interview

Jérôme de Warzée: "Je n'ai jamais rencontré de vraie tuile financière et je n'ai jamais laissé de vraie ardoise non plus"

©rtbf

Questions d'argent à Jérôme de Warzée | Comédien, chroniqueur, humoriste et animateur belge/48 ans/Chronique quotidienne sur VivaCité: "Le Cactus"/Co-anime l’émission de divertissement "Le Grand Cactus"/Son spectacle "Réservé à un Public Fin" se joue le 13 octobre à Rouvroy et le 1er décembre à Colfontaine/Champion de Belgique de Scrabble, fan des jeux de lettres et de mots croisés.

Avez-vous une collection? Comment la complétez-vous? Avez-vous une idée précise de sa valeur?

J’ai la coquetterie d’avoir gardé tous les trophées remportés lors des vingt années passées à parcourir les festivals et les championnats de Scrabble dans toute la francophonie. Je pense avoir une idée de la valeur de tous ces trophées si l’on devait, par exemple, les vendre en brocante. Entre 20 et 40 euros (pour le tout, hein!).

Quel est l’objet dont vous ne pourriez pas vous passer, même si vous le vendiez très cher?

Je ne suis attaché à aucun objet. Je n’ai jamais eu de montre, par exemple. Si, pardon. Mon père, pour mes seize ans, m’avait confié celle de son père, tradition familiale oblige. Elle m’a été dérobée quinze jours plus tard.

Votre premier job et votre premier salaire, vous en souvenez-vous?

J’ai travaillé dans un fast food dès mes 18 ans. Temps plein, 36 heures, je gagnais 23.000 francs par mois.

"Au prix où est l’essence, ne vous immolez pas par le feu. Avec ce genre de carburant, vous passeriez pour un flambeur."
Le conseil

Quel comportement ou sujet relatif à l’argent vous insupportent?

Le tape-à-l’œil. L’argent, c’est infini. Un jour, j’ai vu un type arriver en Ferrari à une soirée, avec deux filles superbes, un énorme cigare et un costume à 5.000 euros. Tout le monde l’a regardé. Une demi-heure plus tard, une Rolls-Royce s’est garée devant l’entrée, un type en est descendu avec six filles, un manteau de vison et une bouteille de champagne à la main. Tout le monde avait oublié le type en Ferrai. L’argent, c’est ça, on n’en finit jamais.

Avez-vous déjà fait une planification successorale ou rédigé un testament? Quelles sont vos priorités?

Absolument pas. Et ma fille, seize ans, m’a rappelé, le jour de mon anniversaire, que dans deux ans, j’avais 50 ans, et elle, dans deux ans, 18. Et que sa vie commencera là où la mienne se finira, et que je ne dois pas oublier l’essentiel: ma succession. Elle est merveilleuse, quel cynisme, je l’adore, c’est ma fille!

En 5 chiffres
  • 1734: "À ce jour, le nombrede chroniques quotidiennes sur VivaCité depuis le premier septembre 2010."
  • 1: "Je suis né un 1, je me suis marié un 1, j’ai commencé ma vie médiatique un 1…"
  • 7: "Le nombre de jours dans la semaine où j’écris des textes."
  • 17.000.000km: "Sans doute la distance parcourue en donnant des cours d’auto-école dans mon ancienne vie."
  • 17: "C’est mon chiffre,je ne sais pas pourquoi."

Quel est le pire achat ou l’achat le plus bête que vous ayez fait?

Un jour, il y a trois ans, j’ai acheté un appareil de musculation, un rameur. Je l’ai déballé, il est couché, là, dans mon salon. Un jour, je sais que je m’y mettrai (ne fût-ce que pour enlever le carton sur la selle)

Remplissez-vous votre déclaration fiscale vous-même? Quelles réflexions vous inspire cet exercice annuel?

Je n’ai jamais rempli une déclaration fiscale moi-même ni même surfé sur Tax-on-web. La seule réflexion qui me vient est celle-ci: "Si mon comptable est malhonnête, je suis foutu".

La problématique des pensions vous préoccupe-t-elle?

En tant qu’indépendant, je sais que je n’aurai quasiment rien. Je n’ai aucune épargne-pension, je ne connais strictement rien à la Bourse et je sais que je travaillerai jusqu’à ce que je ne puisse plus le faire, je suis dans le loisir rémunéré et j’adore ça. Alors, ça ne me préoccupe pas trop, personnellement.

Êtes-vous Monsieur "bons plans" ou demandez-vous plutôt des tuyaux à vos connaissances?

Si j’osais dire à ma famille que je suis "Monsieur bons plans", tout le monde s’étoufferait de rire. Quant aux tuyaux, je ne connais rien à la plomberie non plus.

Dans son portefeuille: "Le strict minimum… en même temps, qui répond ‘J’ai toujours 25 000 € sur moi’?" ©doc

Avez-vous déjà rencontré une vraie tuile financière? Quelle leçon en avez-vous tiré?

Je n’ai jamais rencontré de vraie tuile financière et je n’ai jamais laissé de vraie ardoise non plus. (Oui, je suis humoriste professionnel, j’anime vos mariages, vos communions, vos bar-mitsvas…)

Suivez-vous vos finances de près ou êtes-vous négligent?

J’ai encore 1517 enveloppes non ouvertes sur mon bureau correspondant à l’état de mon compte en banque. Je les ouvrirai quand je me remettrai au rameur.

Trouvez-vous certains prix et tarifs excessifs en Belgique?

Ah, je me disais bien que vous alliez faire de l’humour, un moment!

Lire également

Publicité
Publicité

Echo Connect