Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Les Belges profitent trop peu des avantages fiscaux

Le Belge boude une partie des réductions et avantages qui lui sont offerts, révèle une analyse du ministère des Finances pour l'exercice d'imposition 2010.
©Photo News

Les montants repris sur l'exercice d'imposition 2010 (déclaration fiscale que vous avez remplie en 2010) concernent vos revenus et dépenses en 2009.

Pensions complémentaires

Commençons par l’avantage fiscal le plus utilisé: l’épargne-pension. 2.313.768 contribuables qui ont constitué un capital complémentaire par le biais d’une assurance ou d’un fonds d’épargne-pension ont demandé à bénéficier de l’avantage fiscal auquel cet outil leur donne droit. La réduction d’impôts fluctue entre 30 et 40% des versements. Mais, en moyenne, ces versements sont nettement inférieurs aux maxima qui donnent droit à un avantage fiscal. Pour l’année d’imposition 2010, le versement moyen s’élevait à 741 euros, soit près de 130 euros de moins que le plafond de 870 euros en 2009.

Aide ménagère

Les titres-services constituent un autre avantage fiscal populaire. Ils permettent de bénéficier d’une aide ménagère à domicile. Jusqu’à présent, le contribuable peut récupérer 30% des paiements liés à l’achat de titres-services par le biais de sa déclaration fiscale. Pour l’année d’imposition 2010, vous pouviez exploiter fiscalement un montant maximum de 2.510 euros en titres-services et chèques ALE. Les chèques ALE peuvent être utilisés pour rémunérer des tâches ménagères, l’entretien d’un jardin ou une baby-sitter. Fiscalement, ils sont plus avantageux que les titres-services: les chèques ALE donnent droit à une réduction d’impôt comprise entre 30 et 40%, alors que l’avantage se monte à 30% pour les titres-services. Mais ces plafonds sont loin d’être atteints. 659.117 contribuables ont acheté une moyenne de 819,49 euros de titres services. Un groupe nettement plus restreint de 35.835 personnes a dépensé en moyenne 534,49 euros en chèques ALE. Même ceux qui ont acheté à la fois des chèques ALE et des titres-services sont restés en moyenne de plus de 1.000 euros sous le plafond. Il serait ainsi possible de récupérer 300 euros de plus par le biais du fisc.

Sécurité des habitations

Le relèvement du plafond des dépenses consenties en vue de protéger les habitations contre l’intrusion et l’incendie ne semble pas avoir servi à grand-chose. Le montant maximal a été porté à 690 euros, mais les dépenses moyennes en systèmes de sécurité n’ont pas dépassé 268 euros. Ces dépenses donnent droit à une réduction d’impôt de 50%. Cela signifie qu’en moyenne, il serait possible d’investir 422 euros de plus dans la sécurité de nos habitations, dont 221 euros pourraient être récupérés par le biais de la déclaration fiscale.  

Bonus logement

Même s’il a une brique dans le ventre, le Belge n’exploite pas totalement les avantages fiscaux dont il peut bénéficier sur l’acquisition de son habitation. Au total, 812.194 contribuables ont déclaré des amortissements de capital et des intérêts d’un emprunt qui donne droit à l’avantage fiscal du bonus logement. Ce bonus logement ne concerne que les crédits souscrits après le 1er janvier 2005. En moyenne, les bénéficiaires du bonus ont déclaré 2.443 euros en capital et intérêts. C’est bien moins que la possibilité maximale de déduction. Pour l’année d’imposition 2010, le plafond déductible s’élevait à 2.080 euros par personne, majoré de 690 euros pendant les dix premières années de l’emprunt. Dans la mesure où le système n’existe que depuis 2005, tous ceux qui en bénéficient ont droit à la majoration. De plus, les particuliers qui avaient trois enfants au 1er janvier de l’année suivant celle où ils ont souscrit l’emprunt bénéficient d’une majoration supplémentaire de 70 euros. Enfin, vous aurez remarqué que ce plafond couvre quand même les intérêts payés, les amortissements de capital et les primes d’assurance de solde restant dû. Effectivement, mais à peine 160.017 contribuables ont déclaré en moyenne 444,66 euros pour cette assurance.

 

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés