Alain Afflelou: "J'adore les bateaux mais c'est un gouffre d'argent fabuleux"

©Antonin Weber

Opticien de formation/Il a ouvert son premier magasin de lunettes en 1972/La marque compte plus d’un millier d’enseignes dans une quinzaine de pays/Alain Afflelou est présent en Belgique depuis vingt ans avec aujourd’hui une cinquantaine de magasins/Originaire d’Algérie/ Père de quatre garçons/A 70 ans, il est "officiellement" à la retraite.

Vous souvenez-vous de votre premier job?

Oui très bien. Je devais avoir 16 ou 17 ans. Je travaillais pour un brasseur. Mon job consistait à porter les bouteilles dans les bistrots.

Êtes-vous plutôt un acheteur réfléchi ou fonctionnez-vous au coup de cœur?

Je suis les deux à la fois. Je peux réfléchir beaucoup pour des achats importants. Mais si je n’ai pas le temps ou que ça ne m’intéresse pas, je suis alors plus compulsif. Lorsque j’ai besoin de nouvelles chaussures, je vais prendre trois paires d’un coup. Si j’achète une chemise et que la bleue convient, je prendrai aussi la même en rouge.

En 5 chiffres
  • 4: "J’ai quatre garçons. Mon nom complet comporte quatre fois la lettre ‘A’. Je ne suis pas superstitieux mais c’est un chiffre que j’apprécie."
  • 5: "C’est un signe protecteur." 
  • 8: "Toutes les années se terminant en huit ont été importantes dans ma vie."
  • 1920: "L’année de naissance de ma mère. C’est important de ne pas oublier d’où on vient."
  • 1908: "L’année de naissance de mon père."

Avez-vous déjà été confronté à une tuile financière?

Non car je n’ai jamais dépensé plus que ce que je possédais. Je dis souvent qu’on a les besoins de ses moyens.

Quel objet ne vendriez-vous pour rien au monde?

Mes fils (il rit). Je ne suis pas fétichiste. Lorsque quelque chose me tient à cœur, je le garde à un endroit précis que je finis souvent par oublier. J’ai par exemple récemment retrouvé le portefeuille de mon oncle que mon père m’avait confié il y a longtemps. J’avais complètement oublié que je l’avais.

Pensez-vous à la retraite?

Officiellement, je suis déjà à la retraite. Mais dans les faits, je continue à donner des conseils, superviser et donner mon avis. C’est plus fort que moi. Tant que j’ai la santé, j’ai envie de continuer à m’impliquer. Je pense que si j’arrête, je meurs (il sourit).

Quelle dépense est, selon vous, inutile?

Tout ce dont nous n’avons pas vraiment besoin et dont nous pouvons donc nous priver. J’avais l’occasion d’aller voir la finale de la Coupe du Monde en Russie. Le voyage tout compris aurait coûté environ 30.000 euros. Sans aucune arrogance, c’est une somme que j’aurais pu payer. Mais je n’en voyais pas l’intérêt. Finalement, j’ai regardé le match à la maison comme tout le monde, devant ma télévision et ça me convenait parfaitement.

"Il ne faut pas avoir honte de s’élever, mais il ne faut pas travailler pour l’argent."
Le conseil

Si vous deviez réduire votre train de vie, que supprimeriez-vous?

Si je dois baisser mon niveau de vie parce que j’ai fait des bêtises, je pense que je me priverais de beaucoup de choses. Tout ce qui est superficiel, à tous les niveaux.

Quelle profession mériterait selon vous un meilleur salaire?

Toutes les professions manuelles où il ne faut pas trop réfléchir mais qui sont pénibles. Elles sont souvent exercées par des gens qui n’ont pas vraiment d’autres possibilités. Je pense aux professions physiques comme les travailleurs dans les usines ou les éboueurs.

Parvenez-vous à trouver l’équilibre entre vie privée et vie professionnelle?

Pour moi, nous n’avons qu’une seule vie. C’est important de s’amuser dans sa vie professionnelle tout en restant sérieux dans ce qu’on fait.

Quel a été votre pire achat?

Les bateaux. J’adore ça mais c’est une véritable source d’ennuis. C’est un gouffre d’argent fabuleux. Quand j’ai revendu le dernier, on a ouvert le champagne (il rit). Mais c’est chaque fois pareil, je finis toujours par vouloir en acheter un autre. Ce dont je rêve, ça serait d’en racheter un pas trop grand que je conduirais moi-même mais ce n’est plus aussi évident maintenant.

Êtes-vous collectionneurs?

Non pas vraiment. Pour mon plaisir, j’ai une modeste collection de carafes. J’aime aussi beaucoup les montres.

Quel comportement vous insupporte avec l’argent?

Très certainement la frime. Quand on a de l’argent, il n’y a aucune raison de l’exposer à tout le monde. Le comportement de certains nouveaux riches m’agace.

Quelle est la définition de la richesse?

S’entourer d’objets inutiles mais que l’on a plaisir à posséder. Comme avoir une maison avec six chambres alors qu’on n’en utilise qu’une.

Dans son portefeuille: "Il est vraiment tout simple. Il ne s’agit d’ailleurs pas d’un portefeuille mais d’un étui qui contenait une garantie pour une montre. Il contient seulement quelques cartes importantes. Je n’ai jamais de cash ou presque. J’ai par exemple ici seulement 30 livres en poche qui me serviront à payer mon taxi quand j’irai à Londres." ©doc

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect