×

Valérie De Bue: "Investir (dans l'immobilier), c'est aussi penser à l'avenir de nos enfants"

0
Réagir
 © Dieter Telemans
3 Temps de lecture

Chris Peeters: "Les taxes inattendues et les frais de transactions m'agacent"

  • 24 mars 2018 00:35

Chris Peeters (51 ans) est CEO du gestionnaire de réseau à haute tension Elia. "Je surveille de temps en temps ma facture d’énergie, mais je ne change pas de fournisseur trois fois par an."

Publicité

Publicité

Publicité

Suivez-vous vos finances de près?

Je ne m’occupe pas beaucoup de mon argent. Tous les mois, je transfère automatiquement un montant fixe vers mon compte d’épargne et d’investissement. C’est déjà une préoccupation en moins. Par ailleurs, je ne suis pas très dépensier. Je ne me livre pas aux excès que l’on pourrait attendre de quelqu’un qui gagne très bien sa vie. Je n’ai pas besoin d’une voiture de luxe, d’une seconde résidence, de collectionner des œuvres d’art ou de posséder un haras.

Le conseil

"Être riche, c’est dépenser moins que ce que l’on gagne. J’ai toujours appliqué cette philosophie. J’ai donc toujours été riche."

Êtes-vous un investisseur actif?

J’investis surtout dans des fonds. Tous les mois, un même montant est automatiquement versé dans les fonds que j’ai souscrits. Je ne m’en préoccupe pas tellement. Je vérifie deux fois par an maximum si l’équilibre est toujours respecté entre mes fonds défensifs et dynamiques. J’investis exclusivement en Europe, avec une préférence pour les fonds d’infrastructures. Par ailleurs, je détiens quelques trackers ordinaires qui suivent les principaux marchés.

Votre façon d’investir a-t-elle évolué au fil des années?

Je suis surtout devenu un investisseur régulier. Auparavant, j’avais tendance à penser que j’étais capable de faire la différence en choisissant le bon timing sur les marchés. Mais les marchés sont imprévisibles. Je suis arrivé à la conclusion que je n’avais pas ce don.

Qu’est-ce qui vous agace le plus sur le plan financier?

Les taxes inattendues et les frais de transactions. Cela m’a beaucoup agacé quand j’ai acheté des tickets pour le concert de Bastille au Sportpaleis d’Anvers. J’ai constaté que je devais payer des tas de frais supplémentaires totalement absurdes.

Quelles sont les choses pour lesquelles vous détestez payer?

Pour la différence entre le prix et la valeur que j’attribue à un achat. Parfois, il s’agit de petites choses, comme une bouteille de coca-cola vendue à un prix exorbitant à un concert. À ce moment-là, j’ai le sentiment d’être victime d’une arnaque. Je ne trouve pas acceptable que l’on facture des prix excessifs pour des produits qui répondent à des besoins vitaux.

Les chiffres

7

"Le nombre d’heures de sport que j’essaie de faire chaque semaine."

50

"Entre Pâques et fin septembre, je nage tous les jours 50 longueurs."

93

"L’âge auquel ma grand-mère est décédée. La manière sereine dont elle nous a quittés m’a beaucoup marqué."

2017

"L’année où Elia a pris ‘la mer’. Le début d’une toute nouvelle activité pour Elia et un projet auquel nous avons travaillé corps et âme, avec toute l’équipe."

Quelle fut la pire dépense de votre vie?

Une piscine. Cette décision allait à l’encontre de ma nature. Mais ma fille a fini par me convaincre. Je ne regrette rien, car c’est finalement moi qui en profite le plus. Pendant le printemps et l’été, je nage tous les jours 50 longueurs, mon fils joue dans l’eau, et ma fille se fait dorer au soleil au bord de la piscine. C’est ce que nous en attendons tous les trois.

Changez-vous régulièrement de fournisseur d’énergie?

Je surveille de temps en temps ma facture d’énergie, mais je ne change pas de fournisseur trois fois par an. Mon dernier changement remonte à deux ans. À l’époque, je devais de toute façon chercher un fournisseur pour ma nouvelle maison. Depuis lors, je n’ai plus comparé les prix.

Accordez-vous beaucoup d’importance aux investissements destinés à économiser l’énergie?

Certainement. J’ai une maison basse énergie, équipée d’une pompe à chaleur. Je continue à m’étonner du confort que ce genre d’investissement apporte. Je n’ai plus jamais froid aux pieds et la température dans la maison est toujours agréable. Les économies réalisées sont aussi intéressantes, même si une partie d’entre elles est engloutie par la piscine. Le chauffage de la piscine consomme plus que le reste de la maison.

Êtes-vous flambeur?

Je peux me permettre beaucoup de choses sur le plan financier, mais au fil des années, je suis resté le même. Je n’hésite pas à me faire plaisir de temps en temps, mais pas tous les jours.

Vous intéressez-vous à l’éducation financière de vos enfants?

Avec une fille de 19 ans, c’est un grand défi! (Il rit). Je n’ai pas l’habitude de parler argent. Le principal message que je souhaite faire passer, c’est que l’argent ne tombe pas du ciel, et j’essaie de le montrer à travers mon mode de vie et mon comportement. Il arrive de temps en temps que ma fille doive renvoyer un colis à Zalando.

Source: L'Echo

Publicité

Publicité