Thierry Canetta: "Je réfléchis beaucoup trop avant d'acheter"

©Dieter Telemans

48 ans/A toujours travaillé dans la restauration/Patron de la chaîne de restaurants Ellis Burger/A ouvert son premier établissement en 2011, place Sainte-Catherine à Bruxelles/25 établissements aujourd’hui, principalement en Flandre et à Bruxelles/Le premier Ellis Burger wallon s’est installé à Liège en août dernier/Père de trois enfants

Que feriez-vous si vous gagniez une grosse somme d’argent?

J’investirais dans le business. J’ai toujours eu l’entreprenariat dans le sang. Je continuerais évidemment à m’investir dans Ellis Burger, qui est ma passion, et pourquoi pas dans un autre projet dans l’alimentaire, qui est ma spécialité. Il s’agirait d’un projet ayant un impact positif sur la communauté.

Êtes-vous plutôt fast food ou restaurant étoilé?

Aucun des deux (rires). La gastronomie c’est un peu comme le vin. Il est très facile d’acheter une bouteille très chère. Mais je trouve qu’on est toujours un peu déçu car, comme on met le prix, les attentes sont toujours très élevées. En ce qui concerne le fast food, je considère que la vie est trop courte pour manger des aliments dont on n’est pas sûr de la provenance exacte ou qui ne sont pas en accord avec ses convictions.

En 5 chiffres
  • 01/08/2018: "Cette année, nous avons dépensé le 1er août toutes les ressources de la planète qui se renouvellent en un an."
  • 1.000: "Le nombre de personnes qui travaillent chez nous. C’est grâce à elles qu’on est ici."
  • 1/7: "Un enfant sur sept en Flandre vit sous le seuil de pauvreté."
  • 25: "Le nombre de nos restaurants, dont sept aux Pays-Bas et trois à Paris. Nous nous focalisons désormais sur la Wallonie."
  • 3: "J’ai trois enfants."

Parlez-vous d’argent en famille?

Très rarement. Nous n’en parlons jamais à table par exemple. Je constate aussi des différences selon les enfants. Petit, je recevais très peu argent et j’en demandais régulièrement plus à mes parents. Mon fils de 17 ans n’en parle jamais et c’est moi qui lui propose de lui en donner plus. Mes plus jeunes filles voudraient par contre acheter tout ce qu’elles voient.

Souhaiteriez-vous prendre votre retraite dès que cela sera possible?

Je ne sais pas. Je travaille vraiment beaucoup. Parfois, j’aimerais prendre un an pour me reposer. Mais je m’ennuierais probablement après deux mois.

Parvenez-vous à trouver un bon équilibre avec votre privée?

J’ai réalisé qu’il y avait un certain déséquilibre. J’ai donc pris plus de temps pour me consacrer à ma famille, mais je travaille sans doute encore un peu trop.

Quel a été votre pire achat?

Je trouve les voitures affreusement chères pour le retour qu’on en a. J’ai toujours acheté mes voitures en occasion. La seule fois où j’ai acheté une voiture neuve, j’ai eu des soucis après seulement quelques mois. Je n’achèterai plus jamais de voiture neuve.

Prenez-vous le temps de comparer?

Oui, tout le temps. Je réfléchis beaucoup trop avant d’acheter. Je compare, je postpose, je vais voir partout où je peux, je négocie… Pour moi, la relation qualité/prix est essentielle. Je suis donc prêt à payer cher mais il faut que la qualité suive.

Dans son portefeuille: "Il est plutôt bien rangé. Je n’ai jamais de cash, car je paye presque uniquement par carte et de plus en plus avec mon GSM. Je n’ai également aucune carte de fidélité parce que je n’aime pas l’idée que l’on puisse connaître mes habitudes d’achat." ©Dieter Telemans

Quel est le prix idéal d’un burger?

Cela dépend justement de la qualité qu’on souhaite avoir. Par rapport à leur prix, ceux de chez McDo et Quick sont bons. J’ai déjà mangé des burgers très chers qui en valaient aussi la peine. Cela dépend donc simplement de ce que l’on veut. Le compromis chez Ellis Burger est également très bon (il sourit).

Pour quoi dépensez-vous trop argent?

Pour la nourriture. J’aime vraiment manger. Je teste énormément et je vais souvent au restaurant. Je me dis parfois que je devrais faire un peu plus attention.

Vous souvenez-vous de votre premier job?

Oui, très bien. J’avais 13 ans et je gagnais 100 francs de l’heure. J’ai commencé à livrer des bières avec un brasseur. C’est d’ailleurs grâce à ce boulot que j’ai commencé dans la restauration. Le patron d’un restaurant chez qui je livrais m’a demandé si je ne préférais pas venir travailler chez lui, car il me trouvait trop jeune pour ce job.

"Achetez durable. C’est parfois un peu plus cher, mais c’est souvent un meilleur investissement. La durabilité concerne aussi bien la qualité que l’aspect écologique. Ces deux éléments sont d’ailleurs souvent liés."
Le conseil

Faites-vous attention à votre impact écologique?

J’utilise beaucoup le train. Chez Ellis Burger, nous ne proposons que des viandes qui proviennent de vaches ayant déjà produit du lait. Nous avons également mis en place des offres pour les végétariens et les végans. Nous devons manger moins de viande.

Un patron d’une chaine de restaurants de burger qui dit qu’il faut manger moins de viande, c’est paradoxal, non?

Non, car nous devons voir à long terme. Nous ne proposerons jamais des burgers géants avec trois ou quatre steaks, car ce n’est plus ce que les gens désirent. Nous continuerons toujours à vendre des burgers de viande, mais la part de végétarien ne va cesser de grandir.

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect