Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent

Vos maisons sont plus petites qu'avant

En Belgique, une nouvelle habitation fait actuellement 171m2 contre 189m2 il y a dix ans, maisons et appartements confondus. Pour une question de coûts, les ménages doivent faire des compromis, le plus souvent sur l’espace de nuit au profit des pièces à vivre. Les espaces de rangements, comme les caves, passent en premier lieu à la trappe.
©Anthony Dehez

En dix ans, la taille des constructions neuves a fondu de près de 10% en moyenne en Belgique, maisons et appartements confondus. C’est surtout à Bruxelles que les habitations ont perdu quelques tailles, pour arriver à une moyenne de 145 m2 en 2014, selon des chiffres fournis par la Confédération de la construction. Les Wallons disposent en moyenne de 40m2 supplémentaires. Il y a davantage de maisons en Région wallonne qu’en Région bruxelloise et les maisons sont en général plus grandes que les appartements, d’où cette différence dans les statistiques.

Tout au long de l’été, nous faisons le point sur neuf tendances observées dans l’immobilier résidentiel.

04/07 · Des habitats plus petits

11/07 · Les quartiers intergénérationnels

18/07 · Agrandir en creusant

25/07 · Les chambres d’hôtes

01/08 · La colocation

08/08 · Le home-staging

14/08 · Le standing des kots

22/08 · L’habitat kangourou

29/08 · Les nouvelles pièces incontournables

Naturellement, ce n’est pas par plaisir que les Belges qui font construire leur maison choisissent des surfaces de plus en plus petites. Même chose du côté des promoteurs immobiliers qui font sortir de terre des lotissements ou des immeubles à appartements. Tout est une question de prix. Budget serré d’un côté, désir de rentabilité de l’autre: ceux qui construisent doivent faire face à l’augmentation des coûts de construction. Selon l’indice Abex, qui les mesure deux fois par an, les coûts de construction au m2 ont bondi de près de 30% depuis 2004.

Ajoutons pour les particuliers des banques plus sévères sur leurs conditions d’octroi de crédit, et automatiquement, c’est la chasse au m2 qui commence!

Selon l’architecte Joël Renaud, "la tendance à des habitations plus petites se confirme pour la majorité des personnes intéressées par la construction, à savoir la classe moyenne qui a de moins en moins les moyens. Il y a aussi l’évolution vers des plus petites familles ‘décomposées’". Et enfin l’impact de la disponibilité des terrains constructibles de moins en moins grands. "On construit des quartiers entiers avec des logements qui correspondent aux standards les plus répandus, pour des budgets plus serrés, ce qui passe par des maisons jointives et plus compactes. On retrouve aujourd’hui un peu la façon dont on construisait dans les années 1930 les quartiers ouvriers", poursuit-il.

©MEDIAFIN

Une chambre de 9m2

Comme l’explique l’architecte Christophe Dozo, l’espace de rangement — pourtant fondamental dans une habitation — est celui qui disparaît en premier. "Par exemple, les caves passent en premier lieu à la trappe. On compte environ 15.000 euros HTVA pour des caves dans une maison classique de 180m2".

Ensuite, le but du jeu est de garder le plus de pièces possible, mais en compactant les surfaces. "Une chambre d’enfant peut démarrer actuellement à 9m2, et une chambre parentale à 12m2. Il y a vingt ans, les chambres faisaient 16m2 environ", poursuit-il. Quant aux sanitaires, la salle de douche est souvent abandonnée, ne reste alors qu’une salle de bain familiale. "Si on cherche de l’espace, on rogne plus souvent sur les espaces nuits que sur les espaces de vie", poursuit-il. Le hall d’entrée reste un must mais est le plus souvent réduit à un sas qui assure sa fonction de base: permettre que la maison ne soit pas ouverte à tous vents lorsque l’on ouvre la porte d’entrée.

Outre la surface, la hauteur des habitations est aussi rabaissée au minimum légal, soit 2,40 mètres contre 2,60 mètres auparavant.

Pièce multifonctions

Les architectes ne conçoivent pratiquement plus jamais de cuisines séparées du salon. On part donc souvent sur des grandes pièces à vivres qui jouent tant le rôle de salon, de salle à manger et de cuisine. Gain de place assuré, même si les clients demandent de plus en plus d’avoir un grand élément central qui regroupe certaines fonctions de la cuisine, un bar et parfois une grande table de réception. Du coup, il faut souvent ajouter une petite pièce derrière la cuisine pour faciliter le rangement et le stockage, pièce aux finitions très basiques qui peut aussi servir de petite buanderie, car "on ne prévoit plus jamais de buanderie uniquement dévouée au linge dans les nouveaux projets", explique Christophe Dozo.

Des tonnes de placards

Enfin, pour optimiser l’espace, les architectes travaillent l’équipement de la maison avec du mobilier intégré. Comme l’explique Joël Renaud, "il s’agit de placards sur mesure sur toute la hauteur et la largeur des murs. Mais cela pose un problème de budget. On observe donc une tendance à la menuiserie sur mesure préindustrielle".

[Suivez Isabelle Dykmans sur Twitter en cliquant ici]

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés