Ils organisent des conférences qui sont très dynamisantes et qui me permettent d’être connectée à la réalité des futurs entrepreneurs. J’aime cette anticipation et je crois en eux.

Vous avez récemment repris des études. C’est une démarche à conseiller?

Je la recommande même vivement à tous ceux qui se posent des questions.

En 5 chiffres

25/01

"C’était l’un des plus beaux jours de ma vie. Celui où je me suis mariée avec Hugo. J’ai scellé mon destin avec l’homme que j’aime il y a déjà trois ans."

16.000BEF

"Mon salaire d’étudiante. Je travaillais le week-end dans un magasin de disques de la place De Brouckère. J’ai décroché le job car je me débrouillais bien tant en anglais qu’en néerlandais."

55

"C’est un don que je fais souvent à la Croix-Rouge et qui correspond à un mois de courses dans une épicerie sociale pour une famille de quatre personnes. Le principe de solidarité m’est essentiel, il faut pouvoir aider ceux qui en ont besoin."

1974

"L’année de l’arrivée de mes parents en Belgique quand celle-ci a fait appel à la main-d’œuvre. Mon père est venu travailler en sidérurgie. Entre-temps, mes parents sont devenus Belges. Au total, ils ont passé plus de temps en Belgique que dans leur pays d’origine. Ça fait partie de l’histoire familiale qui restera gravée à tout jamais dans ma mémoire."

162.540.832 €

"Le montant total récolté depuis le début du Télévie. Il correspond à la moitié du budget de la Fédération Wallonie-Bruxelles en matière de recherche scientifique. C’est donc d’utilité publique et je suis très fière, modestement, de participer à cela et j’invite tous les citoyens à participer à la cause."

Il ne faut vraiment pas hésiter si c’est conciliable avec la vie professionnelle et privée. Il n’y a pas d’âge pour relever le défi d’apprendre. D’ailleurs, le plus jeune de ma classe avait 29 ans et le plus âgé 54 ans. Ça m’a permis de découvrir un univers qui n’était pas le mien: j’ai suivi des cours de marketing, de stratégie, de ressources humaines, etc. Il faut saisir cette opportunité que nous avons de pouvoir nous former sans cesse.

Y a-t-il des comportements ou sujets relatifs à l’argent qui vous insupportent?

Je suis très mal à l’aise par rapport au partage de l’addition au restaurant. Je déteste ces comptes d’apothicaires, surtout qu’il vaut mieux tous donner un montant rond histoire de laisser un pourboire. Je suis pour le "tip" à l’américaine.

Avez-vous un bon plan conso à partager avec nous?

Ça ne coûte pas forcément plus cher de consommer local! À mon niveau, j’essaie d’acheter des produits de la ferme sur les marchés.

Je soutiens les commerces de proximité. J’adore me rendre dans les restaurants près de chez moi. D’ailleurs, Saint-Gilles voit émerger en ce moment une série de restaurants d’une culture très bio et très locale et je les soutiens en allant régulièrement chez eux. Du coup, je ne prends plus ma voiture pour aller ailleurs.

Trouvez-vous certains prix et tarifs excessifs en Belgique?

De nos jours, remplir un caddy pour des familles qui n’ont qu’un seul salaire est devenu très compliqué car les produits de première nécessité sont de plus en plus chers. La solution ne serait-elle pas de leur appliquer la TVA la plus basse possible?

Avez-vous déjà connu une grosse tuile financière?

Non car j’ai été éduquée dans l’anticipation. Ma mère était une femme au foyer et mon père ouvrier, donc la priorité, c’était de payer les factures. Ensuite, on avait droit à des loisirs. Cela ne nous a pas empêchés d’être heureux. Mais du coup, pour ne pas embêter mes parents et gagner mon argent de poche, j’ai commencé très tôt à faire des jobs étudiants.

Quels jobs avez-vous faits?

À 16 ans, j’effectuais des enquêtes téléphoniques de 17h à 21h après l’école. J’ai aussi travaillé comme étudiante en radio et dans une boulangerie le dimanche à 6h du matin. C’était le meilleur moyen d’apprendre le néerlandais car la boulangère était néerlandophone.

Y a-t-il un objet, même sans valeur, qu’il vous serait impossible de vendre?

Mes objets les plus précieux sont mes albums photos. Les souvenirs d’enfance et de famille avec mes cousins. Sinon je garde tous mes badges d’accréditation. Par exemple, j’ai eu l’occasion de découvrir l’Organisation des Nations Unies (ONU) à New York. Ça n’a pas de prix.

Dans son portefeuille

"En fait, je n’en ai pas car je déteste les portefeuilles. Je me balade plutôt avec un petit sac. On y trouve notamment mon carnet de notes, un bic, ma carte de sport, mes vitamines. Les cartes de banque sont dans la pochette intérieure. Je n’ai jamais de cash ou alors dans un petit pot dans ma voiture."

©rv

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés