Mon argent La réponse à toutes vos questions d'argent
Publicité

De l’or factice facile à fabriquer

Tout ce qui a de la valeur est falsifié. C’est donc en toute logique que des criminels essaient aussi de reproduire de l’or. Et cela se fait plus facilement que vous ne le pensez…
Publicité
Avec un peu de savoir-faire, on peut fabriquer soi-même de l'or.

(m24/Popular Science) – Le temps où les banques nationales stockaient de grandes quantités d’or est bel et bien révolu. Dans notre pays également, les réserves d’or ont été petit à petit réduites. En Ethiopie, une étape supplémentaire a été franchie. La semaine dernière, une information a confirmé qu’une grande partie de l’or stocké à la banque nationale était en fait constituée d’acier recouvert d’une fine feuille d’or. Ce n’est qu’après la vente en Afrique du Sud d’un certain nombre de lingots que la supercherie fût découverte.

L’or falsifié est relativement facile à fabriquer et très difficile à détecter. En effectuant quelques recherches, on trouve le noyau de l’affaire: l’or véritable a un poids étonnement élevé. Un lingot d’or pèse 2,5 fois plus qu’un morceau d’acier de même dimension.

 

Radioactif

Pour que le produit fini soit convaincant, il faut rechercher un métal dont le poids par centimètre cube est environ le même que celui de l’or. Les choix sont limités et en plus, la plupart des métaux qui remplissent cette condition coûtent plus cher que l’or. Deux candidats sortent du lot : l'uranium appauvri et le tungstène.

L’uranium appauvri n’est pas nécessairement rare, mais il n’est cependant pas facile à trouver sur le marché libre. Ne serait-ce qu’à cause de sa radioactivité et de la surveillance accrue de la part des autorités. Le tungstène s’avère donc être le seul choix pour l’apprenti-faussaire, mais heureusement, il présente beaucoup d’avantages.

A commencer par son prix : il en coûtera 50 euros par kilo. Une bonne affaire donc, si on considère que le prix d’un kilo d’or coûterait plus de 20.000 euros à l’heure actuelle.

 

Une fine couche d’or

En ce qui concerne la densité, on est aussi dans le bon. Le tungstène a quasi le même poids que l’or par centimètre cube. La différence est d’un peu moins de 0,0001 gramme. Il subsiste cependant un problème: la couleur et la solidité. L’or est de plus extrêmement doux : vous pouvez marquer de l’or pur rien qu’en appuyant dessus avec votre ongle.

Pur transformer un bloc de tungstène en un bloc d’or, il faudrait le couvrir d’une couche d’or pur. Une couche d’1,5 millimètre suffit.

Le résultat final en vaut la peine : quand on tapote dessus, sa sonorité est identique à l’or, il passe tous les tests chimiques et pèse exactement autant qu’un lingot d’or.

La fine couche de “vernis” renvoie les rayons x, de sorte qu’on ne puisse pas affirmer qu’il s’agit de tungstène à 100 %. C’est seulement en forant le lingot qu’on se rend compte de la supercherie…

 

Plus de 200.000 euros d’économie

Un tel lingot n’est certainement pas bon marché. Cela coûtera quelques 32.000 euros. Même la fine couche d’or pur coûte énormément d’argent. Mais bien qu’étant illégale, cette opération rapporte beaucoup, car un vrai lingot d’or se négocie à 260.000 euros.



Video: comment l’or est-il fabriqué?

Publicité
Publicité
Publicité

Messages sponsorisés

Messages sponsorisés